boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
mai 2047
La révélation du surnaturel plonge la Vox Populi au coeur du pouvoir. Alors que la Milice veut anéantir tous les
êtres surnaturels, les pions sont redistribués par la découverte des pierres de l'apocalypse... Pour en savoir plus c'est là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eliane Lavalle
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4711-we-are-young-eliane-lavalle
the last young renegades
homecoming : 13/11/2017
Messages : 578
pretty face : Emilia Clarke
julius caesar : Matt
legends never die : Déesse de la jeunesse, de la vitalité et de la vigueur. Protectrice des jeunes mariées. Détentrice du délectable Nectar et conservatrice de la précieuse Ambroisie. Echanson des dieux sur Terre, ancien échanson des dieux sur l’Olympe, Hébé est également l’oreille à l’écoute, l’amie et la confidente de ces êtres d’un autre temps.
the mighty bush : Vitalité divine ↯ Pouvoir de stabiliser, renforcer et/ou maximiser les capacités physiques ainsi que les pouvoirs du dieu ciblé pendant quelques heures. La contrepartie coûte chère à l’utilisateur puisqu’il se retrouvera lui-même sans pouvoirs jusqu’au lendemain (une nuit de repos pour récupérer).
Guérison ↯ Capacité de guérir les blessures physiques, psychiques et émotionnelles d'une autre personne. Les blessures psychiques et émotionnelles étant plus complexes à soigner, il coûtera d’avantage d’énergie à son utilisateur. Selon la gravité des blessures, l'utilisation du pouvoir peut affaiblir son utilisateur.
Absorption de colère ↯ Capacité d'absorber la colère et la violence d'une personne afin de l'apaiser. Ce pouvoir peut aussi être utilisé pour absorber la colère de toute une foule. Dans ce cas, le possesseur du pouvoir sera considérablement affaibli après l'avoir utilisé.
Allegeance : Eternelle pacifiste, amoureuse de la paix et de l’harmonie entre les êtres, Hébé est fidèle aux convictions de liberté, de bien, de la vie. Elle a soutenu les anges, les templiers et les humains, en restant en retrait. Aujourd’hui, l’anonymat n’existe plus et c’est en étant elle-même qu’elle continuera à les aider s’ils le souhaitent et s’ils partagent les mêmes convictions. Néanmoins, Hébé reste une déesse. Elle ne peut renier ni sa nature ni ce qu’elle est. L’Echanson cherchera toujours a rallier et unir les siens pour leur survie, celle de l’Olympe et de la stabilité de la magie sans pour autant avoir besoin d’écraser, de détruire et de faire du mal aux innocents.
these streets : Elle sait tout ce que les Dieux savent.
Dieux

Sujet: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne Sam 2 Juin - 16:58 ()
I finally choose...
THE END
Le souffle court. Haletant. Elle eut tout juste le temps d’appuyer sur le bouton envoyer avant de s’écrouler par terre, à bout de force. La Jeunesse n’était pas au mieux de sa forme. Les yeux embués, les larmes perlaient sur son si beau visage entaché par des spasmes de douleur. Car la déesse souffrait bel et bien. Là, étendue sur le sol derrière le comptoir de son herboristerie, Hébé était incapable de bouger, les mains ensanglantées maintenant fermement une pression sur la plaie ouverte en bas à droite du ventre. Elle n’allait pas mourir. Elle était immortelle et on ne l’avait pas blessé avec une arme pouvant atteindre les dieux. Elle allait guérir, mais ça allait prendre du temps et elle allait souffrir atrocement le temps de la guérison. Ironie du sort pour une déesse possédant le don de la guérison. Hébé ne pouvait pas utiliser son pouvoir sur elle-même.

Peu importe… Elle allait tenir comme elle avait toujours tenu jusque-là, car ce n’était pas la première fois qu’elle était blessée sur cette maudite terre. Depuis qu’Hébé se retrouvait dans le corps d’Eliane, elle avait récolté son fardeau : son frère humain, Thomas. Ce dernier était tout le contraire de son frère adoré divin. Oh, Arès était loin d’être un enfant de cœur, mais au moins maintenait-il une relation privilégié avec sa sœur. Ce qui n’était absolument pas le cas entre Eliane et son frère. Il n’était qu’une misérable ordure. Un reflet de ce que peut devenir de plus sombre l’âme humaine. Un être violent, accro et complètement dépendant qui n’hésitait pas à manipuler et à user de la force pour obtenir ce qu’il désirer. Et il semblerait pour cet immonde humain que torturer sa sœur a toujours été un malin plaisir pour lui depuis leur enfance, du moins Hébé le supposait au vu du ressenti et de la vague de terreur qui submergeait et paralysait son corps à chaque fois que le regard d’Eliane croisait celui de Thomas. Depuis ces quatre années sur terre, Hébé dissimulait sa véritable identité et s’efforçait de rester Eliane aux yeux des ignorants. Même avec Thomas. Il la torturait mentalement, la blessant physiquement plus d’une fois. Tout ça pas plaisir et parce qu’il ne souhaitait qu’une chose : récupérer des plantes qui le feront planer jusqu’au firmament. Comment une déesse pouvait-elle s’abaisser de la sorte ? Parce qu’Hébé n’était pas violente. Elle pouvait piquer des colères dignes de sa mère Héra, mais pas de violence physique. Pas de volonté à faire le mal. Même envers un humain de la pire espèce. Peut-être bien parce qu’elle était psychologiquement faible, trop sentimentale, parce que son mari lui avait rappelé comment aimer ses êtres ou tout simplement parce qu’elle tenait à conserver l’anonymat des dieux, le sien en tous les cas. Persuadée que révéler sa nature la mettrait elle-même, ses proches et surtout son but en puéril. Elle acceptait de subir tout cela, parce qu’elle gardait espoir. L’espoir qu’empruntait cette voie était sa meilleure chance de trouver un moyen pour retourner chez eux. Utopique. Illusoire. Naïf. Faible. Probablement… Cependant, cette fois, fut la fois de trop.

Veillant à conserver un souffle le plus calme possible, ses yeux passaient de son téléphone au couteau étendus par terre non loin d’elle. Le couteau avec lequel Thomas l’avait empoigné et le téléphone avec lequel elle venait d’appeler à l’aide. Un sms. Un bref sms qu’Hébé espérait suffisant et assez explicite pour que son destinataire comprenne l’urgence de la situation. Son choix surtout. Car envoyer ce message justement à cette personne et non pas à son frère Arès était voulu et pas du tout anodin. Elle avait décidé qu’il suffit, qu’il était temps, mais que ce temps, c’était Hébé qui décidait de comment il allait terminer. Et il était hors de question qu’il se termine sous les mains d’Arès. Il avait suffisamment de sang sur les mains et Hébé exécrait l’idée d’inquiéter son frère. S’il savait… S’il l’apprenait,  Hébé était persuadée qu’Arès verrait rouge et qu’il serait incontrôlable. Ils ne pouvaient se le permettre, pas par ces temps si troublés par l’arrivée des dieux bannis. Il avait d’autres chats à fouetter que de s’occuper et de protéger sa petite sœur. Elle décidait à sa place et même si elle savait qu’il n’apprécierait absolument pas qu’elle le fasse, Hébé le fit. Désormais, le destin n’était plus entre ses mains, mais entre celle de sa destinataire. Tyché.
- a game of shadows, shall we play ?  -  #0099FF ELIANE

@Estelle T. Delerne

_________________
Irrésistible Jeunesse
I miss your touch
When she laughed, she was beautiful.When she cried, she was beautiful, but when she was determined, she was sexy as hell.

Revenir en haut Aller en bas
Estelle T. Delerne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4071-estelle-tyche-delerne-i-ll-ma
the last young renegades
homecoming : 17/08/2017
Messages : 1655
pretty face : Eva Green
julius caesar : Fatal†Error ; Beylin (code sign)
legends never die : Déesse de la chance, du destin et de la prospérité
the mighty bush : Manipulation du destin : Capacité de réécrire l'histoire d'une personne, d'agencer les destins, de les lier et de les délier en un claquement de doigts. Lorsqu'elle l'utilise pour dévier le cours d'une vie, cela lui provoque une fatigue immense ainsi que des blessures ou handicaps physiques pendant une durée pouvant aller de plusieurs heures à quelques jours. De manière moins intense, il lui arrive régulièrement de simplement influencer le destin d'une personne sur une plus courte durée.
Souffle de connaissance : Capacité d'insuffler la connaissance de son destin à une personne par la pensée. En règle générale, elle choisit de ne montrer que quelques bribes de ce futur prévu, ce dernier n'étant pas définitivement scellé.
Manipulation de l'espace temps : Contrôle du temps (ralentir, accélérer, arrêter ou voyager dans celui-ci) ; mais aussi de l'espace par la téléportation. Ce pouvoir nécessite une intense concentration et l'affaiblit profondément lorsqu'elle l'utilise.
weapon : Balle du Destin : lancée sur le sol, elle paralyse tous ceux qui se trouvent dans un rayon de 10m là où la balle est tombée ; la paralysie dure quelques secondes, suffisamment pour laisser à la déesse Tyché le temps de manipuler le destin pour changer la situation. Lancée directement sur une personne, elle octroiera chance ou malchance pendant une bonne heure, selon le bon vouloir du lanceur. Elle trouve toujours un moyen de revenir à son propriétaire. - Compétence : Cercle d'Hermès
Dieux

Sujet: Re: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne Lun 11 Juin - 20:35 ()
I finally choose... The end


La sonnerie brève s'échappant du téléphone et le son du vibreur résonnant sur le comptoir attirèrent son attention. En journée, le travail était plutôt calme au casino. Bien plus que de nuit. Si elle avait plus de chance pour utiliser ses pouvoirs et s'amuser quand le soleil était couché, la foule affluant dans les lieux pour tenter leur chance, elle appréciait également les services en journée. Moins stressants, plus tranquilles. Il n'y avait donc pas grand monde à servir à cette heure, seuls quelques clients ici et là vaquaient entre les tables de jeu. Accoudée au bar, elle discutait avec son collègue, de tout, de rien, de la pluie, du beau temps, des cocktails qu'il préparait... Rien de très intéressant mais elle sondait depuis quelques jours ainsi les employés. Les jaugeait et les jugeait, se faisant déjà une idée de ceux dont elle devrait se méfier et des autres. Une lubie lui était venue depuis quelques jours, un peu après l'arrivée des dieux bannis sur Terre à vrai dire. Elle hésitait encore, n'était pas certaine de mettre cette idée à exécution mais plus elle y songeait, plus cela lui plaisait... Peut-être finirait-elle par passer à l'acte. Elle prenait en tout cas son temps pour étudier les solutions, ses adversaires... Un jour à la fois.

Délaissant quelques instants la discussion, elle s'empara de son téléphone et le déverrouilla, se demandant qui pouvait la contacter. Ses sourcils se froncèrent vaguement quand elle vit le nom de l'expéditeur s'afficher sur son écran. Hébé. Tiens, que lui voulait-elle ? Elles n'avaient pas vraiment eu l'occasion de se revoir depuis qu'elles avaient pratiquement braqué l'Eden Palace avec Adèle. Depuis qu'elles avaient redistribué le butin trouvé dans l'antre du restaurant aux humains, renforçant par la même occasion temporairement leurs pouvoirs. Peut-être lui restait-il quelques mets à grignoter et voulait-elle les partager ? Peu probable... Sans attendre plus longtemps, elle pressa l'icône des messages et lut celui qu'elle venait de recevoir. Les mots étaient pressants, insistants. Elle lui demandait de passer à sa boutique, maintenant. Et de ne pas en parler à son frère. Les sourcils toujours froncés, elle se demanda bien comment elle aurait pu mettre au courant Arès qu'elle n'avait jamais côtoyé depuis le Grand Retour... Mais cette requête, alliée à l'urgence de la situation et à l'endroit de leur rencontre lui firent réaliser. Ce devait être encore l'autre humain qui faisait des siennes. Elle l'avait surpris la première fois qu'elle était entrée dans la boutique de la déesse. Il la malmenait. Un pauvre idiot d'humain qui malmenait une déesse devant laquelle il aurait mieux fait de s'agenouiller. Ne supportant pas cette vision, Tyché avait usé de ses pouvoirs pour lui porter malchance et lui faire perdre l'équilibre, le ridiculisant et le faisant fuir par la même occasion. Elle se souvenait avoir proposé à Hébé d'achever plus définitivement la chance de ce salaud, mais jamais la Jeunesse ne lui avait répondu. Etait-ce pour cela que c'était elle qu'elle appelait à l'aide aujourd'hui ?

Sans réfléchir plus avant, elle demanda à son collègue de la faire remplacer et de la couvrir. Une urgence, elle reviendrait le plus rapidement possible. Et quand il lui demanda si tout allait bien, elle répondit qu'elle ne savait pas... Elle ne prit même pas le temps de se changer, quittant le casino pour rejoindre le plus rapidement possible l'herboristerie. Quelques stations de métro et quelques foulées plus tard, la déesse débarqua dans la boutique. Un rapide regard alentour lui suffit à analyser la situation. Hébé était étendue au sol, un couteau rougeoyant gisant à quelques mètres d'elle. L'humain était un peu plus loin, ne se préoccupant pas du sort funeste qui attendait la brunette, trop occupé à fouiller elle ne savait quoi dans ses pots. La clochette de la boutique avait annoncé sa venue et le voilà qui se tournait vers elle, fulminant de rage de ne pas trouver ce qu'il voulait. Vociférant déjà, il s'avança vers elle d'un pas menaçant mais elle n'était pas aussi douce qu'Hébé. Pour toute réponse, elle lui retourna une gifle phénoménale qui, couplée à sa force divine, l'envoyèrent valser dans une étagère un peu plus loin, le mettant au tapis pour quelques minutes. S'avançant vers lui, elle le toisa avec mépris, lui donnant un léger coup de pied pour vérifier qu'il était bien inconscient. Misérable. Se détournant de cette carcasse immonde, la brune se précipita vers Hébé, l'aidant à se redresser comme elle le pouvait.

    « Ça va aller ? »

Bien sûr, elle ne périrait pas de cette blessure. Elle était une déesse, ce n'était pas un vulgaire couteau qui l'achèverait. Tout de même, ce n'était pas très beau à voir et cela devait faire un mal de chien... Ne sachant pas comment tenir Hébé pour ne pas la blesser davantage, la mine de la brune se renfrogna.

    « Regarde-moi ça dans quel état il t'a mise... Je peux faire quelque chose pour te soulager ? »

Elle n'avait aucun pouvoir de guérison, et ne savait donc pas trop comment elle aurait bien pu l'aider. Mais si Hébé l'avait appelée elle et non un dieu plus proche d'elle, il devait bien y avoir une raison.... Plus fatale, peut-être ? Peut-être, mais elle ne ferait rien avant d'être sûre. En attendant, elle se retrouva un peu gourde à ne pas trop savoir comment aider la jeune déesse. C'était elle normalement qui guérissait les autres. Pas l'inverse. Pour preuve, elle l'avait aidée quand elle avait été puiser trop loin dans ses forces pour détourner un destin et faire tomber l'Assemblée Nationale. Et la voir là, dans le corps de cette fragile humaine qui se vidait de son sang la désola. Comment avait-elle pu en arriver là...
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Tyché
Fate. Luck. Chance.
Do you ever wonder why things have to turn out the way they do ?
Revenir en haut Aller en bas
Eliane Lavalle
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4711-we-are-young-eliane-lavalle
the last young renegades
homecoming : 13/11/2017
Messages : 578
pretty face : Emilia Clarke
julius caesar : Matt
legends never die : Déesse de la jeunesse, de la vitalité et de la vigueur. Protectrice des jeunes mariées. Détentrice du délectable Nectar et conservatrice de la précieuse Ambroisie. Echanson des dieux sur Terre, ancien échanson des dieux sur l’Olympe, Hébé est également l’oreille à l’écoute, l’amie et la confidente de ces êtres d’un autre temps.
the mighty bush : Vitalité divine ↯ Pouvoir de stabiliser, renforcer et/ou maximiser les capacités physiques ainsi que les pouvoirs du dieu ciblé pendant quelques heures. La contrepartie coûte chère à l’utilisateur puisqu’il se retrouvera lui-même sans pouvoirs jusqu’au lendemain (une nuit de repos pour récupérer).
Guérison ↯ Capacité de guérir les blessures physiques, psychiques et émotionnelles d'une autre personne. Les blessures psychiques et émotionnelles étant plus complexes à soigner, il coûtera d’avantage d’énergie à son utilisateur. Selon la gravité des blessures, l'utilisation du pouvoir peut affaiblir son utilisateur.
Absorption de colère ↯ Capacité d'absorber la colère et la violence d'une personne afin de l'apaiser. Ce pouvoir peut aussi être utilisé pour absorber la colère de toute une foule. Dans ce cas, le possesseur du pouvoir sera considérablement affaibli après l'avoir utilisé.
Allegeance : Eternelle pacifiste, amoureuse de la paix et de l’harmonie entre les êtres, Hébé est fidèle aux convictions de liberté, de bien, de la vie. Elle a soutenu les anges, les templiers et les humains, en restant en retrait. Aujourd’hui, l’anonymat n’existe plus et c’est en étant elle-même qu’elle continuera à les aider s’ils le souhaitent et s’ils partagent les mêmes convictions. Néanmoins, Hébé reste une déesse. Elle ne peut renier ni sa nature ni ce qu’elle est. L’Echanson cherchera toujours a rallier et unir les siens pour leur survie, celle de l’Olympe et de la stabilité de la magie sans pour autant avoir besoin d’écraser, de détruire et de faire du mal aux innocents.
these streets : Elle sait tout ce que les Dieux savent.
Dieux

Sujet: Re: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne Sam 23 Juin - 10:00 ()
I finally choose...
THE END
La clochette d’entrée retentie. Avant de soupirer de soulagement, Hébé se figea en apercevant et en entendant Thomas être propulsé contre l’une des étagères. Ce ne sont pas les dégâts matériels qui l’inquiétèrent l’espace d’une seconde, mais de l’origine divine derrière tout ça. Elle craignait qu’il ne s’agisse pas de Tychée, mais lorsqu’elle vit le visage de la déesse apparaître face à elle et personne d’autre, le soulagement l’atteignit définitivement. Suivit de près par un murmure de douleurs quand elle l’aida à se redresser.

« Ça devrait aller oui. » Adossée contre son comptoir, les mains ensanglantées sur sa plaie ouverte, le visage livide, Hébé esquissa tout de même un sourire rassuré et reconnaissant à Tychée. « Merci. Merci d’être venue et de ne pas l’avoir prévenu. »

Dans un premier temps, la trousse de secours rangée dans l’armoire du bas à droite de son comptoir ferrait l’affaire. Hébé s’occuperait du reste avec ses plantes médicinales jusqu’à qu’elle ait la force de se relever et d’aller voir Apollon, autre divinité aux pouvoirs de guérison. Ou peut-être que Tychée pourrait l’aider en l’emmenant le voir ou en le faisant venir jusqu’ici ?

« Il y a une trousse de premiers secours ici... » Elle indiqua l’armoire d’un mouvement de tête, puis reporta son regard vers Tychée. « On peut s’en servir le temps de voir Apollon. »

Car elle n’oubliait pas la véritable et principale raison de la présence de Tychée. Il fallait bien soigner ce corps humain si Hébé voulait discuter avec Tychée du sort de Thomas et ce n’était pas en restant ainsi qu’elles allaient pouvoir le faire. Elle avait d’ailleurs bien conscience qu’elle ne tiendrait pas longtemps éveillée. Elles n’avaient pas beaucoup de temps devant elles avant de rejoindre ou d’appeler Apollon. Alors autant ne pas perdre plus de temps. Laissant faire Tychée, tout en lui indiquant quoi faire, Hébé lui révéla ce que Tychée devait déjà se douter depuis la lecture de son sms.

« Il y a quelques mois tu m’as proposé un marché… » Hébé jeta un rapide coup d’œil vers Thomas, car il était l’objet du marché en question et pour s’assurer qu’il ne se réveillait pas. « Est-ce qu’il tient toujours ? Si oui… Je… Je l’accepte. »

Même si sa décision était prise, Hébé eu du mal à la dire, non pas à cause des douleurs de sa blessure, même si ça n’aidait pas, mais parce qu’elle hésitait toujours. Etait-ce le bon choix ? Lorsqu'ils se retrouveraient son mari n’allait-il pas lui en vouloir éternellement s’il l’apprenait ? Il était une des raisons pour lesquelles, elle avait tant hésité et cela aurait pu continuer encore longtemps si Thomas ne l’avait pas poignardé aujourd’hui. Mais il l’avait fait et par conséquent, il changeait la donne. Hébé c’était même demandé si Tychée n’avait pas déjà influencé le destin du jeune homme sans sa permission. Après tout, elles ne se connaissaient pas vraiment, alors ça aurait pu être possible. Mais le regard de sa paire lui confirmait que ce n’était pas le cas. La déesse avait tenu parole et Thomas avait agit seul, scellant à jamais son destin.
- a game of shadows, shall we play ?  -  #0099FF ELIANE

@Estelle T. Delerne

_________________
Irrésistible Jeunesse
I miss your touch
When she laughed, she was beautiful.When she cried, she was beautiful, but when she was determined, she was sexy as hell.

Revenir en haut Aller en bas
Estelle T. Delerne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4071-estelle-tyche-delerne-i-ll-ma
the last young renegades
homecoming : 17/08/2017
Messages : 1655
pretty face : Eva Green
julius caesar : Fatal†Error ; Beylin (code sign)
legends never die : Déesse de la chance, du destin et de la prospérité
the mighty bush : Manipulation du destin : Capacité de réécrire l'histoire d'une personne, d'agencer les destins, de les lier et de les délier en un claquement de doigts. Lorsqu'elle l'utilise pour dévier le cours d'une vie, cela lui provoque une fatigue immense ainsi que des blessures ou handicaps physiques pendant une durée pouvant aller de plusieurs heures à quelques jours. De manière moins intense, il lui arrive régulièrement de simplement influencer le destin d'une personne sur une plus courte durée.
Souffle de connaissance : Capacité d'insuffler la connaissance de son destin à une personne par la pensée. En règle générale, elle choisit de ne montrer que quelques bribes de ce futur prévu, ce dernier n'étant pas définitivement scellé.
Manipulation de l'espace temps : Contrôle du temps (ralentir, accélérer, arrêter ou voyager dans celui-ci) ; mais aussi de l'espace par la téléportation. Ce pouvoir nécessite une intense concentration et l'affaiblit profondément lorsqu'elle l'utilise.
weapon : Balle du Destin : lancée sur le sol, elle paralyse tous ceux qui se trouvent dans un rayon de 10m là où la balle est tombée ; la paralysie dure quelques secondes, suffisamment pour laisser à la déesse Tyché le temps de manipuler le destin pour changer la situation. Lancée directement sur une personne, elle octroiera chance ou malchance pendant une bonne heure, selon le bon vouloir du lanceur. Elle trouve toujours un moyen de revenir à son propriétaire. - Compétence : Cercle d'Hermès
Dieux

Sujet: Re: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne Dim 8 Juil - 19:19 ()
I finally choose... The end


Un vague haussement d'épaules répondit à Hébé lorsqu'elle la remercia de ne pas l'avoir prévenu. Son frère, certainement. Arès. Si la jeune déesse décidait de l'appeler elle au secours plutôt qu'un membre de sa famille, un dieu qui l'aurait certainement défendue et vengée, ce ne serait pas Tyché qui irait contre sa volonté. Elle ne se mêlerait pas de ces histoires de famille. Déjà lors des temps anciens, elle préférait rester à l'écart de tous ces dramas, n'en pensant pourtant pas moins... Elle tairait le fait que prévenir le dieu guerrier ne lui était même pas venu à l'esprit. Elle ne devait pas avoir l'esprit aussi familial que la jeune déesse face à elle... Plus encore, elle n'avait jamais eu de réel contact avec le belliqueux depuis le Grand Retour alors, qu'Hébé soit sa sœur ou non, elle ne voyait pas bien pourquoi elle l'aurait prévenu de quoi que ce soit. Elle était venue jusqu'ici parce que la Jeunesse le lui avait demandé mais elle resterait loin de toutes autres histoires. Ce n'était pas à elle d'appeler qui que ce soit quand un autre dieu était en danger. Elle avait toujours été trop solitaire pour cela. Mais ce n'était pas le moment de discuter de tout cela, elles avaient pour l'heure d'autres chats à fouetter... D'autres humains plus exactement.

Ses yeux ne cessaient d'aller de la plaie béante et sanglante qui s'étirait sur le bas de son ventre à son visage de plus en plus livide. Toute déesse qu'elle soit, Hébé était maintenue dans le corps d'une humaine et elle craignait que celui-ci ne tourne de l’œil d'une seconde à l'autre. Elle se précipita donc vers l'armoire qui lui fut indiquée pour en extraire la-dite trousse de secours, la posant sur le sol et s’accroupissant à son tour aux côtés de la jeune femme. Selon Hébé, cela ferait l'affaire le temps de voir Apollon. Ah, voir Apollon, c'était une bonne idée oui, lui saurait exactement quoi faire ! Parce qu'elle, n'en avait pas la moindre idée... Sans réellement réfléchir, elle se contenta de suivre à la lettre les instructions d'Hébé. Elle ouvra la trousse pour en sortir du matériel, se laissant guider et exécutant du mieux que ses mains humaines le pouvaient les gestes que lui indiquait la Jeunesse. Elle releva une seconde son visage quand elle aborda le sujet d'un marché. Son regard suivit le sien pour se diriger vers l'humain toujours au sol. S'il tenait toujours, Hébé l'acceptait. Les yeux bleus se firent un peu plus perçant comme ils se reposaient sur le visage de la douce déesse. Elle la dévisagea quelques instants, la sondant silencieusement pour se rendre compte de son sérieux. Mais sérieuse, elle voyait bien qu'elle l'était. La question étant, Tyché était-elle toujours encline à réaliser ce qu'elle avait proposé quelques mois plus tôt ?

Elle-même hésita. Parce qu'elle était la déesse du destin et que celui-ci n'était jamais écrit. Parce que, si elle pouvait proposer de réaliser tel ou tel acte, rien ne disait que le lendemain elle en aurait toujours envie. Parce qu'elle n'était soumise à aucun serment, n'avait pas de réelle loyauté. Elle faisait comme bon lui semblait, toujours. Et si elle le proposait, c'était certainement parce qu'elle en avait envie, sur le moment. Mais rien n'excluait qu'elle changerait d'avis. Si elle promettait une chute fatale, rien ne jurait que la victime ne se verrait finalement pas élevée à un rang supérieur. La chance tournait, le destin changeait de trajectoire, au gré des envies et des désirs de sa déesse. Ne la décrivait-on pas, après tout, comme une déesse qui décidait du destin des mortels en jouant à faire rebondir une balle de bas en haut ? La question devenait alors, avait-elle envie, aujourd'hui, d'accéder à la requête d'Hébé et de l'aider ? Encore silencieuse une seconde, elle finit par reprendre vie.

    « Ce n'était pas un marché Hébé. Je n'attends rien en retour. »

Tel était le destin. Implacable. Désintéressé. Si elle décidait de le faire, c'était parce qu'elle le voulait. Pas parce qu'elle pourrait en tirer quelque chose. Ce n'était pas de cette manière qu'elle fonctionnait. Il n'y avait pas de marché, pas de mérite, pas de justice ni d'équilibre. Si elle le décidait, il en serait ainsi et cela s'arrêtait là. Son choix resterait impitoyable et définitif. Elle venait de désinfecter la plaie. Elle y pressa cette fois une compresse pour tenter de stopper l'hémorragie, suivant les conseils d'Hébé pour la faire tenir même si le bandage n'était que provisoire, elle le savait bien. Accrochant de nouveau les yeux de la jeune blessée, elle coupa tout mystère.

    « Je le ferai. Si c'est vraiment ce que tu veux. J'ai tout de même une question, simple curiosité. Tu parlais de ton frère dans ton message. La famille semble être importante pour toi. Pourquoi ne pas lui confier cette mission ? Je ne crois pas me tromper en pensant qu'il en serait plus que ravi... »
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Tyché
Fate. Luck. Chance.
Do you ever wonder why things have to turn out the way they do ?
Revenir en haut Aller en bas
Eliane Lavalle
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4711-we-are-young-eliane-lavalle
the last young renegades
homecoming : 13/11/2017
Messages : 578
pretty face : Emilia Clarke
julius caesar : Matt
legends never die : Déesse de la jeunesse, de la vitalité et de la vigueur. Protectrice des jeunes mariées. Détentrice du délectable Nectar et conservatrice de la précieuse Ambroisie. Echanson des dieux sur Terre, ancien échanson des dieux sur l’Olympe, Hébé est également l’oreille à l’écoute, l’amie et la confidente de ces êtres d’un autre temps.
the mighty bush : Vitalité divine ↯ Pouvoir de stabiliser, renforcer et/ou maximiser les capacités physiques ainsi que les pouvoirs du dieu ciblé pendant quelques heures. La contrepartie coûte chère à l’utilisateur puisqu’il se retrouvera lui-même sans pouvoirs jusqu’au lendemain (une nuit de repos pour récupérer).
Guérison ↯ Capacité de guérir les blessures physiques, psychiques et émotionnelles d'une autre personne. Les blessures psychiques et émotionnelles étant plus complexes à soigner, il coûtera d’avantage d’énergie à son utilisateur. Selon la gravité des blessures, l'utilisation du pouvoir peut affaiblir son utilisateur.
Absorption de colère ↯ Capacité d'absorber la colère et la violence d'une personne afin de l'apaiser. Ce pouvoir peut aussi être utilisé pour absorber la colère de toute une foule. Dans ce cas, le possesseur du pouvoir sera considérablement affaibli après l'avoir utilisé.
Allegeance : Eternelle pacifiste, amoureuse de la paix et de l’harmonie entre les êtres, Hébé est fidèle aux convictions de liberté, de bien, de la vie. Elle a soutenu les anges, les templiers et les humains, en restant en retrait. Aujourd’hui, l’anonymat n’existe plus et c’est en étant elle-même qu’elle continuera à les aider s’ils le souhaitent et s’ils partagent les mêmes convictions. Néanmoins, Hébé reste une déesse. Elle ne peut renier ni sa nature ni ce qu’elle est. L’Echanson cherchera toujours a rallier et unir les siens pour leur survie, celle de l’Olympe et de la stabilité de la magie sans pour autant avoir besoin d’écraser, de détruire et de faire du mal aux innocents.
these streets : Elle sait tout ce que les Dieux savent.
Dieux

Sujet: Re: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne Ven 20 Juil - 13:02 ()
I finally choose...
THE END
La proposition tenait toujours. Hébé en fut soulagée, malgré le goût âcre qu’avait cette décision, mais pour sa survie, il fallait la prendre. Elle aurait juste préféré que ce choix ne soit pas si difficile à faire et qu’elle n’en ait pas des remords après coup. Ce dont elle n’était absolument pas sûre, ignorant la réaction d’Héraclès le jour où ils se retrouveront et qu’il l’apprendra. Celle de son cher frère, elle la connaissait que trop bien. Il le prendrait mal. S’en voulant de n’avoir rien vu, de ne pas avoir été présent pour s’occuper lui-même de ce cas. Lui en voulant à elle. Sa chère sœur qui avait préféré agir dans son dos plutôt que de le prévenir. Et à la différence de son mari, Hébé comptait bien dissimuler cette mésaventure à Arès le plus longtemps possible. Indéfiniment même et cette intention paraissait bien étonnante et curieuse pour Tyché au vue de sa question qui décocha un tendre sourire à Hébé.

« En effet, tu ne te trompes pas ni pour Arès ni pour la famille et c’est bien pour cela que je ne peux pas l’appeler lui. »

Peut-être qu’elle aurait prévenu Héraclès s’il avait été là. Hébé n’en était pas sûre à vrai dire, mais il l’aurait su dès les premiers jours, voir le premier. Depuis le temps, il la connaissait par cœur et il aurait très vite remarqué sa volonté de lui dissimuler quelque chose, son inquiétude ainsi que les marques sur son corps. Elle ne voyait pas Arès tous les jours, il avait donc été bien plus simple de cacher à sa vue et à la vue de tous ces marques. Hébé avait bien réussi jusqu’à que Tyché découvre le pot au rose en arrivant un soir à la boutique où Thomas était présent.

« Mon frère a assez de sang sur les mains. Je ne veux pas lui en apporter d’avantage et encore moins l’inquiéter. Et puis s’il l’apprenait… Tu sais aussi bien que moi qu’il aurait été incontrôlable ou difficilement. A l’heure actuelle, on ne peut se le permettre. Il faut qu’on soit méthodique et ne rien faire de stupide. La persécution volontaire de sa sœur par un humain n’a ni importance ni valeur par rapport à notre destinée. »

A celle des dieux, inextricablement liée à cette maudite prophétie, mais mieux valait ne pas en parler ou y penser. Hébé ne voulait pas être désagréable, de mauvaise humeur ou se mettre en colère, elle était déjà suffisamment mal comme ça. La douleur de sa blessure persistait et elle devait concentrer toutes ses forces à rester éveillée et à tenir le coup jusqu’à que cette histoire soit réglée ou, tout du moins, enclenchée. Heureusement que la déesse de la chance et du destin était à ses côtés pour l’aider, d’autant plus que l’humain en question montrait des signes d’éveil.
- a game of shadows, shall we play ?  -  #0099FF ELIANE

@Estelle T. Delerne
Spoiler:
 

_________________
Irrésistible Jeunesse
I miss your touch
When she laughed, she was beautiful.When she cried, she was beautiful, but when she was determined, she was sexy as hell.

Revenir en haut Aller en bas
Estelle T. Delerne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4071-estelle-tyche-delerne-i-ll-ma
the last young renegades
homecoming : 17/08/2017
Messages : 1655
pretty face : Eva Green
julius caesar : Fatal†Error ; Beylin (code sign)
legends never die : Déesse de la chance, du destin et de la prospérité
the mighty bush : Manipulation du destin : Capacité de réécrire l'histoire d'une personne, d'agencer les destins, de les lier et de les délier en un claquement de doigts. Lorsqu'elle l'utilise pour dévier le cours d'une vie, cela lui provoque une fatigue immense ainsi que des blessures ou handicaps physiques pendant une durée pouvant aller de plusieurs heures à quelques jours. De manière moins intense, il lui arrive régulièrement de simplement influencer le destin d'une personne sur une plus courte durée.
Souffle de connaissance : Capacité d'insuffler la connaissance de son destin à une personne par la pensée. En règle générale, elle choisit de ne montrer que quelques bribes de ce futur prévu, ce dernier n'étant pas définitivement scellé.
Manipulation de l'espace temps : Contrôle du temps (ralentir, accélérer, arrêter ou voyager dans celui-ci) ; mais aussi de l'espace par la téléportation. Ce pouvoir nécessite une intense concentration et l'affaiblit profondément lorsqu'elle l'utilise.
weapon : Balle du Destin : lancée sur le sol, elle paralyse tous ceux qui se trouvent dans un rayon de 10m là où la balle est tombée ; la paralysie dure quelques secondes, suffisamment pour laisser à la déesse Tyché le temps de manipuler le destin pour changer la situation. Lancée directement sur une personne, elle octroiera chance ou malchance pendant une bonne heure, selon le bon vouloir du lanceur. Elle trouve toujours un moyen de revenir à son propriétaire. - Compétence : Cercle d'Hermès
Dieux

Sujet: Re: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne Jeu 23 Aoû - 20:11 ()
I finally choose... The end


Hébé lui révéla qu'elle visait juste. Pour l'importance de la famille aux yeux de la jeune déesse. Mais également pour l'engouement qu'aurait certainement eu son frère à faire son affaire à cet humain. Elle n'en aurait pas douté une seconde. N'était-il après tout pas le dieu de la Guerre et de la Destruction ? Si elle l'avait mis au courant, il était certain qu'il se serait fait un malin plaisir à venir anéantir ce sombre idiot d'humain qui s'en osait s'en prendre à sa déesse de sœur. Et c'était bien pour cela que la douce ne voulait pas le prévenir. Pour ne pas lui ajouter de sang sur les mains. A cette remarque, le sourcil de Tyché s'arqua vaguement. Donc, Hébé ne voulait pas qu'Arès ait plus de sang sur les mains, mais cela ne la dérangeait pas qu'il atterrisse sur celles du Destin... Cela ne devait pas déranger Hébé parce qu'elle ne faisait pas partie de sa famille, certainement. Soit. Elle comprenait, dans un sens. Au-delà de cette histoire de responsabilité, la Jeunesse évoquait la non-contrôlabilité de son frère. Et elle jugeait que ce ne serait pas très judicieux par les temps qui couraient. Elle préférait rester discrète, minutieuse. Et s'il avait pris l'envie à Tyché de le faire se jeter d'un pont ? Ou de commettre un attentat ? Ce n'aurait pas été très discret, ça... Mais la scène de crime en resterait certainement, quoiqu'il arrive, moins violente que si le dieu de la Guerre en personne s'occupait de l'humain, il n'y avait pas de doute à avoir là-dessus non plus. N'empêche, Tyché doutait de plus en plus des bienfaits, pour eux, pour tous les dieux, de rester cachés à ne pas agir. Elle le fit savoir à la Jeunesse au moment où l'humain à terre commençait à gigoter.

    « Secret des dieux ou non, moi je pense qu'un humain ne devrait en aucun cas malmener une divinité. »

Elle n'irait pas plus loin. N'ajouterait pas qu'elle pensait aussi qu'aucun dieu ne devrait se laisser malmener par un humain. Mais le regard sévère qu'elle portait à la plaie de la jeune femme révèlerait peut-être le fond de ses pensées... Un grognement lointain leur signifia que l'humain en question émergeait. Ne tournant pas encore son attention vers lui - son heure arriverait bien assez tôt -, elle s'assura que le bandage qu'elle avait confectionné tenait comme il fallait. Bon, elle n'était pas infirmière ni aide-soignante, c'était sûr. Mais ce devrait faire l'affaire. Le temps qu'elle ne règle son compte à l'humain. Et qu'elles ne trouvent quelqu'un de plus compétent pour soigner cette vilaine plaie... Déjà, l'homme se relevait, titubant. Tyché en fit de même, alerte, s'interposant naturellement entre lui et Hébé. Il s'avança, se tenant la tête. La traita de Garce quand il la vit et que la gifle lui revint en mémoire. La déesse se contenta de le toiser froidement. Ses esprits vaguement repris, il se fit plus menaçant, son pas s'alourdissant, se pressant. Il voyait rouge et la colère l'aveuglait. Au point qu'il ne verrait pas sa chute arriver. Alors qu'il arrivait devant elle, la déesse tendit son bras. Sa main toucha la poitrine de l'homme. Elle ne poussa même pas mais la vitesse qu'il avait prise, et le mur qu'imposait cette main tendue, gagnée d'une force divine, suffirent à le faire reculer, tituber, puis tomber. Il lui avait fallu une seconde. Le moment où sa main avait heurté la poitrine de l'humain, pour qu'elle ne décide. Dévie. Tire le fil de sa destinée et ne décide de le couper, comme ça.

Comme il tomberait, son bras s'entaillerait salement sur un morceau de verre, brisé plus tôt lors de sa confrontation avec la Jeunesse. Alors, le processus métabolique se mettrait en place. La coagulation. Celle qui était censée fermer les blessures et prévenir d'éventuelles hémorragies. Mais alors, la malchance s'y mêlerait, poussée par sa déesse. Cette coagulation se ferait mal, trop rapide. Le sang ne serait plus assez fluide. Alors, un caillot se formerait. Et par malchance toujours, il se détacherait de la veine. Voyagerait dans le système de l'humain, passerait par le cœur avant de venir s'échouer dans l'artère pulmonaire. La boucherait. La suite serait rapide. Une douleur dans le thorax, il s'attraperait la gorge. Une respiration haletante, le manque d'air. Une toux sèche, pour tenter d'expulser le corps étranger. En vain. Plus les secondes s'écouleraient, plus sa peau deviendrait pâle. Son cœur s'accélèrerait, sous l'effet de la peur, sous la panique, sous le manque d'oxygène. Le froid l'envahirait. Quelques convulsions le saisiraient. Alors, la mort subite l'emporterait. Quelques minutes auraient suffi. Quelques minutes, et une vilaine coupure. Qu'Hébé se rassure, si une autopsie venait à être pratiquée, il n'y trouverait rien d'autre qu'une mort de cause naturelle. Embolie pulmonaire foudroyante. Surprenant à son âge et vu sa condition mais possible. La discrétion des dieux serait ainsi préservée... Un bruit sourd résonna dans l'herboristerie comme le corps de l'humain venait s'échouer sur le sol. Livide, il ne bougeait plus. Un silence pesant s'abattit dans le magasin, accompagné d'un calme assez étrange. Presque pesant. Tyché finit par tourner son visage implacable vers la blessée, aucune trace de compassion ni de miséricorde ne transparaissait. Elle ne montrerait pas non plus la fatigue qui s'emparait d'elle. Seuls quelques mots franchiraient ses lèvres, indifférents.

    « Il ne t'embêtera plus maintenant. »

Ainsi en allait-il de ceux qui osaient outrager les dieux...
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Tyché
Fate. Luck. Chance.
Do you ever wonder why things have to turn out the way they do ?
Revenir en haut Aller en bas
Eliane Lavalle
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4711-we-are-young-eliane-lavalle
the last young renegades
homecoming : 13/11/2017
Messages : 578
pretty face : Emilia Clarke
julius caesar : Matt
legends never die : Déesse de la jeunesse, de la vitalité et de la vigueur. Protectrice des jeunes mariées. Détentrice du délectable Nectar et conservatrice de la précieuse Ambroisie. Echanson des dieux sur Terre, ancien échanson des dieux sur l’Olympe, Hébé est également l’oreille à l’écoute, l’amie et la confidente de ces êtres d’un autre temps.
the mighty bush : Vitalité divine ↯ Pouvoir de stabiliser, renforcer et/ou maximiser les capacités physiques ainsi que les pouvoirs du dieu ciblé pendant quelques heures. La contrepartie coûte chère à l’utilisateur puisqu’il se retrouvera lui-même sans pouvoirs jusqu’au lendemain (une nuit de repos pour récupérer).
Guérison ↯ Capacité de guérir les blessures physiques, psychiques et émotionnelles d'une autre personne. Les blessures psychiques et émotionnelles étant plus complexes à soigner, il coûtera d’avantage d’énergie à son utilisateur. Selon la gravité des blessures, l'utilisation du pouvoir peut affaiblir son utilisateur.
Absorption de colère ↯ Capacité d'absorber la colère et la violence d'une personne afin de l'apaiser. Ce pouvoir peut aussi être utilisé pour absorber la colère de toute une foule. Dans ce cas, le possesseur du pouvoir sera considérablement affaibli après l'avoir utilisé.
Allegeance : Eternelle pacifiste, amoureuse de la paix et de l’harmonie entre les êtres, Hébé est fidèle aux convictions de liberté, de bien, de la vie. Elle a soutenu les anges, les templiers et les humains, en restant en retrait. Aujourd’hui, l’anonymat n’existe plus et c’est en étant elle-même qu’elle continuera à les aider s’ils le souhaitent et s’ils partagent les mêmes convictions. Néanmoins, Hébé reste une déesse. Elle ne peut renier ni sa nature ni ce qu’elle est. L’Echanson cherchera toujours a rallier et unir les siens pour leur survie, celle de l’Olympe et de la stabilité de la magie sans pour autant avoir besoin d’écraser, de détruire et de faire du mal aux innocents.
these streets : Elle sait tout ce que les Dieux savent.
Dieux

Sujet: Re: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne Sam 8 Sep - 19:06 ()
I finally choose...
THE END
Tyché avait raison. Hébé allait plus loin. Un humain ne devait malmener ni divinité ni un autre humain ou tout autre être vivant. S’ils pouvaient tous vivre en harmonie et en paix éternellement, cela se saurait. Il y a bien eu des années et de paisibles périodes. Elles n’ont jamais duré bien longtemps. La part sombre de chacun finissant toujours pas réapparaître et ainsi était le cycle de la vie. Une vie se construit de bons et de mauvais moments, il en va de même pour l’âme. A la veillée des mésaventures naît l’espoir des lendemains meilleurs. Atteindre et savourer de nouveau cette aube d’espérance pour survivre sur cette terre damnée; là était le but d'Hébé qui devait surmonter encore un obstacle et apprendre à vivre avec. Quitte à sombrer d’avantage dans l’abysse des ténèbres et à tâcher la pureté de son âme. Même si ce n’était pas elle qui coupait le fil de la vie de Thomas, elle en était l’instigatrice.

A l’instant où Thomas se releva, Hébé su que c’était la fin. A mesure que ses lourds pas l’approchaient de sa mort, au contact de la déesse dominatrice, Hébé ferma les yeux et cacha son visage derrière ses longs cheveux. Ce qui ne l’empêcha pas de savoir, de voir et de sentir l’illusion de ses fins doigts se recouvrir d’un filet rouge écarlate. Ces mêmes mains qui prolongeaient la vie, en finissaient une. La perte d’une vie pour laquelle elle ne s’était pas battue. Qu’elle n’avait pas désiré sauver, mais tuer.

Boom. Le bruit du corps inerte résonna dans toute l’herboristerie, faisant sursauter Hébé. Une seconde. Il avait fallu d’une seconde pour que tout soit terminé. Mauvaise créature imbue de cruauté; pourtant si fragile et éphémère… La goutte d’une larme s’écoula sur sa joue ; les yeux troubles de la jeunesse exprimant une sincère tristesse. La mort d’un être ne pouvait être une réjouissance. L’indifférence, tout au plus. Elle ne le pouvait pas. La déesse était trop liée à la vie et à la crainte des répercussions de ce changement de destinée pour penser autrement. Les mauvaises actions finissaient toujours par se retourner contre soi. Hébé s’entendait bien avec Tychée. Elle l’avait même aidé. Elle n’avait donc peut-être pas à s’inquiéter, mais son optimisme l’avait quitté depuis qu’elle côtoyait les humains. En ce moment, Hébé avait plutôt tendance à broyer du noir. Puis comment ne pas penser que le Destin était insignifiant et sans distinction face à chacun lorsque Tyché la fixa de son air implacable ? Hébé en eu la chair de poule, impressionnée par son efficacité mortelle, comme si le couperet de la sentence pouvait tomber sur elle à tout instant. Tant que c’était sur elle et non pas sur ses proches…

« ... Merci Tyché. »

Tyché avait respecté sa demande. Rapide, efficace et indétectable. Une mort en toute discrétion et douloureuse pour l’agresseur. Un petit plaisir en plus pour Tyché probablement. Hébé n’en teint pas compte, elle lui avait donné carte blanche sur la manière d’en finir. Elle ne s’était pas spécialement attendue non plus à que la fin soit si proche. Au moins, elle était fixée. Elle pouvait être tranquille de ce côté-là, Thomas ne l’agressera plus. Un problème de moins à se soucier et à régler. D’autres planaient au-dessus de leurs têtes. Cependant, un problème à la fois. Pour l’heure, l’urgence était de se soigner.

« On devrait partir d’ici avant que je me vide de mon sang et que quelqu’un découvre Thomas. »

Hébé n’avait pas envie d’attirer des problèmes à Tyché alors qu’elle l’aidait. Autant déguerpir d’ici au plus vite. Dans cet état, elle ne servirait à rien de toute façon. Il fallait qu’elle soit en forme pour affronter la suite, mais aux dires et à la vue déterminée et convaincante de Tychée, Hébé savait que cette affaire se terminerait vite et bien. Pour la partie humaine en tous les cas, mais ce n’était pas le moment d’y penser. Appuyant tant bien que mal contre sa plaie ouverte, Hébé tenta de se relever. Son immortalité avait beau être celui d’une déesse, la blessure était importante et ne pouvait pas se régénérer rapidement. Surtout qu’elle n’avait pas de force. Elle n’alla pas bien loin d’ailleurs, même en s’adossant contre le comptoir, Hébé ne réussit qu’à se relever de quelques minuscules centimètres du sol.

« Hmm… ça risque d’être plus compliqué que… prévu pour… rejoindre Apollon » finit-elle par lâcher en grinçant des dents tant la douleur était vive. Sa vue se brouillait, effet désagréable de son pitoyable échec. «… Tu as le numéro de notre bel et cher Apollon ? » demanda-t-elle à Tyché avec humour pour détendre l’atmosphère et surtout pour rester éveillée. Ce qu’elle avait de plus en plus de mal à réussir.
- a game of shadows, shall we play ?  -  #0099FF ELIANE

@Estelle T. Delerne

_________________
Irrésistible Jeunesse
I miss your touch
When she laughed, she was beautiful.When she cried, she was beautiful, but when she was determined, she was sexy as hell.

Revenir en haut Aller en bas
Estelle T. Delerne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4071-estelle-tyche-delerne-i-ll-ma
the last young renegades
homecoming : 17/08/2017
Messages : 1655
pretty face : Eva Green
julius caesar : Fatal†Error ; Beylin (code sign)
legends never die : Déesse de la chance, du destin et de la prospérité
the mighty bush : Manipulation du destin : Capacité de réécrire l'histoire d'une personne, d'agencer les destins, de les lier et de les délier en un claquement de doigts. Lorsqu'elle l'utilise pour dévier le cours d'une vie, cela lui provoque une fatigue immense ainsi que des blessures ou handicaps physiques pendant une durée pouvant aller de plusieurs heures à quelques jours. De manière moins intense, il lui arrive régulièrement de simplement influencer le destin d'une personne sur une plus courte durée.
Souffle de connaissance : Capacité d'insuffler la connaissance de son destin à une personne par la pensée. En règle générale, elle choisit de ne montrer que quelques bribes de ce futur prévu, ce dernier n'étant pas définitivement scellé.
Manipulation de l'espace temps : Contrôle du temps (ralentir, accélérer, arrêter ou voyager dans celui-ci) ; mais aussi de l'espace par la téléportation. Ce pouvoir nécessite une intense concentration et l'affaiblit profondément lorsqu'elle l'utilise.
weapon : Balle du Destin : lancée sur le sol, elle paralyse tous ceux qui se trouvent dans un rayon de 10m là où la balle est tombée ; la paralysie dure quelques secondes, suffisamment pour laisser à la déesse Tyché le temps de manipuler le destin pour changer la situation. Lancée directement sur une personne, elle octroiera chance ou malchance pendant une bonne heure, selon le bon vouloir du lanceur. Elle trouve toujours un moyen de revenir à son propriétaire. - Compétence : Cercle d'Hermès
Dieux

Sujet: Re: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne Ven 2 Nov - 14:20 ()
I finally choose... The end


Elle la remerciait. Hébé la remerciait et pourtant elle voyait ses yeux larmoyants. Et cela souleva la colère et l'incompréhension chez Tyché. Pourquoi ? Pleurait-elle parce que l'autre était mort ? Pourquoi usait-elle la moindre de ses larmes pour lui ? Ne voyait-elle pas dans quel état il l'avait mise ? Il n'était jamais question de vengeance avec Tyché. Elle agissait toujours sans qu'il ne soit question de mérite ou de justice. C'était ce qu'elle était, ce qu'elle faisait. Le Destin était aveugle aux besoins ou envies. Il arrivait, et c'était tout. Certains la trouvaient cruelle pour ça. Mais dans des temps aussi sombres, alors même qu'ils étaient plus affaiblis que jamais, les paroles de Poséidon se rappelèrent à elle. Ils avaient besoin les uns des autres. Et si un humain osait s'en prendre à un des siens, elle agissait, même si elle empiétait sur la territoire de son alter-égo, Némésis. Même si elle n'aurait pas du décider de la mort qu'elle venait d'octroyer, elle l'avait tout de même fait. Elle n'aurait pas du parce que ce n'était pas à elle de décider si le destin était mérité ou non. Mais il était des cas, comme celui-ci, ou elle voulait bien faire une exception. Surtout quand elle-même avait proposé ce service, surtout qu'on venait finalement le lui demander, dans l'état dans lequel se trouvait Hébé. Mais, avec tout ce qu'il lui avait fait subir, Tyché ne comprenait pas pourquoi la Jeunesse avait les larmes aux yeux et s'apitoyait sur le sort de l'humain. C'était elle qui lui avait demandé de venir l'aider, et d'ôter la vie à cet homme. Pourquoi pleurer ensuite ? Parce qu'elle était la déesse de la Vitalité... Et comme le rôle de Tyché était de faire s'abattre le Destin sans considération aucun, celui d'Hébé était de se soucier des autres... Une seconde, la brune se sentit désolée pour sa comparse. Il devait être difficile de sentir et de souffrir comme elle le faisait. Ce n'avait jamais été le cas de Tyché, qui s'était toujours montrée implacable. Mais, depuis qu'elle avait intégré le corps de l'humaine Estelle, elle comprenait de nouvelles choses et en voyait d'autres sous un angle différent. Pauvre Hébé qui portait ce fardeau depuis la nuit des temps.

La brune quitta ses songes quand la Jeunesse reprit la parole. Elle voulait partir, avant d'être faible, ou que quelqu'un ne les découvre. Et comme elle réalisa que cela voulait dire sortir, soutenir Hébé et l'amener quelque part, une immense fatigue envahit la déesse. Ce n'était pas simplement l'idée de l'effort. C'était également son pouvoir qu'elle venait d'utiliser. Ôter une vie. Dévier un destin. Cela lui prenait toute son énergie. Elle ne pouvait plus le faire aussi souvent qu'avant, maintenant que leurs pouvoirs faiblissaient. Et quand elle le faisait, il lui fallait se reposer des jours entiers ensuite. Ça, et les blessures que cela lui infligeait et qu'elle devait faire soigner... Hébé le savait bien, c'était elle qu'elle avait appelé quand elle avait perdu l'usage de ses jambes après avoir fait s'écraser un hélicoptère sur l'Assemblée Nationale avec Dysnomie. Même la déesse au pouvoir de guérison n'avait pas pu la soigner entièrement, la laissant repartir avec les bras brûlés. Et aujourd'hui, ce serait quoi ? Elle attendait la sentence, sentant déjà la fatigue s'accumuler, à l'affut de la moindre défaillance qui pourrait prendre son corps. La réponse ne tarda pas à arriver. Comme elle voyait Hébé tenter de se relever, les contours commencèrent à devenir plus flou, les contrastes plus sombres. L'obscurité l'envahit et seuls quelques tâches faiblement lumineuses et de couleur ternies emplirent sa vue. Les yeux. Bien, voilà qui allait être pratique... Sans rien montrer, elle suivit la voix d'Hébé qui feignait de plaisanter en lui demandant si elle avait le numéro d'Apollon. Elle n'était pas parvenue à se relever et, avec sa nouvelle cécité, elle n'iraient effectivement pas bien loin... Une main vaguement en avant, Tyché tâtonna jusqu'à trouver le comptoir. Elle s'y adossa à son tour, se laissant glisser sur le sol. Soupirant vaguement, elle répondit à la Jeunesse.

    « Non, je n'ai pas eu le plaisir de côtoyer notre bel Apollon depuis qu'on est ici. Et même si je l'avais, je ne pourrais pas l'appeler. Je ne vois plus Hébé. Mon pouvoir... »

Elle n'en dit pas plus, Hébé saurait bien rattacher les morceaux, elle avait déjà vu une fois le genre d'handicaps temporaires que la déesse pouvait subir quand elle changeait une destinée. Et ce n'était pas avec la plaie qui entaillait son bas ventre qu'Hébé pourrait l'aider ou la soigner. Quel triste tableau elles devaient offrir, elles, les grandes déesses !

    « J'espère en revanche que toi tu as son numéro. Si oui donne-moi ton téléphone et je l'appellerai mais je crains ne pouvoir t'emmener nulle part... Sinon, il va falloir appeler quelqu'un d'autre. Et ça risque de bien faire rire quand il ou elle verra dans quel état on est pour un pitoyable humain ! »

Un rictus s'échappa de ses lèvres, la situation était, après tout, bien risible...
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Tyché
Fate. Luck. Chance.
Do you ever wonder why things have to turn out the way they do ?
Revenir en haut Aller en bas
Eliane Lavalle
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4711-we-are-young-eliane-lavalle
the last young renegades
homecoming : 13/11/2017
Messages : 578
pretty face : Emilia Clarke
julius caesar : Matt
legends never die : Déesse de la jeunesse, de la vitalité et de la vigueur. Protectrice des jeunes mariées. Détentrice du délectable Nectar et conservatrice de la précieuse Ambroisie. Echanson des dieux sur Terre, ancien échanson des dieux sur l’Olympe, Hébé est également l’oreille à l’écoute, l’amie et la confidente de ces êtres d’un autre temps.
the mighty bush : Vitalité divine ↯ Pouvoir de stabiliser, renforcer et/ou maximiser les capacités physiques ainsi que les pouvoirs du dieu ciblé pendant quelques heures. La contrepartie coûte chère à l’utilisateur puisqu’il se retrouvera lui-même sans pouvoirs jusqu’au lendemain (une nuit de repos pour récupérer).
Guérison ↯ Capacité de guérir les blessures physiques, psychiques et émotionnelles d'une autre personne. Les blessures psychiques et émotionnelles étant plus complexes à soigner, il coûtera d’avantage d’énergie à son utilisateur. Selon la gravité des blessures, l'utilisation du pouvoir peut affaiblir son utilisateur.
Absorption de colère ↯ Capacité d'absorber la colère et la violence d'une personne afin de l'apaiser. Ce pouvoir peut aussi être utilisé pour absorber la colère de toute une foule. Dans ce cas, le possesseur du pouvoir sera considérablement affaibli après l'avoir utilisé.
Allegeance : Eternelle pacifiste, amoureuse de la paix et de l’harmonie entre les êtres, Hébé est fidèle aux convictions de liberté, de bien, de la vie. Elle a soutenu les anges, les templiers et les humains, en restant en retrait. Aujourd’hui, l’anonymat n’existe plus et c’est en étant elle-même qu’elle continuera à les aider s’ils le souhaitent et s’ils partagent les mêmes convictions. Néanmoins, Hébé reste une déesse. Elle ne peut renier ni sa nature ni ce qu’elle est. L’Echanson cherchera toujours a rallier et unir les siens pour leur survie, celle de l’Olympe et de la stabilité de la magie sans pour autant avoir besoin d’écraser, de détruire et de faire du mal aux innocents.
these streets : Elle sait tout ce que les Dieux savent.
Dieux

Sujet: Re: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne Dim 25 Nov - 17:35 ()
I finally choose...
THE END
Pitoyables. Voilà de quoi avait l’air les déesses de la mythologie grecque. Hébé ne savait pas pour Tyché, mais pour elle, jamais elle ne s’était sentie aussi mal que depuis le début de cette maudite prophétie. Ça n’allait pas en s’arrangeant. Incapable de tenir debout, même avec l’aide du comptoir, Hébé se laissa choir en voyant le tâtonnement de Tyché. Elle comprit. Comprit que cette dernière était aussi mal qu’elle et qu’elles n’allaient pas pouvoir se déplacer. Inutile de préciser davantage. Ici bas, ils étaient tous victimes des répercussions de leur pouvoir. Elle aurait du s’en douter, s’en rappeler. Encore un détail qui lui échappait et qu’elle regrettait. Le mal était fait. Heureusement, le numéro de téléphone d’Apollon se trouvait dans la liste de contacts de son téléphone.

« Excuse-moi. J’avais oublié, mais oui je l’ai, il faut juste que… Que je retrouve… Ah le voilà ! » Hébé rampa pour récupérer son téléphone sur le sol, chercha Apollon dans sa liste de contact et l’appela avant de remettre le mobile entre les mains de Tyché. « Tiens, j’ai lancé la communication. Tu… Tu arriveras mieux à parler que moi… En espérant… qu’il réponde. »

Un long soupir de fatigue et de douleur s’échappa de ses lèvres. Généralement, il répondait, mais étant médecin dans cette vie humaine, peut-être qu’il serait occupé. Elles n’avaient plus qu’à y croire et à le harceler jusqu’à ce qu’il réponde et qu’il vienne les rejoindre. En attendant, elle allait fermer les yeux juste quelques instants. Quelques toutes petites minutes pour se reposer.

***

Un laps de temps indéterminé s’écoula avant qu’Hébé se réveille. Elle avait dû s’assoupir ou s’évanouir suite à son importante perte de sang, plus rapide que sa cicatrisation. En parlant de ça… Elle ne ressentait aucune douleur. Un coup d’œil vers son bas ventre lui fit remarquer qu’elle n’était plus blessée. Sa blessure avait disparue, soignée, comme si de rien était. Apollon était passé et l’avait soigné et pas qu’elle. Qui d’autre sinon ? D’autant plus qu’Hébé se retrouvait allongée sur le canapé de la pièce arrière de sa boutique. Bien plus pratique et discret pour utiliser sa magie de soin. Il n’y avait aucun doute possible. Je ne suis pas la seule à aller mieux on dirait, pensa-t-elle en reconnaissant la silhouette de Tyché après avoir relevée sa tête. Pas de signe de son demi-frère.

« Il vient de partir, n’est-ce pas ? »

Elle ne voyait que cette explication là. Il était resté le temps de leur guérison complète avant de s’éclipser. Elle allait devoir le remercier une autre fois, lorsqu’ils se croiseront au quartier général des anges peut-être. En attendant, les deux déesses avaient encore un problème à régler. Ou plutôt, Hébé en avait un. Tyché lui avait déjà beaucoup apporté. Elle ne pouvait pas lui demander de s’occuper du cadavre étendu dans son herboristerie. C’était à elle de s’en charger maintenant qu’elle le pouvait. Hébé se releva pour aller rejoindre Tyché à l’encadrement de la porte.

« Comment vont tes yeux ? Je peux te raccompagner si tu le souhaites. C’est la moindre des choses que je puisse faire. »
- a game of shadows, shall we play ?  -  #0099FF ELIANE

@Estelle T. Delerne

_________________
Irrésistible Jeunesse
I miss your touch
When she laughed, she was beautiful.When she cried, she was beautiful, but when she was determined, she was sexy as hell.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades

Sujet: Re: I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne ()
Revenir en haut Aller en bas
 
I finally choose... The end ¤ Estelle T. Delerne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Estelle et Rudy,sans Jessica(Elle )
» Estelle Lamy, la chatte furtive [validé]
» Bonjour :)
» Déprime ( libre)
» Est au bar (pv libre)
like lightning
if you ride
you're gonna crash like thunder

a game of shadows :: 
Elsewhere
 :: Flash-back V7