fermeture du forum
Après plus de deux ans de bons et loyaux services, GOS ferme ses portes.
On vous remercie pour cette aventure et pour en savoir plus, c'est .

 
 sugar, we're going down swinging (TARA)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Matt D. Lefèvre
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t261-matt-be-brave-now
the last young renegades
homecoming : 21/03/2015
Messages : 6877
pretty face : Francisco Lachowski
julius caesar : I ♥ coco
the mighty bush : technopathie : Depuis le grand retour, Matt peut contrôler les objets électroniques par la simple force de sa pensée. Il ne comprend pas exactement comment, ni pourquoi, mais il trouve ça bien utile, surtout lorsqu'il s'agit d'effacer des données compromettantes.
these streets : Dire que Matt ne sait rien est un euphémisme. En vérité, il se fiche un peu de ce qui est arrivé à Paris et, même s'il entend souvent parler de Lucifer & co dans son restaurant, il n'y prête pas la moindre attention.
admin du dimanche

sugar, we're going down swinging (TARA) Empty
Sujet: sugar, we're going down swinging (TARA) Mar 2 Oct - 21:08 ()

all i had to lose
We’re going down, down in an earlier round And Sugar, we’re going down swinging I’ll be your number one with a bullet A loaded God complex, cock it and pull it


* * * * * * * * *

Les mains dans les poches de son blouson, il arpente les rues sombres de Paris. Ce soir, le ciel est noir. Y a pas d'étoile, pas de lune, rien. Juste la lumière des néons, tentative de remplacement des constellations. Absurde. Matt est songeur. Y a de la musique dans ses oreilles, une clope entre ses lèvres, des bleus qui dépassent de l'encolure de son T shirt. Il savait plus exactement comment il s'était retrouvé dans la merde jusqu'au cou. Y avait la mafia à son dos parce qu'il était plus capable de tenir les promesses qu'il leur avait faite. Depuis ce fameux jour où il avait essayé de cracker le système d'alarme d'un palace pour aller récupérer le contenu du coffre et où plus rien en fonctionnait, il avait choisi de faire profil bas. Mauvaise idée. Son corps en portait encore les traces.

Faut dire, il a retourné le problème dans tous les sens, il a cherché toutes les solutions. Et, la seule qui lui est apparue, c'est Tara. Quand il l'avait rencontré, y a des années, ils étaient dotés de la même capacité. Elle aussi, elle pouvait s'infiltrer dans les systèmes informatiques. Elle aussi, elle pouvait connaître les secrets les mieux gardés de Paris. Alors, il s'était dit qu'elle saurait. Elle saurait comment faire pour le récupérer, ce putain de don. Elle saurait comment réparer ce putain de bug. Y avait pas d'autre solution. Elle était son seul espoir.

Ca faisait des mois qu'il avait pas emprunté ce chemin. Il hésite pas, pourtant, il sait exactement où il faut aller. Il sait pas comment il va être accueilli. Il sait même pas si elle est toujours vivante. C'était tellement le bordel dans Paris qu'on comptait plus les morts et les minutes de silence s'agglutinaient en journées en leur mémoire. Il savait plus qui était les plus chanceux, les noms sur les tombes ou les survivants. Trois coups contre sa porte et il écrase sa cigarette sur le goudron.  « Ouvre, c'est Matt. » Et, dans un soupir, un aveu. « J'ai besoin d'toi. »

_________________

i spiral down again
Who remains when you drop? Who do you call when it stops? I spiral down again Somebody protect me or I'm gone


autre compte : eliott duval

Revenir en haut Aller en bas
Tara C. Bellamy
Voir le profil de l'utilisateur
the last young renegades
homecoming : 24/06/2017
Messages : 812
pretty face : Emily Browning
julius caesar : (c)beylin & (c)Astra (signa) & (c)Eden Memories/Kiri/Aslaug (icones)
the mighty bush : Technosymbiose avancée. Pouvoir découvert il y a quelques années tout au plus, en total raccord avec son travail et son amour pour les nouvelles technologies. Capacité de glisser son esprit dans n’importe quel objet électronique et de naviguer au travers des réseaux pour communiquer avec d’autres mais aussi trouver des informations, entendre des conversations. Tara se joue complètement de l’électronique, cherchant à en faire entièrement son domaine. Même si cela finira par devenir dangereux… Désormais, elle peut utiliser la technosymbiose à distance, avec un simple contact visuel, et aussi de ne plus avoir à s'infiltrer dans le réseau pour des manipulations "simples
Allegeance : Son allégeance va aux templiers, cela va de soi. Mais... Tout est nettement plus compliqué qu'il n'y paraît. Au final, sa seule alliée, la seule qui a pleinement sa confiance, c'est elle-même. Un sentiment qui s'est accentué lorsque sa soeur a définitivement péri... Sous la main d'un ange.
these streets : Ils sont là et elle le sait. Anges et démons se battant sur cette magnifique ville qu'était Paris. Ils sont là et elle s'en fout, souhaitant simplement qu'ils dégagent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Ils n'ont pas leur place ici, et ne l'auront jamais.
Et elle sait tout désormais. Elle a mené une cellule spécialisée pour découvrir les dieux, pour en savoir plus sur eux, mandatée par Arthur. Et même si elle doit mourir, elle trouvera ce qui s'est réellement passé, pour les renvoyer là où ils devraient être : en enfer.
Templiers

sugar, we're going down swinging (TARA) Empty
Sujet: Re: sugar, we're going down swinging (TARA) Lun 22 Oct - 23:28 ()

all i had to lose
We’re going down, down in an earlier round And Sugar, we’re going down swinging I’ll be your number one with a bullet A loaded God complex, cock it and pull it


* * * * * * * * *

Y’avait trop de choses qui s’étaient barrées ces derniers temps. Sa haine. Son dégoût. Son passé. Son futur. Ses émotions. Elle s’était repliée dans le silence Tara, s’était enfermée à double tour dans son bureau, pour juste se concentrer sur le travail, et oublier le reste. Les templiers, ils n’avaient pas su être là pour les humains, pour leur protection. Ils avaient failli une fois de plus, mais elle avait juste encaissé la gamine. Elle avait fermé sa gueule, avait balancé les drogues et médicaments par la fenêtre, avant de sombrer à nouveau dedans. Y’avait un peu près un an, à la même époque, Arthur l’avait récupérée en morceaux, détruite par le passé qui était revenu, par un second faux grand départ. Cette fois, elle avait pris les devants. Y’aurait plus rien pour la tirer par le bas. Y’avait eu trop de morts pour qu’elle s’apitoie sur son sort, pour qu’elle ressasse le fantôme de la jumelle. Fallait juste le laisser partir, laisser l’âme se reposer. Elle n’avait pas souffert qu’avait dit l’ange. Il était peut-être d’accepter cela, et de tourner les talons…

Alors, elle allait bien Tara. C’était ce qui était montré, ce que les autres remarquaient, même si les sourires ne marquaient toujours pas ses traits. Elle gardait le regard dans le vide, la tristesse inscrite sur son visage. Il faudrait plus de temps encore pour que la page se tourne définitivement, que le livre finisse sur l’étagère, à prendre la poussière… Mais elle s’en sortirait. Seule, elle remontait la pente. Et seule, elle ne verrait plus son cœur se briser.

**

Ce soir-là, elle avait décidé de rentrer. Des projets personnels, elle en avait repris des dizaines ces derniers temps. Que ce soit des papiers universitaires qu’elle écrivait, ou les mini-robots qu’elle développait, elle s’était plongée dans une nouvelle vie à côté des templiers. Et c’était peut-être ce qui lui fallait, occuper son esprit, ses pensées, trouver quelque chose à faire, pour éviter de se morfondre, de voir les erreurs se répéter. Evidemment, son temps de sommeil en était drastiquement réduit, mais elle n’avait jamais été une grosse dormeuse. Alors, à peine arrivée, après avoir fermé le nombre incalculable de verrous bloquant sa porte, elle enfila un vieux tee-shirt, des lunettes de protection, des gants, et se mit à modifier sa prochaine invention, le prochain robot à présenter aux yeux du monde…

**

Trois coups portés contre la porte, auxquels elle ne prêta pas attention sur le coup. Ce fut les mots, la voix, qui lui fit lever le regard en direction de la porte. Matt. Il était encore vivant. Elle n’avait pas pris la peine de se renseigner, de discuter avec lui, quand les événements s’étaient envenimés. Et voilà qu’il venait toquer à sa porte. Tara la rancunière aurait pu le laisser attendre. La Tara d’avant l’aurait certainement fait. Mais le cœur, la chair, tout était trop marqué pour qu’elle le fasse aujourd’hui. Elle se débarrassa de ses gants, releva les lunettes sur le haut de son crâne, et traversa la pièce. Quelques secondes pour ouvrir sa forteresse, et elle tomba sur l’homme, bien plus mal en point qu’elle ne l’aurait imaginé. Elle le détailla, avant d’ouvrir la porte un peu plus grand. « Entre Matt. » Et elle referma derrière.

Elle attendit quelques secondes, elle laissa le silence s’installer, pour ne pas brusquer. Mais la curiosité, elle restait là, à gratter sous la peau… « Que se passe-t-il Matt ? Pourquoi as-tu besoin de moi ? » La voix était étrangement calme, elle qui était connue pour ses coups de colère. Les temps changeaient. « Je peux te proposer quelque chose à boire ? » Que veux-tu, pour délier ta langue ? Car elle sentait la templière, que quelque chose ne tournait pas rond, ça se lisait dans ses pupilles…

_________________
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
 
sugar, we're going down swinging (TARA)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tara se présente*
» Melusine // Do not trust what you see : even salt looks like sugar.
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» PNJ et Maitre de jeux
» AutreMonde Rpg ;D
like lightning
if you ride
you're gonna crash like thunder

a game of shadows :: 
Elsewhere
 :: Flash-back V7