boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Quand Héloïse oublie de faire son mandala, l'assistante est là!
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 19/07/2018
Messages : 113
pretty face : Audrey Plaza
julius caesar : Miroir
legends never die : Démone de la petite musique qui court dans la tête • Sphère de la discorde
the mighty bush : Parasite sonore• Ce parasite s’insinue ensuite dans l’esprit de la victime. Il peut être une petite musique entêtante qui empêche de se concentrer ou de dormir ou une idée fixe et terrible qui se répétera en boucle au point de difficilement faire la différence entre son idée ou ce parasite.
weapon : Soit un poignard, soit une chaine
Allegeance : Pomme est loyale à sa sphère et aux démons. Son coeur, si on peut appeler ça ainsi, ne bat que pour l'amusement et l'adrénaline.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Quand Héloïse oublie de faire son mandala, l'assistante est là! Mer 8 Aoû - 19:22 ()
« Don’t you want to … »

Tant de testostérone réunie en un seul lieu. Des mâles prêts à en découdre pour un ruban honorifique au nom de Mister Paris. Coups bas et tensions. Trahison et compétition. Tant de mots fusaient pour présenter le concours de beauté underground du Mister Paris organisé par les mannequins de 18 – 20 ans nouvellement arrivés sur Paris. Cette présentation devait attirer des agences, en théorie. Car aux yeux de Pomme, ce mélange restait un suicide collectif… ou au minimum un appel à l’aide. Refuser d’intervenir constituait un grave crime : la non-assistance à personne en danger. Autant leur indiquer la falaise la plus proche ! Après tant de régime, de musculation, de maquillage, d’épilation et de coiffage, ces grands masochistes méritaient un dernier supplice que la démone souhaitait partager. Autant abréger leur souffrance en s’amusant. Le meilleur moyen de se délecter de la situation en bonne compagnie lui avait sauté aux yeux : Héloïse.

« Don’t you want to… »

Sa présence ne pourrait qu’exacerber les passions. Maîtresse prisée dans le monde des paillettes et de la mode, la cavalière saurait attiser les braises fumantes d’un conflit déguisé tant par sa position que par son don. Guerre, son nom sonnait parfait pour la situation. Qu’est-ce donc que la compétition, si ce n’était qu’un euphémisme de la guerre, un conflit savamment déguisé pour laisser s’exprimer les tumultes belliqueux et les instincts primitifs des hommes ?

La question se présentait à son reflet impeccable. L’ascenseur pour le bureau d’Héloise sentait la rose et le miroir ne présentait aucune emprunte intempestive. Cette perfection démesurée impressionnait la démone sans le signaler. Inutile. Dans son univers, les comptoirs retenaient ses clients en collant leurs manches à la bière. Chaque nouveau consommateur augmentait le piège de ses élans de choppes renversées. Heureusement, la lumière tamisée camouflait les détails les plus sordides. Ici, les horreurs se dissimulaient derrière des sourires et les armes prenaient des airs de talons aiguilles.

« Don’t you want to… »

Entre ses notes s’imposaient un nouveau son, trop connu pour être négligé ou en être déconcertée. Guerre passait un savon et l’expression amusa Pomme. Du savon, ici, il y en avait partout, même dans la bouche d’Héloise. Les portes de l’ascenseur s’ouvraient lentement pour laisser entrer les mots.

« Hold the gun… » Chantonnait toujours la démone. La musique s’incrustait jusqu’au plus profond de son âme. Si la discorde ne l’avait point recueillie, Pomme aurait rejoint la sphère des arts, ou de la folie. Le regard s’orientait mollement sur le bureau vide de l’assistante. Son absence répondit à la question de l’identité de la victime de Guerre. Inutile de s’attarder ici. Pomme ne pourrait trouver l’objet de sa quête. Son pas frappa le sol puis sa main la porte. Après tout, elle s’était fait annoncer avant de monter et la patience ne comptait pas parmi les qualités intrinsèques à la démone. Au contraire, le spectacle l’attirait et un seul regret s’insinuait en elle : avoir oublié le pop corn !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Quand Héloïse oublie de faire son mandala, l'assistante est là! Mer 29 Aoû - 15:44 ()

Quand Héloïse oublie de faire son mandala..


❝ now I am the violence, i am the sickness. won't accept your silence.. beg me for forgiveness. ❞

pomme ± héloïse
Un animal en cage. Un animal et une cage dorée. Un animal doré dans un cage rouillée. Guerre avait beau retourner le problème dans tous les sens, il s'avérait que dans le fond, elle s'ennuyait. Dominatrice capricieuse, son Impatience jouait du violoncelle avec ses nerfs. Elle ne supportait plus les minauderies, le miel glissé dans ces mots qu'on lui adressait et surtout.. Et surtout, elle ne supportait pas le tempérament trop timoré de son assistante.
Et même si le plus souvent, Héloïse retirait une satisfaction non négligeable de la peur qui se lisait dans son regard, il n'en demeurait pas moins qu'en cet instant, elle avait - encore - envie de la passer par la fenêtre. Le besoin d'initiative était un terrain miné avec le Cavalier de l'Apocalypse, parce que cela pouvait s'avérer aussi salvateur que mortel. Son tempérament belliqueux avait appris à s'assagir par la force des choses. Seulement, l'impulsivité demeurait une maitresse sournoise, parce qu’elle revenait par instant.. Et de préférence, lors des pires moments.

Confortablement installée dans son fauteuil hors de prix, la Rouquine faisait crisser son cuir dans un mouvement léger en venant croiser ses jambes. Langue claquée contre le palais, regard émeraude fixé sur la silhouette frêle de la secrétaire, la bouche close se retenait de balancer un torrent de saloperies surdosées. Les lèvres se pinçaient, sa patience se crispait aux explications balbutiantes glissées à l'oreille de Guerre.
« Je suis désolée Ma..demoiselle Blanc-Sec. J'étais persuadée que le contrat était à préparer pour demain. Je me.. Suis trompée. »

Elle s'était trompée. Trompée. L'erreur était humaine.. Le plus souvent. Sauf dans le monde de la Dame Rouge. Elle détestait cet univers pour sa compassion inutile, elle préférait rendre l'erreur mortelle, par principe. Ses dents grinçaient alors qu'elle se rappelait qu'elle se devait de jouer la comédie jusqu'au bout. Ici, elle n'était qu'une patronne, qu'un être humain.. Et, ah oui, une femme. Mh.
Ça, la guerre s'y était habitué et dans le fond, c'était devenu un mal pour un bien. Car en observant le monde alentour et la misogynie ambiante, elle avait compris qu'au moins, on ne la verrait jamais venir dans une jupe, perchée sur des hauts talons. S'abimant dans ses pensées, par principe ou simplement pour faire redescendre la pression, la Rouquine revenait finalement à sa pseudo interlocutrice qui attendait un verdique qu'elle devinait déjà mauvais. La véritable question était de connaitre l'échelle sur laquelle pouvait se situer ce .. Mauvais.

Inspirant profondément, Héloïse semblait soudainement plus sereine, ce qui amena un vent de fraicheur au milieu de cette électricité ambiante. Elle se releva même dans un mouvement souple en glissant le bout de ses ongles sur le bureau. Ses doigts attrapaient à la volée un coupe papier lui permettant de le faire danser entre ses doigts.
« .. Bien. » Qu'elle lâchait du bout des lèvres, ce qui soutira un semblant de sourire à la secrétaire. Erreur fatale. Soudainement, Guerre se rembrumait alors qu'elle s'arrêtait sous le nez de la petite brune. « Vous arrivez encore à sourire alors que vous n'êtes qu'un amas d'incompétence et de bêtise saupoudré d’inconscience sommaire. Votre meilleur moyen de monter dans l'échelle sociale, ce n'est très certainement pas de faire fonctionner votre cervelle. Et encore, si vous en venez à compter sur votre physique, attendez-vous à ce qu'il se fane et devienne aussi incapacitant que votre intellect. »

Marquant une pause, Guerre se trouvait bien trop gentille, pour le coup. Pourquoi se retenir ? Parce que le harcèlement moral, c'était mal ? Mentir également. « Je n'ai plus envie de perdre mon temps avec une secrétaire aussi inapte que vous, vous faites honte à l'entreprise, à la gente féminine et même au genre humain. Vous feriez mieux de vous jeter par la fenêtre.. D'ailleurs, je pouvais vous y aider, parce que ce n'est pas l'envie qui m'en manque. » Le coupe papier jouait toujours entre les doigts de sa main droite. Et dans le fond, ce n'était pas ses mots qui semblaient les plus corrosifs.. Ou simplement inquiétants, mais plutôt cette avancée progressive qu'elle effectuait vers la Brune qui reculait de manière clairement instinctive. Le regard qu'elle accueillait de la part de sa future ex-patronne ne la rassurait clairement pas. « Vous êtes virée. Je ne veux plus jamais vous voir, même du coin de l’œil..» Qu'elle concluait en entendant frapper à la porte. Ce qui stoppait l'avancée d'Héloïse et donnait une opportunité parfaite pour la Secrétaire de fuir.

Le Cavalier Rouge prenait quelques secondes en jetant un coup d'œil à la porte avant de se décider à balancer un.. « Entrez. » Sans conviction aucune alors que la secrétaire tournait le dos à sa patronne pour fuir et bousculer allègrement Pomme. Par mécontentement, Héloïse balançait face à elle le coupe papier qui se plantait dans un bruit sourd dans le mur adjacent à la porte nouvellement ouverte. Le regard vert de la Démone se portait sur sa visite impromptue. Elle l'analysait un moment avant de tourner les talons et de retourner s'installer dans son fauteuil. « Qu'est-ce qu'il y a ? » Guerre était grognon. Elle était frustrée. Clairement. « Je ne suis pas d’humeur. » Sans déconner ? « T’as envie de passer par la fenêtre ? » Ca aurait pu lui faire plaisir..




code réalisé par ellaenys // merci de ne pas réutiliser
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 19/07/2018
Messages : 113
pretty face : Audrey Plaza
julius caesar : Miroir
legends never die : Démone de la petite musique qui court dans la tête • Sphère de la discorde
the mighty bush : Parasite sonore• Ce parasite s’insinue ensuite dans l’esprit de la victime. Il peut être une petite musique entêtante qui empêche de se concentrer ou de dormir ou une idée fixe et terrible qui se répétera en boucle au point de difficilement faire la différence entre son idée ou ce parasite.
weapon : Soit un poignard, soit une chaine
Allegeance : Pomme est loyale à sa sphère et aux démons. Son coeur, si on peut appeler ça ainsi, ne bat que pour l'amusement et l'adrénaline.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Quand Héloïse oublie de faire son mandala, l'assistante est là! Mar 4 Sep - 18:42 ()

Quand Héloïse oublie de faire son mandala..


❝ now I am the violence, i am the sickness. won't accept your silence.. beg me for forgiveness. ❞

pomme ± héloïse
Humer l’air au passage de la malheureuse délecta Pomme une fraction de seconde. Ô désespoir. Ô rage. Ô déchirement intérieur. Un dramaturge saurait rédiger une longue tirade ou un monologue poignant là ou Pomme reniflait dans un sourire. Tant de passion fracassait cette maigre carcasse contre l’épaule de la démone, qui, elle, ne bougea pas d’un pouce. Le rapport de force penchait en la faveur du mal entre ses murs. Les humains, si petits et si fragiles, se battaient sans réaliser qu’ils avaient perdus d’avance. Cette règle immuable se confirmait avec la secrétaire. La voir tituber, ivre de crainte et d’émois, amusa un temps le regard sombre d’Axi Rel. La délicate voix de Guerre pianotait son tympan, trop occupé pour relever la pointe d’agacement. Un ou deux mots venaient de caresser son intérêt.

« La fenêtre ? »

Qui envisagerait sincèrement la proposition de Guerre ? Pomme, la réponse tombait sous le sens. Un pas nonchalant glissait mollement jusqu’au lieu-dit, juste assez pour éveiller une lueur d’espoir chez Guerre.

« C’est vrai que je m’ennuie. » Laissa trainer Pomme en jetant un coup d’œil à la fenêtre. La curiosité la poussera à sa perte. Pourtant, le savoir n’entravait en rien l’exécution de son plus vilain défaut. Mais le résultat étouffa un début d’enthousiasme. Rien d’amusant ne surviendrait si son enveloppe se fracassait contre la vitre. Aucun découpage fantaisie comme dans les dessins animés, aucun cri étrange, aucune chute phénoménale… rien.

Soudainement éteinte, Pomme scruta vaguement l’horizon pour mieux poser un index au niveau d’un nuage. « Je voulais aller bouffer du mannequin. » Son regard remonta sur le reflet d’Heloise dans la vitre. La cavalière ne semblait pas prête à ce genre de déboire. « J’ai faim. » Ajouta la démone sans cérémonial et sans la moindre gêne pour le double sens trainant entre ses mots. Ses talons pivotèrent pour faire face à son interlocutrice et prendre la mesure des foudres et du nuage sombre qui planaient toujours au-dessus d’Héloïse. Quels horreurs découlaient d’un cavalier en rogne ? Pomme avançait à présent avec plus d’entrain vers le coupe papier planté dans le mur. Que savait-elle d’Héloïse ? Que savait-elle des démons et des cavaliers ? Un geste vif tenta d’arracher l’objet du mur, une fois, deux fois, trois fois et crac. Une poudre blanche qu’elle avait moins l’habitude de sniffer que les autres lui saupoudra le nez. Est-ce l’effet placebo ou les véritables miracles du plâtre ? Quoiqu’il en soit, une idée venait de s’imposer.

« Dis-moi… » La lame tapotait à présent les lèvres de la démone sans se soucier d’un danger éventuel ou d’une coupure malheureuse. « Tu es plus vieille que la majorité des démons, n’est-ce pas ? Tu es plus forte alors… tu devrais facilement pouvoir me faire passer par la fenêtre ! » Si les humains se vexaient de leur âge, s’effrayaient face à leur mortalité et la déchéance que provoquaient l’expérience, les êtres surnaturels le percevaient différemment et comme pour appuyer son idée, la démone lança avec fougue la lame en direction d’une mèche de cheveux rousse et flamboyante. Si la cavalière s’ennuyait, autant la réveiller par l’action. Que risquait-Héloïse si ce n’était qu’une nouvelle coupe ? Alors que Pomme, elle… jouait avec le feu. Mais n’était-ce pas l’origine même des démons ? Les flammes de l’enfer ? Dans la cité Dis, le pouvoir s’imposait aux démons inférieurs. Les lieutenants et autres têtes de l’enfer rayonnaient. A la surface, tout devenait si lisse, si effacé, si camouflé qu’Axi Rel étouffait sous ses manières et faux semblants. C’était là sa grande faiblesse que de vouloir voir, sentir et observer la puissance. La subtilité s’oubliait souvent au profit de l’impétuosité de la jeunesse et la fougue des premiers siècles. La curiosité la poussera à sa perte. A trop se le répéter, elle finirait peut être par l’intégrer.



code réalisé par ellaenys // merci de ne pas réutiliser


[HRP: je suis toujours en galère d'internet. J'ai tapé ça un peu comme je pouvais ôo]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: Quand Héloïse oublie de faire son mandala, l'assistante est là! ()
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand Héloïse oublie de faire son mandala, l'assistante est là!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» RECENSER ⊹ tu veux quand même pas te le faire piquer
» Quand un cygne essaie de se faire passer pour une souris... [PV]
» Quand ton groove te dit de faire BOOM BOOM ! [Fe]
» Que faire quand on s'emmerde sur LC FRA?
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-ouest :: Huitième arrondissement