boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 Le sang impur. [Guerre]
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t1489-garance-envoyee-sur-te
homecoming : 18/01/2017
Messages : 4581
pretty face : Dree Hemingway
julius caesar : Dandelion (ava) / Beylin (code sign) / Black Madness (gif) / Zazou (gif) / Faust (icon) / Me (icons) / Don (crack) / Adèle (aest)
legends never die : Reine des Enfers. Démon de la Discorde et de la Frustration, Commandant de la sphère de la Discorde, Reine des Garces, Intendante de l'Impatience, Instigatrice des réactions disproportionnées et des caprices inutiles, Destructrice de la sérénité. Progéniture du Chaos. Éternelle pétasse des Enfers.
the mighty bush : Discorde évidence de la semeuse de zizanie. Prestidigitation le talent de l'empêcheuse de tourner en rond Catalyseur la puissance de la maîtresse des conflits
weapon : Faux de la Mort, Dague du Paradis.
Allegeance : Nouvellement couronnée, Malphas entend rétablir l'ordre parmi les rangs démoniaques, avant que ses pulsions de Discorde ne la rattrapent. Dans ce nouveau Paris, terrassé par les révélations, le Jeu de l'Ombre est devenu une partie d'échec exaltante pour celle qui collecte les coups d'avance dans le seul espoir de voir le monde à genoux.
these streets : Tout.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Le sang impur. [Guerre] Mer 15 Aoû - 18:52 ()
Qu'un sang impur abreuve nos sillons
Soyons royalistes.


La victoire a l'odeur du sang. Elle s'en rappelle, Discorde. À chaque idée, à chaque bravade, dans ses plus beaux coups d'éclat... Il y a toujours eu cette effluve d'hémoglobine, cette senteur divinement métallique. L'aube de chaque conflit a toujours baigné dans la Discorde pour n'éclater et passer la main qu'au premier sang. À l'aurore de chaque guerre, à l'horreur de chaque mouvement historique, une petite étincelle de ses sortilèges annonce la catastrophe. Les prémices de l'Apocalypse...

Et il y a sa dernière victoire, celle qui a planté par trois fois la Dague de Caïn dans la carcasse de l'Enfant roi. Et l'odeur, toujours l'odeur, l'effluve traînante et ronronnante de sang frais, précédant le bruit froid et visqueux de son petit cadavre s'écrasant au sol. Comme elle a pu sentir bon, cette victoire, et comme il a traîné sur sa peau, ce parfum de sang fraîchement versé, arraché au non-sens d'un règne qui ne pouvait plus durer.

La victoire a une odeur, c'est certain.
Perdue dans la contemplation d'une version illustrée de l'ancien testament, Malphas cherche dans l'atroce de l'image le souvenir des flammes de l'Enfer. Leur chaleur sur sa peau. Les hurlements chantant à ses oreilles. La douceur de la souffrance le long de ses nerfs. Elle se rappelle. La révolte de ses frères à imaginer Bayemon régner sur leurs terres. Elle se rappelle les inférieurs réclamant une immondice à suivre dignement. Mais elle se souvient, aussi, tout aussi clairement, de la chute terrible de Lucifer. Ils n'ont pas hésité à le laisser sombrer, à laisser l'insecte prendre sa place sans la moindre élégance, sans la moindre classe. Aucun des puissants n'a pu ou voulu réagir, ils ont assisté silencieusement à son fracas... Son bon sens n'oubliera jamais ça. L'ambivalence des échelons les plus bas des Enfers, ceux qui pourrissent et grandissent au milieu des carcasses putréfiées. Elle sait, pour avoir été un jour l'un d'entre eux. Il y a des millénaires de cela... Elle est un enfant d'En-Bas. Une pure création des Enfers...

Et elle sait, bien sûr, elle sait loin de l'odeur du fer et du sang, que ses petits frères et petites sœurs sont autant de chiens enragés qu'il faudra dresser.

Elle a entendu, c'est vrai, ou des lèvres malveillantes sont venues le murmurer à ses oreilles, que certains inférieurs, premiers soutiens de Bayemon, cherchent à se venger de l'odieuse fenêtre d'opportunité qu'elle a su saisir. Rien ne saurait lui faire plus plaisir.

La Bible se referme sur un chapitre trop lumineux pour ses viles intentions.

*

« Tu t'ennuies, n'est-ce pas ? » la voix ronronne plus qu'elle ne résonne, dans le silence du salon d'Héloïse. C'est à peine si elle s'est annoncée, la Garce, frappant à la porte de la Veuve une poignée de minutes après avoir daigné envoyer un message pour signaler son arrivée. Tout est calme – trop calme – autour de la silhouette explosive du premier Cavalier. « Et si je te disais que j'ai une activité tout à fait ludique et divertissante à te proposer ? » Rien ne semble vraiment ludique dans les promesses qui s'échappent de son indécrottable sourire. Tout n'est qu'un jeu pour qui sait rire de tout, semble-t-il. « Tu vas avoir besoin d'une arme. Bien sûr. Il faut toujours sortir protégée, c'est important, il y a tellement de vermines de nos jours. » De l'importance d'un pragmatisme élémentaire.

*

Elles s'en vont en guerre, au rythme des escarpins de Discorde, le sourire aux lèvres. Elles ont soif de sang, besoin de victoire, attendent le parfum enivrant que l'industrie du luxe n'a pas su s'approprier.

« Mon plan est très simple. » déclare-t-elle. « Il faut tous les tuer. Sauf un. Pour l'exemple. Ne jamais oublier d'établir des exemples, il paraît que c'est la base pour pouvoir gouverner. »

Leurs silhouettes s'arrêtent devant un hangar abandonné, loin des regards et des oreilles curieuses du tout Paris. À l'intérieur, une douzaine de démons inférieurs vient de se retrouver, persuadée de la grandeur de ses idées et de la force de ses convictions. Chacun y ira de son petit commentaire sur la direction des Enfers, grognant à qui voudra bien les écouter que la nouvelle Reine les a dupés, que Bayemon avait été élu, que la Démocratie devait être le meilleur système pour diriger les plus grands monstres que le monde a su créer. Ils s'illusionneraient pendant des heures s'ils le pouvaient. S'ils y survivaient.

« Je n'aime pas beaucoup les petits fils de pute, vois-tu... », elle murmure, tout doucement, signifiant d'un geste à Héloïse qu'elle aura l'honneur du premier sang.

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Connasse
- La méchanceté d'un homme fait de lui un démon, la méchanceté d'une femme fait d'elle un enfer.


Praise & pray:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5967-l-art-de-la-guerre-heloise#15 http://www.gameofshadows.org/t5983-heloise-blanc-sec-demon
homecoming : 17/07/2018
Messages : 97
pretty face : Jessica Chastain.
julius caesar : Avatar : Ellaenys. ± Signature : Idem.
legends never die : Démon Supérieur. ± Cavalier de l'Apocalypse. ± Guerre.
the mighty bush : ± Les pouvoirs liés aux démons ; Force, Séduction, Téléportation..

± La Résonance de la Violence ; Elle lui permet de créer le conflit, d'engendrer la Guerre, de donner vie à sa raison d'être : Le Sang et l'Affrontement. Par quelques mots, par une volonté silencieuse, elle inspire et invite les passions meurtrières à se déchainer.

± La Manipulation Mentale ; Elle lui donne cette habilité toute singulière et destructrice de pouvoir réduire la volonté d'autrui à néant. L'esprit est une pauvre chose malléable entre les mains de Guerre. Elle broie les esprits les plus faibles, assujettis les psychés plus récalcitrantes et joue avec les esprits les plus forts. Cette manipulation, cependant, est tributaire de la force mentale et surtout morale de la Victime du moment. En toute logique, un esprit fort ne pourra être brisé aussi facilement qu'une brindille.

± Le Contrôle du Sang ; Elle aime jouer du sang de ses ennemis, de ses victimes, de ses cibles. Le sang représente ce qu'elle est.. Le Cavalier Rouge.
Ainsi, Guerre est capable, par la force de sa pensée, de manipuler le flux sanguin d'une personne. De la chaleur au froid, de l'accélération au ralentissement.. Les variantes sont nombreuses, l'amenant parfois à innover, par simple plaisir. Extirper le liquide des veines a tendance à la détendre.
weapon : Proelium ± Une Grande Épée, son épée qui représente l’affrontement et le combat.
Allegeance : Création de Lucifer, elle lui est fidèle. ± Elle demeure fidèle à Dis, même si son changement de Monarque ne lui sied guère.
these streets : Guerre est au courant des évènements se déroulant parmi les ombres, au cœur de Paris.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: Le sang impur. [Guerre] Jeu 13 Sep - 17:36 ()

Le sang impur


❝ qu'un sang impur abreuve nos sillons. ❞

malphas ± guerre
Fidelitas. Fidélité, allégeance, fierté, honneur. Autant de valeurs que le monde bafouait sous le regard médusé du Cavalier Rouge. Depuis son retour, Guerre attendait.. Elle attendait l'Apocalypse, parce qu'on avait fait appel à sa patience. Cette maigre étincelle nichée dans une mer de violence, elle était là.. La patience. Noyée sous un avide besoin de sang, de chaos, de destruction.
Parce que Lui devenue Elle dans la confusion des genres, était né(e) pour déconstruire un univers façonné de dualité. Le rôle de Guerre était si simple sur le papier que cela en était aberrant. Dans le fond, la véritable complexité résidait dans les mœurs et machinations. Pour la Dame Rouge, le monde d'En-Bas ne possédait qu'un maitre : Son créateur. La lumière déchue, son père, son savant créateur. Le plus tordu des tordus.. Ou pas. Parce que le temps avait fait son œuvre, comme il avait pu faire son œuvre sur Elle. Si Guerre pouvait justifier son attitude par son enfermement millénaire et son retour dans la peau d'une femme, elle se demandait encore quel était l'excuse des habitants de Dis pour avoir fait tomber de son piédestal Lucifer. L'avidité peut-être. Assurément la colère. Ou peut-être autre chose.

Et puis, il y avait Malphas. La Discorde incarnée, la Garce parmi les garces qui avait pris la couronne de Dis des mains d'un traitre. A son sujet, la Cavalière ne pouvait être qu'ambivalente. Guerre s'abimait souvent dans ses pensées à démêler le vrai du faux, le fou du juste, l'absurde du réel. Les machinations infernales ressemblaient davantage à un labyrinthe qu'à une structure manichéenne. Les temps avaient changé, les démons avaient évolués. L'ennemi n'était plus seulement celui d'en Haut. Il se trouvait également en bas. Dans le paradoxe de ce monde déchu, la Rouquine avait saisi la nouvelle essence de Dis : Masques et méfiance étaient les clés d'une survie assurée. Alors, elle s'était adaptée.

**

Un message avait annoncé la venue de Malphas. La réflexion quant à la raison de son débarquement avait été de courte durée tant l'interstice entre son annonce et son débarquement avait été ridicule. Aussitôt sonnante, Malphas s'était fait frappante. Là, à la porte de chez Guerre. La Cavalière debout, près de la fenêtre de son salon observait l'extérieur, perchée sur ses hauts talons. Sa chevelure enflammée trainait lascivement dans son dos alors qu'elle avait opté pour un ensemble tailleur noir. Pantalon et veste fermée à deux boutons. C'était simple, efficace, sobrement classe. Elle n'aimait que très peu la couleur, c'était salissant. Le noir avait le mérite de dissimuler savamment le carmin du sang éclaboussé.

A l'entente de la voix de Malphas, la Dame rouge relâchait de sa main gauche son bracelet accroché à son poignet droit afin de pivoter sur ses appuis et faire face à sa nouvelle Reine. Un mouvement de menton, une salutation silencieuse. Le regard détaillait machinalement, le sourire s'esquissait poliment et les traits demeuraient figés alors qu'elle se faisait muette face à la proposition de sa nouvelle interlocutrice.

La Discorde avait connaissance des palabres capables de sortir Guerre d'un ennui mortel.. C’était évident. Un sourire arquait finalement la commissure des lèvres de la Cavalière de l'Apocalypse, et la véritable question était de savoir si la source de cette mimique à priori ravi était la résultante de l'invitation au sang versé ou de la clairvoyance de Guerre. Quoiqu'il en fût, sur l'instant, la Rouquine accepta l’invitation.

Sang pour sang.
Guerre pour guerre.
Le Cavalier Rouge demeurait le symbole de la violence.

« Allons-y. »

**

Une arme, elle n'en avait pas prise. Hormis celle qu'elle baladait toujours sur elle, à son poignet. Mais Guerre n'avait pas eu besoin de le préciser. Tout n'était qu'une question de bon sens alors qu'elle s'était laissée finalement guider jusqu'au hangar. Le plan énoncé avait fait hausser un sourcil à la Rouquine qui avait coulé un regard en biais en direction de Malphas.

« Mh.. Une des bases, je dirais. » Qu'elle lâchait trop sereinement, sans pour autant dissimuler un soupçon de perplexité alors qu'elle faisait finalement face à une douzaine de démons inférieurs. Faire le ménage parmi les humains, parmi la vermine ailée ou tout ce qu'on pouvait vouloir, lui importait peu.. Mais les démons, c'était une autre paire de manche. Pourtant, elle ne sillait pas. Guerre s'avançait d'un pas, dépassait Malphas et s'arrêtait entre Eux et Elle. La métaphore lui semblait soudainement parfaite et renvoyait la Dame Rouge à son rôle premier : Elle était un instrument de destruction au service d'une couronne.

Un dernier coup d'œil était adressé à la Discorde, en arrière alors qu'elle avançait de deux pas encore pour être à portée de main du premier démon. En situation de danger imminent, il prenait le parti d'attaquer en premier. Erreur fatale qui le mettait – encore plus aisément - à portée de la main droite de Guerre qui la tendait simplement pour laisser son bracelet se mouvoir et se transmuter en une épée à deux mains qui venait embaucher dans le processus le premier démon. La Cavalier ajoutait de la force à son mouvement afin que l'épée transperce efficacement la chair et laisse éclater une première volée de sang qui venait l'éclabousser tandis qu'elle retirait l'arme d'un mouvement sec.

Le premier sang était versé, et il dénouait peu à peu son nœud d'incertitude, ramenant Guerre à ses instincts premiers alors qu'elle venait donner un coup de talon dans le torse du démon échoué à genoux. Il glissait au sol dans une trainé de crasse et de sang.

« Simple curiosité.. Qu'ont-ils fait ? » Elle demandait enfin en attrapant à la gorge un démon, prêt à charger sur elle. Elle le soulevait en l'observant sous tous les angles avant de finalement le balancer sur les autres.



code réalisé par ellaenys // merci de ne pas réutiliser

_________________

Impalpable et immatériel, l'expert ne laisse pas de trace ; mystérieux comme une divinité, il est inaudible. C'est ainsi qu'il met l'ennemi à sa merci.   ⊹ L'art de la guerre | Sun Tzu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le sang impur. [Guerre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Patte de Givre miss sang impur...
» Départ pour la Guerre || PV Tous les Sang-Purs||
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Don de sang
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: vingtième arrondissement