boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 A la pâle lumière des ténèbres (Andreas)
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 24/06/2017
Messages : 753
pretty face : Emily Browning
julius caesar : (c)BALACLAVA & (c)Astra (signa) & (c)Eden Memories/Kiri/Aslaug (icones)
the mighty bush : Technosymbiose avancée. Pouvoir découvert il y a quelques années tout au plus, en total raccord avec son travail et son amour pour les nouvelles technologies. Capacité de glisser son esprit dans n’importe quel objet électronique et de naviguer au travers des réseaux pour communiquer avec d’autres mais aussi trouver des informations, entendre des conversations. Tara se joue complètement de l’électronique, cherchant à en faire entièrement son domaine. Même si cela finira par devenir dangereux… Désormais, elle peut utiliser la technosymbiose à distance, avec un simple contact visuel, et aussi de ne plus avoir à s'infiltrer dans le réseau pour des manipulations "simples
Allegeance : Son allégeance va aux templiers, cela va de soi. Mais... Tout est nettement plus compliqué qu'il n'y paraît. Au final, sa seule alliée, la seule qui a pleinement sa confiance, c'est elle-même. Un sentiment qui s'est accentué lorsque sa soeur a définitivement péri... Sous la main d'un ange.
these streets : Ils sont là et elle le sait. Anges et démons se battant sur cette magnifique ville qu'était Paris. Ils sont là et elle s'en fout, souhaitant simplement qu'ils dégagent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Ils n'ont pas leur place ici, et ne l'auront jamais.
En revanche, concernant les dieux... Ils ne sont que légendes à ses yeux, même si le doute s'immisce dans l'esprit hyper cartésien de la gamine...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: A la pâle lumière des ténèbres (Andreas) Jeu 23 Aoû - 23:17 ()


A la pâle lumière des ténèbres
Nobody's perfect. We're all just one step up from the beasts and one step down from the angels.



C’était une idée stupide. Elle ne savait même pas comment elle avait pu se la mettre dans le crâne en premier lieu. Elle habitait à Paris, capitale de la France, l’un des pires endroits au monde pour posséder une voiture. Puis bon, elle avait un pass pour prendre les transports en commun, et pas de besoin particulier d’un moyen motorisé. Son travail consistait à rester derrière un bureau, à parler au travers d’une oreillette, à préparer des armes pour les templiers, à construire robots et exosquelettes… Elle n’allait pas sur le terrain, elle ne courrait – ou plutôt roulait – pas après dieux et démons. Alors, pourquoi se mettre en tête cette idée de passer son permis, ou déjà de prendre des cours de conduite ? Bon, elle n’avait pas été voir n’importe qui, puisqu’avec son travail au sein des templiers, il était plutôt compliqué de se dire « tiens, et si je prenais deux heures dans ma journée pour aller dans une voiture d’auto-école ? ». La guerre n’attendait pas, la guerre les avait enchaînés, tous autant qu’ils étaient. Prendre des vacances, des heures pour soi, ça faisait longtemps que Tara avait abandonné ces possibilités. Puis bon, ce n’était pas comme si y’avait grand-monde à qui montrer les photos, avec qui discuter ou sortir… Ses parents s’étaient faits la malle, et elle, elle préférait la solitude aux amis…

Elle poussa un soupir, regarda à nouveau son téléphone. Elle devait se rendre dans une petite heure dans un coin abandonné. Et elle avait la trouille. Car Tara, au volant, c’était un danger public, contrairement à ce qu’on pourrait croire. La templière, elle était capable de tout construire de ses mains, de rendre viable toutes les armes de l’Ordre, de pénétrer dans le système de la sécurité et du contre-espionnage sans se faire repérer. En revanche, coordonner pieds et mains pour faire avancer un véhicule était au-delà de ses capacités. Y’avait plus de chances qu’elle finisse dans un mur plutôt qu’elle reste sur la route. Voilà pourquoi elle en avait parlé à Andreas. Lui avait une patience qui faisait défaut à beaucoup d’autres, et il avait son permis. Alors, pour essayer de lui faire comprendre comment ce bordel fonctionnait, il était le mieux placé… Enfin, Tara connaissait la mécanique de l’engin, pourrait régler une panne, ce genre de conneries, mais pas démarrer la voiture. Ce qui était un problème et techniquement que le B-A-BA….

Elle se bougea enfin, après avoir digressé pendant de longues minutes. Son cerveau n’avait pas l’air d’avoir grandement envie d’y aller, mais ses tripes l’y forcèrent. Ou alors c’était l’inverse. Elle ne savait plus bien la gamine, avec la peur qui tordait les entrailles. Oui, ça la faisait plus flipper de se retrouver face à une voiture, bien plus qu’elle n’aurait dû. Ben quoi, y’en avait qui avait peur des démons, de finir en enfer, ou décapité. Tara elle, c’était de conduire un véhicule. Chacun ses problèmes, et on ne se moque pas.

Les rues se firent de plus en plus silencieuses, au fur et à mesure qu’elle s’éloignait du centre de la ville. Elle évitait en temps normal la périphérie, trop dangereuse, trop mouvante. Tout pouvait se passer là-bas, surtout le pire. Mais aujourd’hui, ce serait le meilleur endroit pour ce qu’elle avait à faire. Loin de tout, loin du monde, là où elle ne risquait de tuer qu’elle-même. Toujours être positif, dans toutes les situations.

Elle finit par poser son regard sur la silhouette d’Andreas, se rapprocha de lui. Etait-ce réellement une bonne idée ? Et lui… Qu’en pensait-il ? Avait-il conscience de ce qui était en train de se passer, ce moment à la fois historique et qui n’aurait jamais dû avoir lieu ? Ah, elle verra bien. « Salut. » La voix s’était élevée, pour attester de sa présence, pour ne pas le prendre en traître non plus. Les réflexes des templiers étaient reconnus, et elle tenait encore à sa tête Tara.



@Andreas Van Haan

_________________
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5948-andreas-quand-soufflera-le-ve http://www.gameofshadows.org/t5608-lukas-vanek-templier
homecoming : 03/03/2017
Messages : 3417
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Jo(yeux), le 6ième fidèle de BN <3
legends never die : Il est Maitre de l'Ordre, chargé plus spécifiquement des relations et de la communication entre les différentes branches nationales. De fait, ce n'est pas un cheval de guerre, mais plutôt un homme de l'ombre, que l'on croise plus souvent dans les réunions et les couloirs que sur le terrain.
the mighty bush : Depuis 2046, il a acquis un pouvoir de contrôle de la météo. Sous l’influence de ses émotions, il peut créer des sortes de microclimats qui le suivent dans ses déplacements. De nature joyeuse et positive, le soleil illumine souvent sa route, mais lorsque a faim, le temps se couvre brusquement. Il n’a aucune conscience de cette capacité, il est très loin de le maîtriser ou même de créer des phénomènes réellement puissants.
weapon : N'étant pas vraiment un templier de terrain, il n'a pas d'armes spécifiques ; il utilise l'équipement de base des templiers. Il est en revanche très calé lorsqu'il s'agit des connaissances religieuses ou mythologiques et a tout un éventail de compétences à son arc.
Allegeance : Une loyauté à toute épreuve à l'égard de l'Ordre, il ne trahirait jamais l'institution, ses frères et sœurs d'armes ou le secret de leur existence.
these streets : Il sait tout ce qu'il y a savoir, anges dieux démons, il a appris les choses en même temps que ses collègues templiers.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: A la pâle lumière des ténèbres (Andreas) Lun 3 Sep - 15:25 ()


A la pâle lumière des ténèbres
Nobody's perfect. We're all just one step up from the beasts and one step down from the angels.



Le moteur ronfle sous le capot. Ou pas. Il n’est pas à la tête d’une cylindré mais d’une antiquité. Les courbes de la carrosserie sont bien bombées, la peinture bleue mate un peu usée par endroit. Il faut avouer que parfois en hiver, quand il essaie de la sortir du parking où il la stock soigneusement, la batterie ne démarre pas. Mais si Andy n’a pas de grands talents en combat, il est un peu mécano sur les bords. Quand on rêve d’être aventurier depuis sa plus tendre enfance, on touche un peu à tout. A l’époque, le gosse s’imaginer dans des quatre quatre safari, perdu dans la jungle, une roue à changer genoux dans la boue, la toile du toit à rabbatre en vitesse pour se protéger des pluies torrentielles. En pratique, l’adulte avouera que ce n’est pas aussi folklorique. Ni Indianajonesque. Mais c’est fun quand même. Et c’est toujours utile de s’y connaitre en mécanique.

Il passe en troisième en sortant d’un rond point, pas peu fier de constater qu’il a bien fait de jeter un coup d’œil à la boite de vitesse quelques semaines plus tôt. Les voitures à levier comme celles-ci ne courent plus les rues ; les automatiques ont envahi le marché en 2046 ; les sans chauffeurs aussi. Mais elle a demandé d’apprendre à conduire. Il présuppose que la demande ne concerne pas le fait de programmer un chauffeur robot informatisé. Elle saurait mieux le faire que quiconque. Lui il préfère le ronronnement discret de sa vieille Fiat 500 break, sa boite de vitesse et sa batterie qu’il faut changer régulièrement. Sur la banquette arrière, il y a les encore les sièges enfant de ses fils qui sont en place. Les tapis de pied témoignent du long weekend que la petite famille a passé en Normandie. En jetant un regard dans son retro il aperçoit les sièges auto. Tara n’a jamais du entendre parler de ses fils. Comme approximativement tous ses sœurs et frères d’arme. Pourtant, la vérité commence à émerger. Y a ceux qui posent des questions sur les quelques photos qui ornent les murs de son bureau et auxquels il s’entend toujours répondre non non, ce ne sont pas mes neveux. C’est mes fils. . Le silence règne un instant et puis la surprise passée son interlocuteur se détend.

Il roule en respectant les limitations de vitesse scrupuleusement, jusqu’à arriver sur un parking vide. Les phares de la fiat se créent un passage dans l’obscurité. Il se gare et éteint le moteur. Puis sort de la voiture et s’adosse à la carrosserie. Attente tranquille, il guette le moment où son apprentie fera son entrée. Il a beau guetter, il finit par sursauter quand il entend sa voix lui dire « Salut. ». Grand sourire affable. « Bonsoir ! » Il abats sa main sur la carrosserie. « Je te présente la bête » Il fait les présentations et comme il sent Tara un peu tendue, il tente l’humour pour détendre l’atmosphère. « Martine, Tara. Tara, Martine. Martine a tout fait : Martine à la plage, Martine à la campagne, Martine au ski, Martine se déguise – en deux chevaux, pas très convaincant mais on fait avec ce qu’on a ! – je suis sûr qu’elle survivra à ton apprentissage. » . Il se souvient du moment où elle a osé lui demander cette faveur et il se doute bien qu’elle a pris sur elle, qu’elle appréhende.

Il lui tend les clés. « Première étape, ouverture des portes. C’est un vieux modèle alors faut introduire la clé dans la serrure, mais la plupart des voitures détectent la présence des clés à proximité maintenant ». Et c’est parti pour les cours de conduite.




@Tara C. Bellamy


_________________
coeur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 24/06/2017
Messages : 753
pretty face : Emily Browning
julius caesar : (c)BALACLAVA & (c)Astra (signa) & (c)Eden Memories/Kiri/Aslaug (icones)
the mighty bush : Technosymbiose avancée. Pouvoir découvert il y a quelques années tout au plus, en total raccord avec son travail et son amour pour les nouvelles technologies. Capacité de glisser son esprit dans n’importe quel objet électronique et de naviguer au travers des réseaux pour communiquer avec d’autres mais aussi trouver des informations, entendre des conversations. Tara se joue complètement de l’électronique, cherchant à en faire entièrement son domaine. Même si cela finira par devenir dangereux… Désormais, elle peut utiliser la technosymbiose à distance, avec un simple contact visuel, et aussi de ne plus avoir à s'infiltrer dans le réseau pour des manipulations "simples
Allegeance : Son allégeance va aux templiers, cela va de soi. Mais... Tout est nettement plus compliqué qu'il n'y paraît. Au final, sa seule alliée, la seule qui a pleinement sa confiance, c'est elle-même. Un sentiment qui s'est accentué lorsque sa soeur a définitivement péri... Sous la main d'un ange.
these streets : Ils sont là et elle le sait. Anges et démons se battant sur cette magnifique ville qu'était Paris. Ils sont là et elle s'en fout, souhaitant simplement qu'ils dégagent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Ils n'ont pas leur place ici, et ne l'auront jamais.
En revanche, concernant les dieux... Ils ne sont que légendes à ses yeux, même si le doute s'immisce dans l'esprit hyper cartésien de la gamine...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Templiers

Sujet: Re: A la pâle lumière des ténèbres (Andreas) Dim 16 Sep - 21:17 ()


A la pâle lumière des ténèbres
Nobody's perfect. We're all just one step up from the beasts and one step down from the angels.



Elle observait la voiture arrêtée sur le parking vide, avec seulement une silhouette s’appuyant dessus. La peur était palpable dans chaque geste, dans chaque mot prononcé. Bon, pour le moment, il n’en avait eu qu’un, puisqu’elle n’était pas capable d’en dire un de plus. Les doigts se serraient entre eux, les pupilles se dilataient, la lèvre inférieure se faisait maltraitée. Toute personne un tant soit peu observatrice – et pas trop stupide – se rendrait compte que quelque chose clochait. Et il était encore plus étonnant, dans le monde actuel, que Tara ait demandé à apprendre à conduire sur une voiture… Sans robot. Elle-même était pourtant capable de les programmer, de les rendre les plus sécurisés de la Ville. Sauf que voilà, à force de travailler avec l’informatique et la robotique, elle s’était rendue compte la templière, que jamais le risque zéro n’existerait. Et finalement, il était peut-être mieux de faire confiance à soi plutôt que dans une machine qui pouvait être piratée, qu’importait le cran de sécurité et le cryptage utilisés. Même si cela impliquait apprendre à l’ancienne, et aller contre soi. Les mains s’enfoncèrent dans les poches, alors qu’elle se rapprochait un peu plus. Maintenant qu’Andreas avait perçu sa présence, plus de besoin de faire attention à une attaque de sa part.

Et les présentations s’enchainaient. Ils n’avaient pas de temps à perdre, surtout avec les échecs qui se profilaient à l’horizon. « Tu l’as… Tu l’as vraiment appelé Martine ? » Il se foutait d’elle non ? Qui irait donner à un véhicule ? C’était comme en donner un à un robot : ça n’avait aucune utilité, à part humaniser la machine. « J’espère ne pas te la casser en effet. Parce que… Je ne suis vraiment pas douée. » C’était peu dire. Elle avait déjà essayé de monter une fois dans un véhicule, de le contrôler… Une catastrophe, un cataclysme ! Y’avait rien eu de pire dans sa vie, et c’en était terrifiant. A vrai dire, depuis quatre ans, elle n’était pas retouchée à une voiture. Depuis que sa jambe ne la portait plus, c’était peine perdue qu’elle s’était dit. Mais aujourd’hui, elle ne pouvait plus rester cachée, ou refuser de faire des choses sous prétexte d’une aussi vieille blessure. S’enfermer dans le passé avait été malsain. « Donc euh… Enchantée Martine. » Parler à une voiture ne devait pas être plus bizarre que parler à un ordinateur.

Elle attrapa les clefs données par Andreas, qui glissèrent entre ses doigts tremblants, bien évidemment, pour finir leur chemin sur le sol. En quelques secondes, elle se pencha, força sur sa jambe, récupéra l’objet, murmurant : « Désolée. » La clef fut glissée dans la fente prévue à cet effet, comme dit par Andreas. Un petit cliquetis lui indiqua qu’elle avait réussi, premier bon pas dans son apprentissage, elle espérait qu’elle continuerait sur cette lancée. D’ailleurs, prise d’une soudaine envie de bien faire, elle ouvrit la portière, se glissa sur le siège conducteur. Une lueur de désespoir apparut dans son regard, qu’elle posa sur le templier : « Et maintenant… J’vais devoir démarrer ? » Comment ça, elle était presque sur le point de paniquer et prendre la fuite ?



@Andreas Van Haan

_________________
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5948-andreas-quand-soufflera-le-ve http://www.gameofshadows.org/t5608-lukas-vanek-templier
homecoming : 03/03/2017
Messages : 3417
pretty face : Michiel Huisman
julius caesar : Jo(yeux), le 6ième fidèle de BN <3
legends never die : Il est Maitre de l'Ordre, chargé plus spécifiquement des relations et de la communication entre les différentes branches nationales. De fait, ce n'est pas un cheval de guerre, mais plutôt un homme de l'ombre, que l'on croise plus souvent dans les réunions et les couloirs que sur le terrain.
the mighty bush : Depuis 2046, il a acquis un pouvoir de contrôle de la météo. Sous l’influence de ses émotions, il peut créer des sortes de microclimats qui le suivent dans ses déplacements. De nature joyeuse et positive, le soleil illumine souvent sa route, mais lorsque a faim, le temps se couvre brusquement. Il n’a aucune conscience de cette capacité, il est très loin de le maîtriser ou même de créer des phénomènes réellement puissants.
weapon : N'étant pas vraiment un templier de terrain, il n'a pas d'armes spécifiques ; il utilise l'équipement de base des templiers. Il est en revanche très calé lorsqu'il s'agit des connaissances religieuses ou mythologiques et a tout un éventail de compétences à son arc.
Allegeance : Une loyauté à toute épreuve à l'égard de l'Ordre, il ne trahirait jamais l'institution, ses frères et sœurs d'armes ou le secret de leur existence.
these streets : Il sait tout ce qu'il y a savoir, anges dieux démons, il a appris les choses en même temps que ses collègues templiers.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: A la pâle lumière des ténèbres (Andreas) Dim 16 Sep - 21:52 ()


A la pâle lumière des ténèbres
Nobody's perfect. We're all just one step up from the beasts and one step down from the angels.



« Tu l’as… Tu l’as vraiment appelé Martine ? » Un silence emprunté s’observe entre eux. Il lève la main pour la porter dans ses cheveux, signe flagrant de malaise chez lui. Mais le malaise ne dure qu’une seconde, il se ressaisit tout de suite. « Bin … non. C’est une blague … par rapport à Martine » Il est plus très sur de lui, tout d’un coup. Aux Pays-bas, Martine n’existe pas. Il se demande s’il n’a pas mal saisi la référence française quand on l’a évoqué pour la première fois devant lui ; pour qu’elle-même ne la saisisse pas. Ou peut-être que c’est trop vieux ? « Tu sais … c’est par rapport à vos albums pour enfant, avec la petite Martine » Il fait une grimace.

« J’espère ne pas te la casser en effet. Parce que… Je ne suis vraiment pas douée. » Son rire remplit l’espace, occupe le parking abandonné. La casser. Sa vieille voiture. « Tu parles, à l’époque, les voitures étaient des tanks, c’est pas prêt d’arrivé. Elle en a vu d’autres » Il ne verrait pas Tara si peu assurée, il s’amuserait de la situation, de l’absurdité de la scène. Mais elle a l’air si mal à l’aise, qu’il veut tout faire pour la rassurer. « Donc euh… Enchantée Martine. » C’est plus fort que lui, quand il entend ça, il ne peut empêcher l’humour-pince-sans-rire qui l’habite de montrer le bout de son nez. « Alors, j’sais pas comment sont les nouveaux modèles, mais celle-là elle te répondra pas. » En cette présence amicale, il est suffisamment détendu pour que son français est plus fluide, avec un débit rapide et toujours ce petit accent néerlandais.

Il ne moufte pas un mot lorsqu’elle s’excuse pour avoir fait tomber les clés par terre. Il a une politique qui consiste à ne pas répondre quand les gens s’excusent alors que ce n’est pas nécessaire. C’est qu’un jour, il a dû en avoir marre de dire non mais c’est pas grave, t’excuse pas pour ça. Il la suit à l’intérieur de l’habitacle, rentre sa grande carcasse dans la voiture. Le siège passager est une assisse que son séant ne rencontre pas souvent et il s’en rend compte immédiatement. Pas de place pour caser ses longues jambes. Une main passée sous le siège et il recule d’un coup sec le siège. Quand il remonte la tête, son regard rencontre celui de Tara. Elle a l’air perdue et désespérée la pauvre biche. « Qu’est-ce qu’i’s’passe ? » qu’il demande, un peu surpris du silence. « Et maintenant… J’vais devoir démarrer ? » Ses yeux se plissent. « J’sais pas … Quand tu utilises tes tablettes, tu les démarres avant ? » Chez d’autres, la réponse aurait pu paraitre sèche, mais son sourire bienveillant l’adoucit, comme un trait d’humour un peu piquant. Son main gauche vérifie que la boite de vitesse est bien au point mort, puis il ajoute « Tu tournes la clé, du coup » Et puis ensuite, il se penche vers elle, envahissant l’espace car la voiture n’aie pas bien grande. Epaules contre épaules, il lui désigne les différentes commandes qui entourent le volant. « A droite, les essuie-glaces – on en aura pas besoin ce soir – mais à gauche par contre tu as les fards, faut que tu les allumes » ses doigts volent juste au dessus du volant pendant qu’il lui désigne les commandes en question.



@Tara C. Bellamy


_________________
coeur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: A la pâle lumière des ténèbres (Andreas) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
A la pâle lumière des ténèbres (Andreas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Entre lumière et ténèbres , j'ai fait mon choix !"
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Obélisque de lumière
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» Au coeur de ces ténèbres-là
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: vingtième arrondissement