boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 [DÉFI] Prank, ils tentent de défier un païen, ça tourne mal
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t6081-perfidie-melgalath http://www.gameofshadows.org/t6185-b-alastair-delpire-demons#159196
homecoming : 13/08/2018
Messages : 1712
pretty face : brendon urie.
julius caesar : balaclava (ava)
legends never die : Commandant des Cultes, roi des pécheurs, d'une religion bafouée et mensongère, chevalier des croyances perverties et sectaires, maître des satanistes et de l'occulte, capitaine du sacrilège et de la profanation, adulant les offrandes dégueulasses, détournant les fois pour mieux les rendre perfides. Double jeu délectable. Premier apôtre de Dis, d'une reine hostile, demeurant dans son ombre.
the mighty bush : Persuasion, sifflant les horreurs pour mieux plier aux volontés. Utile pour glaner, récolter, insuffler de quelconques croyances et idées perfides. Indispensable pour entretenir un culte quelconque, être adulé, rendre captif les quidams égarés, les tenir en haleine par des persuasions de bien être.
Souffle de connaissances, voix infime qui s'infiltre, murmure quelques vérités et souvenirs, transmission d'éléments intentionnellement succincts, souvent incomplets, font travailler les esprits.
Profanation, bouffer le sacre en un festin exquis, dégueulant des relents infernaux dans les lieux saints afin de mieux les éteindre, entravant les anges dans la géhenne pour élever les suppôts démoniaques et leurs pouvoirs.
weapon : Connaissance accrue des cultes et autres magouilles, les phalanges habiles pour tracer les sceaux de Salomon et Enochien, ainsi qu'un cercle d'Hermès hostile. Relique biblique, bâton de Moïse changeant l'eau en ondine purpurine, première plaie d'Egypte assoifant par son cruor.
Allegeance : Loyauté apposée envers Dis et ses entrailles dégueulasses, ne croyant désormais plus en un Lucifer déchu au profit d'une Reine perfide, marchant dans l'ombre de Malphas.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: [DÉFI] Prank, ils tentent de défier un païen, ça tourne mal Sam 15 Sep - 15:53 ()
Machinations Infernales
Défi, Taliyah, Alexandre  & Alastair

The moral ejections to something so profane. Oh but the deepest of convictions are the darkest positions in the remissions for the lower coast veins
Grisaille. Rayons chaleureux évincés, bouffés par la vapeur nuageuse embaumant les cieux. Paname dévorée par ses pollutions. Voûte parée à pleurer ses larmes à tout instant pour mieux recouvrir le monde d'un gris à la fragrance de bitume humide. Terrible. Et ils rôdent, les fauves affamés, Foi et Culte, les crocs démangeant presque les gencives et parés à bouffer les premières proies venues. Duo monstrueux sillonnant, sortis d'une routine trop coutumière et ennuyeuse. Machinations. Issue d'une bride d'information dérobée et alléchante. Caprice. Lubie qu'il eut Melgalath, d'emporter l'autre dans une envie rongeant les tripes, fatigué de ces païens qui semblent proliférer dans la ville, gangrénant un peu plus chaque jour, ne trouvant guère le moyen de les évincer au même titre que des absences de réponses qui mordaient, fourrageaient de l'intérieur.

Ils atterrissent dans les ruelles adjacentes au palais de justices les infâmes, les cornes perfides dissimulés sous des faciès angéliques sertis d'une trop grande innocence. Ils savent que la proie sortirait de la bâtisse, finirait une journée sertie de banalités, ignorant pourtant le nom de la bête qui se dissimulait sous les traits de l'avocat. Vapeur délétère, le cliquetis d'une flamme dégueulée d'un zippo allumant une cigarette pour mieux la porter aux lippes, feu délicieux, guettant. Méconnaissable. Loin d'une classe et maniaquerie coutumière, la carcasse enfermée dans un sweet sombre et d'une banalité sans nom à la capuche relevée sur le crâne, dissimulant le crin ébène. Discrétion.

Révision des quelques ébauches d'un plan terrible et somme toute hasardeux visant à ce que l'autre se dévoile, fasse craindre la foule. Pour mieux prêcher. Faire passer ces dieux pour hostiles, terrifiants, dangereux. « Nous devons tout faire pour qu'il craque en publique, tout en évitant de nous retrouver dans un affrontement. » Les babines sifflent, se fendent en un rictus annonciateur de maux, encourageant l'autre. Le rendre fou, ne pas se laisser entrainer dans ce genre de bagatelle où le cruor dégueule, loin d'être de ceux habiles au combat, les esprits demeurant terrain de chasse. « Contrairement à lui, ne nous faisons pas remarquer. » C'est bien pour cette raison qu'il l'eut choisi Culte, sachant pertinemment que Morzalagh saurait demeurer discrète pour mieux le bouffer de l'intérieur, ombre terrible derrière sa belle gueule de poupée à qui on ne put résister, habile. Confiance aveugle. Paré à suivre l'autre dans l'ombre pour mieux tourmenter et cerner l'adverse.

Nouvelle bouffée avant que le mégot ne s'écrase au sol, anéantit par une semelle tout en percevant la cible s'extraire de son lieu de travail, gagnant les ruelles pour se mêler aux quelques badauds profitant d'une fin d'après-midi maussade lorsqu'ils ne cherchaient guère la chaleur d'un domicile protecteur loin de la crasse pullulant au sein de la capitale. « L'honneur aux dames. » Et les lippes s'apposent sur le front de la démone, en bon père trop protecteur avec ses ouailles, paré à la sortir de là si les choses venaient à se gâter trop vite, lui emboitant le pas tout en demeurant à distance, botte secrète et supplémentaire paré à intervenir par surprise et à tout instant. Peut-être qu'ils eurent les yeux plus gros que le ventre sans d'avantage d'informations.  

_________________


bitch plz:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t6233-et-toi-as-tu-foi-en-l-humanit
homecoming : 09/09/2018
Messages : 65
pretty face : Rosie Tupper.
julius caesar : Ava : (c) DΛNDELION Signature : (c) Astra
legends never die : Démon inférieur de la foi. Il est à l'origine de ces espérances infondées, des croyances irréalisables, de l'obstination des sujets et des esprits tourmentés. Cette idée que la foi illumine la vie. Il dédie ses services à la sphère du culte.
the mighty bush : Dégradation psychologique : Morzalagh vous attaque mentalement et vous impose ses idées noires. La remise en question et l'hésitation s'empareront de vous et vous plongeront même dans la dépression. Au plus bas elle vous murmurera sa foi divine. C’est sa marque, affaiblir pour mieux assagir.
Allegeance : Morzalagh avait autrefois juré allégeance à Lucifer mais suite à la chute de ce dernier, il se contente de suivre son commandant. La situation instable ne l'irrite ni ne le perturbe pour autant.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: [DÉFI] Prank, ils tentent de défier un païen, ça tourne mal Sam 15 Sep - 19:38 ()
Machinations infernales
Défi - ils tentent de défier un dieu païen, ça tourne mal.

Concentration aiguë, les sens fusent, l’anxiété se manifeste et s’emballe. Parfaite petite créature inoffensive qu’elle est. Visage de poupée, voix cristalline et membres fragiles, elle tomberait en un éclat. Une seconde elle n’est plus et pourtant jamais elle ne flanche la douce. Fourberie et tromperie sont ses meilleurs alliés. Nouveau corps, nouvelle ruse. Culte (@B. Alastair Delpire) et Foi l’avaient bien compris et ne comptaient pas négliger ce détail. Amadouer pour mieux dominer, telle était la carte du jour.
Alexandre (@Alexandre P. Rey) avait déjà croisé le chemin de la fragile Taliyah, parcours malfaisant teinté de niaiserie. Elle avait observé le gaillard et n’avait jamais su d’où venait cette étrange sensation qu’elle ressentait au plus profond de son être quand il était près d’elle. Ange maudit ou supérieur ? Infiltrée, la menteuse avait découvert que même ces derniers se méfiaient de lui et qu’il avait un mordant pour toutes les âmes faibles en détresse. Etait-il autre chose ? Sourire plaqué, dévotion mensongère, Morzalagh avait promis qu’elle aiderait ses ennemis à mettre un nom sur cette chose. Elle avait simplement oublié de préciser comment.

Ces deux âmes corrompues ne cherchent que divertissement et méfait, prêts à jouer jusqu’au bout des ongles pour noyer leur cible. Jeu de l’ombre, jeu de l’être, jeu dangereux. Ils ne savaient pas réellement dans quoi ils s’engouffraient mais ils y plongeaient à cœur joie. Le danger l’appelait dans un cri qu’elle seule pouvait percevoir. Tantôt il murmurait son nom tantôt il hurlait à la mort. Cette envie sans fin avait déjà eu raison d’elle mais Morzalagh n’allait certainement pas refaire les mêmes erreurs. La foi n’était plus seule désormais ; protégée par Culte. Cette paire démoniaque, capable des pires atrocités silencieuses, s’élève et prospère.

Les directives sont données, l’heure du méfait a donc sonné. Elle retentit, s’alarme et se déclenche dans son esprit machiavélique. Mais comment l’approcher ? Comment percer cette carapace masculine et si lointaine ? Tant de possibilités et si peu de temps. Ses pupilles pétillent et s’excitent, l’adrénaline monte et s’agite. « L’honneur aux dames.  » Baiser léger, vibrant, encourageant. Le démon secoue légèrement les bras, s’échauffant les membres et accéléra volontairement sa respiration pour plus de véracité. Paupières fermées, concentration stimulée. La foi lance l’offensive. Une seconde, elle ouvre à nouveau les yeux et la voilà possédée. Mine terrorisée, corps tremblant, bégaiements succincts. La bombe est lancée. La belle se lance et ne s’arrête plus. Cible localisée, attention captivée. Course effrénée, la voilà qui trouve refuge sur sa proie. Feintant le manque d’oxygène Taliyah regarde derrière elle comme si elle cherchait du regard si son malheur la poursuivait. « Je vous en prie, aidez-moi. » Parvint-elle à murmurer, prenant finalement son rôle à cœur. Paroles saccadées, émotions incontrôlées. « On a essayé de m’attaquer, s’il vous plait aidez-moi. Il… Il a essayé de… » Le mélodrame a toujours été une chose que Morzalagh adorait faire. Jouer avec le désespoir et la compassion de ses ennemis. Captiver sa cible et viser son cœur sans remords. Alors qu’elle se laissa volontairement tomber dans les bras d’Alexandre, ses yeux papillonnèrent comme si la perte de connaissance était imminente. Tout ce qu’elle espérait intérieurement était que son commandant avait compris là où elle voulait l’emmener. Tant pis, elle se fera pardonnée plus tard pour ce tour. Après tout, cela ne rendait la chose que plus authentique.

Champ de vision interrompu, la voilà qui tente une première approche psychologique. Foi n’est pas insolente, jamais elle ne sous-estimerait un ennemi dont elle ignore tout. C’est pourquoi elle s’attaqua d’abord gentiment à sa proie sans sortir le grand jeu de prime abord. Morzalagh hurla et cria son désespoir dans son esprit qui résonna dans celui d’Alexandre. Elle lui jeta son désespoir et lui gueula qu’elle avait besoin de lui pour survivre. Stimulation temporaire, audacieuse. Si les choses se passaient comme elle le souhaitait, il allait se remettre progressivement en question jusqu’à se demander s’il mérite seulement son attention, mais le démon savait pertinemment que la tâche allait être rude. Son pouvoir est bien moins efficace contre les créatures surnaturelles mais elle n’avait pas encore eu l’occasion de l’utiliser contre des dieux.

Pour l’instant l’aristocrate était dans les bras de sa cible, mimant l’évanouissement, prête à riposter si ce dernier ne succombait pas à ses cris de détresse.  

- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

astra; bb — Believe in me, have faith in me, do what you do best : prayin and hopin.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5066-alexandre-the-hurricane-you-s
homecoming : 16/07/2017
Messages : 182
pretty face : Michael Fassbender
julius caesar : (c) Thinky / (c) Beylin
legends never die : Roi-Trident, Dieu des mers et des Océans, l'Ebranleur du Sol. Faiseurs de typhons, d'ouragans et de tsunami.
the mighty bush : Aquakinésie, pour commander aux flots capricieux. Faire des vagues. Métamorphose, en animal changeant, sale bestiole séculaire qui hante les terres sous différents visages. Biokinésie aqueuse pour détruire ou réparer, des gouttes d'eau au bout des doigts.
Allegeance : Les dieux, grecs. Le premier Panthéon. Le seul qu'il entend sauver de l'Apocalypse.
these streets : Tout. Sans concession ni détour.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: Re: [DÉFI] Prank, ils tentent de défier un païen, ça tourne mal Mar 25 Sep - 20:41 ()

Machinations infernales
Demons all around
Running on my nerves
⚓️  ⚓️  ⚓️

La journée a été longue, valse quotidienne de priorités humaines qui ne l'atteignent plus, ne parviennent plus à l'animer. Les derniers événements au sein de la communauté surnaturelle ont achevé la patience du Roi-Trident et il erre dans cette existence de misère, s'interrogeant sur le bien fondé de sa présence sur terre, sur les agissements de son frère, sur les prochains choix des anges, pire encore sur ceux des démons. Il ne comprend pas, Poséidon, de quoi ce monde est fait désormais et les heures à venir ne lui inspirent plus confiance. La silhouette d'Alexandre traverse les couloirs du Palais de Justice après avoir fait le tour des greffes auprès desquels il avait quelques requêtes à déposer. Il salue un confrère ou deux, s'attarde aux côtés d'une secrétaire d'un cabinet partenaire puis s'arrête à la machine à café pour aller dire au revoir à l'une de ses collaboratrices. Et il se casse, au sens littéral et figuré, dès lors qu'il passe les portes imposantes du Tribunal, descend les marches trop lisses, trop blanches, de l'établissement où la balance ne penche plus dans le bon sens.

Quelques pas, loin du parvis du Tribunal, et le voilà déjà dans la rue, bien décidé à retourner s'enfermer dans le ventre de sa Péniche pour descendre un litre de Nectar et s'abandonner au sommeil sans ouvrir un seul dossier. L'Océan n'est pas d'une humeur complaisante, ce soir, et n'entend pas partager de son temps avec qui que ce soit.

C'est tout à ses humeurs qu'il se retrouve surpris, une petite blonde le percutant de plein fouet.  « Je vous en prie, aidez-moi. » Le dieu relève le chef, en direction de l'assaillant désigné. Ses sourcils se froncent doucement. Démon. « On a essayé de m’attaquer, s’il vous plait aidez-moi. Il… Il a essayé de… » Et elle s'effondre, la demoiselle, dans les bras puissants qui la rattrapent, une seconde avant que le regard ne vienne se poser sur elle... Le soupir qui gronde dans ses bronches est ravalé de justesse tandis qu'il comprend que la victime n'est pas moins damnée que son poursuivant théâtralisé. L'embuscade est grossière mais sans doute voulue beaucoup plus intelligente qu'elle n'en a l'air. Incertain quant à la connaissance de sa propre nature par ces acteurs démoniaques, c'est plein de mauvaise volonté que le millénaire décide de jouer le jeu, au moins pour un temps, au moins pour découvrir quel complot débile leurs esprits malades ont pu monter... Et s'il était réservé à un humain, ils ne seraient pas au bout de leurs surprises, les petits rejetons de l'Enfer. Pour le reste, Poséidon se sait suffisamment à même de se défendre pour ne pas avoir à courir pour sa vie. Savent-ils courir, les enfants de Dis ? Il sourit. Doucement. Presque tendrement. « Ca va aller, mademoiselle... », il dit, feignant l'idiotie. Et il est sourd, aux hurlements et aux tentatives de la démone, s'essaye sagement à la remettre sur pieds, adressant un regard menaçant à l'assaillant imaginaire. « Il ne vous fera rien. Je vous protègerai. Et nous appellerons la police. Je suis avocat et... » Amas de conneries insipides. Il donne le change, l'Olympien. « Allez vous en ! » Tonnerre dans le calme de la rue, à l'attention du brun qui s'approche. Qui doit avoir une idée bien précise en tête, sans savoir qu'il risque de ne récolter qu'une violente tempête.


_________________
The Sea King
or the Broken one
Crawl on my belly til the sun goes down I'll never wear your broken crown I took the rope and I fucked it all the way In this twilight, how dare you speak of grace

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t6081-perfidie-melgalath http://www.gameofshadows.org/t6185-b-alastair-delpire-demons#159196
homecoming : 13/08/2018
Messages : 1712
pretty face : brendon urie.
julius caesar : balaclava (ava)
legends never die : Commandant des Cultes, roi des pécheurs, d'une religion bafouée et mensongère, chevalier des croyances perverties et sectaires, maître des satanistes et de l'occulte, capitaine du sacrilège et de la profanation, adulant les offrandes dégueulasses, détournant les fois pour mieux les rendre perfides. Double jeu délectable. Premier apôtre de Dis, d'une reine hostile, demeurant dans son ombre.
the mighty bush : Persuasion, sifflant les horreurs pour mieux plier aux volontés. Utile pour glaner, récolter, insuffler de quelconques croyances et idées perfides. Indispensable pour entretenir un culte quelconque, être adulé, rendre captif les quidams égarés, les tenir en haleine par des persuasions de bien être.
Souffle de connaissances, voix infime qui s'infiltre, murmure quelques vérités et souvenirs, transmission d'éléments intentionnellement succincts, souvent incomplets, font travailler les esprits.
Profanation, bouffer le sacre en un festin exquis, dégueulant des relents infernaux dans les lieux saints afin de mieux les éteindre, entravant les anges dans la géhenne pour élever les suppôts démoniaques et leurs pouvoirs.
weapon : Connaissance accrue des cultes et autres magouilles, les phalanges habiles pour tracer les sceaux de Salomon et Enochien, ainsi qu'un cercle d'Hermès hostile. Relique biblique, bâton de Moïse changeant l'eau en ondine purpurine, première plaie d'Egypte assoifant par son cruor.
Allegeance : Loyauté apposée envers Dis et ses entrailles dégueulasses, ne croyant désormais plus en un Lucifer déchu au profit d'une Reine perfide, marchant dans l'ombre de Malphas.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: [DÉFI] Prank, ils tentent de défier un païen, ça tourne mal Lun 1 Oct - 16:37 ()
Machinations Infernales
Défi, Taliyah, Alexandre  & Alastair

The moral ejections to something so profane. Oh but the deepest of convictions are the darkest positions in the remissions for the lower coast veins
Mise en scène théâtrale. Actrice terrible. Elle commence son show Morzalagh, bagatelle coutumière, le minois meurtri par quelques inquiétudes poignantes, par une hostilité inventée, factice, invisible. Jeux de fumées et miroirs qu'elle se plait perpétuellement à dégueuler. Et il saisit, Culte, les quelques machinations qu'elle tente de mettre en place, embourbé dans le drame qu'elle instaure en lui donnant le rôle du terrible aux paumes délétères, le poursuivant, l'agresseur. Et le faciès se métamorphose, la belle gueule se tordant pour une moue colérique, terrible, dissimulée dans l'ombre d'un capuchon lui donnant un air de roi de rues roublard.

Mâchoire qui se crispe au fil de la comédie, cherchant les quelques rouages suivants, foudroient l'énergumène qui ose le repousser d'une œillade assassine, paré à le bouffer de son aura profane s'il le fallut. Il gronde Melgalath, s'approchant en prédateurs pour mieux affronter. Et les griffes se plantent, vont chercher la mâchoire femelle de la démone pour mieux la toiser, persifler, la retenir en otage. « Alors c'est comme ça, petite garce, à te réfugier dans les pattes du premier mâle venu. » Repousse sèche, peut-être trop ferme, l'envoyant au sol. Et il lui jette un drapé au visage, tiré de la poche du sweet, comme un amant qui lui renverrait une robe et quelques affaires. Il dissimule un sceau crasse le drap, dans la boule qu'il forme, entrave parfaite pour piéger une divinité quelconque. « T'inquiète pas que j'vais te r'faire le portrait et m'occuper de ton cas. » Grognement, la foudroyant du doigt en une promesse en l'air. Piètre vengeance furtive pour la mise en scène crasse, amusé.

Et il se tourne, le diable, toise l'avocat qui renferme la terrible divinité non identifiée, se doutant qu'il dut sentir l'aura putride et surnaturelle. « Un problème ? » Qu'il feule, se redressant un peu plus tout en relevant le museau. Et une patte se perd, percute son épaule. Provocateur. Joueur. Il y a ce petit quelque chose de grisant, à titiller l'autre pour le faire sortir de ses gonds. Môme cherchant la baston. Pas son genre.

La frappe tombe, sourde, lui collant un poing qui atterrit dans son nez, agrémenté d'une petite note de force surnaturelle. Bonus intentionnel. Pour le plaisir de cogner un dieu. Et il finit par en revenir à Morzalagh, Culte, un instant seulement, imaginant qu'elle eut saisit l'idée et le rôle nouveau qui lui fut donné, qu'elle étende le drapé dans le dos de la cible avant qu'il ne réplique, ne lâchant pas le païen des mirettes. Alors les paumes poussent, font reculer, déstabilisent, pour mieux le piéger dans le cercle d'Hermès. Captif. « C'est tout ce que t'as dans le ventre ? » Il nargue l'infâme, un rictus carnassier aux lippes, une œillade complice à Foi. Attente. Qu'il foudroie. Fasse trembler sous leurs yeux affamés.

@Taliyah M. Delcourt && @Alexandre P. Rey

_________________


bitch plz:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t6233-et-toi-as-tu-foi-en-l-humanit
homecoming : 09/09/2018
Messages : 65
pretty face : Rosie Tupper.
julius caesar : Ava : (c) DΛNDELION Signature : (c) Astra
legends never die : Démon inférieur de la foi. Il est à l'origine de ces espérances infondées, des croyances irréalisables, de l'obstination des sujets et des esprits tourmentés. Cette idée que la foi illumine la vie. Il dédie ses services à la sphère du culte.
the mighty bush : Dégradation psychologique : Morzalagh vous attaque mentalement et vous impose ses idées noires. La remise en question et l'hésitation s'empareront de vous et vous plongeront même dans la dépression. Au plus bas elle vous murmurera sa foi divine. C’est sa marque, affaiblir pour mieux assagir.
Allegeance : Morzalagh avait autrefois juré allégeance à Lucifer mais suite à la chute de ce dernier, il se contente de suivre son commandant. La situation instable ne l'irrite ni ne le perturbe pour autant.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Démons

Sujet: Re: [DÉFI] Prank, ils tentent de défier un païen, ça tourne mal Mer 10 Oct - 22:39 ()
Machinations infernales
Défi - ils tentent de défier un dieu païen, ça tourne mal.
Se jeter dans la gueule du loup n’était définitivement pas quelque chose qui la mettait en valeur. Feintant le trop plein d’émotions et voilà qu’elle s’offrait à sa proie. Vulnérable. En détresse. Mensonges. Voilà que l’avocat tentait de la rassurer en lui disant que tout allait bien se passer. Démon de la tromperie piégée à son propre jeu. N’avait-elle donc pas remarqué qu’il se jouait d’elle ? Que leur supercherie n’avait eu aucun effet sur le dieu ? Foi était bien trop absorbée par sa stupide mise en scène qu’elle n’y avait vu que du feu. La douce resta là, embrassant la faiblesse de son enveloppe corporelle.

Voilà que son commandant chargea et lui jeta des horreurs à la gueule. Paroles salées, teintées d’ingratitude. « Alors c’est comme ça, petite garce, à te réfugier dans les pattes du premier mâle venu. » Véritable affront, joutes verbales violentes. Abasourdie par ces dires qu’elle n’aurait jamais cru entendre venant de lui, Morzalagh resta un instant bouche bée. Réalisme accrue, authenticité développée. Le démon intercepta au dernier moment le drapé envoyé par son commandant. Foi serra alors le tissu contre sa poitrine comme une enfant câlinerait sa peluche préférée pour se rassurer. Sachant pertinemment ce que contenait ce drap il valait mieux ne pas dévoiler son contenu maintenant. « T’inquiètes pas que j’vais te r’faire le portrait et m’occuper de ton cas. » Énième provocation. Morzalagh avait presque oublié à quel point Melgalath pouvait aimer exagérer ses paroles parfois. Le jeu en valait probablement la chandelle. Son corps se raidit mais se redressa lentement pour tenir sur ses pieds. De sa hauteur, Foi comprit qu’elle allait devoir être près du sol pour réaliser sa tâche. Ainsi la voilà qui laisse sa carcasse tomber sur les dalles fraiches, mimant la position de la boule enfantine le temps que le conflit continuait.

Légèrement derrière Alexandre à présent, la voilà livrée à elle-même. Le démon avait parfaitement compris ce qu’Alastair lui demandait discrètement de faire. Tout n’était plus question que de subtilité et de rapidité. La situation pouvait basculer du côté de l’ennemi en une fraction de secondes. Le premier est donné par son commandant, visiblement prêt à tout pour irriter la divinité. Etait-ce judicieux de s’attaquer à une créature inconnue ? Culte et Foi n’avaient pas la moindre idée de la puissance du dieu et n’étaient probablement pas prêts à l’affronter de la sorte. Morzalagh comprit que ça allait dégénérer. Leur sphère était loin d’être la plus combative ou celle avec des réflexes irréprochables. Elle sentait au fond de sa carcasse vide que quelque chose allait mal tourner, qu’ils étaient loin d’être à leur avantage. La voilà qui hésite.

Si elle souhaitait mener à bien sa mission elle allait devoir agir très rapidement. Le drap en main, voilà qu’elle en dévoile enfin le contenu et commence à étaler le sceau à même le sol sans jamais quitter Alexandre des yeux. Mais comment allait-elle faire pour réussir à l’encercler ? A vrai dire, aux grand maux les grands moyens. Morzalagh se positionna sur le côté et comprit qu’Alexandre allait répondre violemment. Sa seule option pour compléter grossièrement le sceau était de lui passer devant. Ainsi, c’est sans attendre qu’elle se propulsa devant lui quitte à encaisser sa réponse en pleine gueule. Le démon avait jeté le drap de l’autre côté mais elle n’a malheureusement pas le temps de voir si l’objet avait atteint sa destination ou non.

@B. Alastair Delpire & @Alexandre P. Rey
- a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

astra; bb — Believe in me, have faith in me, do what you do best : prayin and hopin.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
crash like lightning
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sujet: Re: [DÉFI] Prank, ils tentent de défier un païen, ça tourne mal ()
Revenir en haut Aller en bas
 
[DÉFI] Prank, ils tentent de défier un païen, ça tourne mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» Je ne suis plus fier d'etre Haitien!
» défier les cieux. (marjane)
» Doit-on être fier de dire qu’on parle « créole » ou « L’haïtien»
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Nord-est :: Quatrième arrondissement :: Île de la cité :: Palais de Justice