boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
let the sky fall
Un accident d'avion, un trésor piégé et un équilibre mis à mal par l'arrivée de nouvelles forces dans le jeu d'ombres...
Voilà ce qui vous attend dans la nouvelle intrigue.
like I own it
Parfois, on a juste envie d'inaugurer un bâtiment tranquille. Malheureusement, on a souvent des invités surprise....
Participez au premier event de cette nouvelle saison ici.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 terrain miné | trisha
if you ride like lightning, you're gonna crash like thunder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t6351-hiberiel-every-battle-is-won- http://www.gameofshadows.org/t6380-etienne-h-ferrand-anges
homecoming : 25/09/2018
Messages : 94
pretty face : jordy baan
julius caesar : faust
legends never die : ange de la stratégie militaire
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Admin

Sujet: terrain miné | trisha Ven 9 Nov - 1:06 ()
terrain miné

citation citation

Y avait tout un monde qui venait de s’effondrer. Des croyances qu’avaient disparu alors que les dieux avaient fait leur retour. Un avion qui avait manqué de se crasher et des interrogatoires à n’en plus finir quand elle avait sauté aux yeux la vérité qu’aucun d’eux ne voulait voir en face. Pourtant, ils étaient bien là les dieux. Là depuis le départ. Et il l’acceptait pas Hiberiel, d’avoir pu être aussi aveugle. Y avait le sang qu’avait glissé le long de ses phalanges quand il les avait envoyés dans le mur en pierres sous la colère. Même pas capable de voir le problème dans la putain de stratégie qu’il essayait de mettre en place pour récupérer Paris. Parce qu’il les avait même pas vu l’ennemi. Et aujourd’hui, il avait l’impression qu’il avait perdu la première bataille d’une nouvelle guerre à venir. Et il détestait ça. Evidemment qu’il l’avait fait venir Gabriel. Il l’avait attendu toute la nuit dans la chambre vide de sa caserne son appel. Et il avait mis longtemps à venir. Peut-être parce que les interrogatoires n’en finissaient pas. Peut-être parce que lui aussi il avait eu besoin de réfléchir à la situation. Mais il était là son stratège, et il avait eu sa nouvelle mission. Il l’attendait depuis longtemps quand il était appelé. Et il était prêt à la remporter, la manche d’après l’ange. Des batailles, il en avait toujours perdues, mais il était pas habituer à perdre des guerres. Et cette guerre là, il comptait bien la gagner, même s’il fallait qu’il plante lui-même son épée à travers les corps des dieux présents à Paris.

C’était le chaos à la caserne. Parce qu’il y avait l’avion qu’avait pas chuté. Parce qu’il y avait les explosions de pouvoirs un peu partout et les blessés qui allaient avec. Parce qu’il y avait l’incompréhension face à la situation pour tous ceux qui savaient pas la vérité. Il était sérieux le capitaine. Il écoutait les directives sans broncher. Parce qu’il savait écouter, même si ça l’énervait prodigieusement. Parce qu’il les menait les batailles. C’était lui qui donnait les ordres. Lui qui montait les stratégies. Lui qui était à ses cotés quand il avait conquis tout l’Est de l’Europe. Mais il pouvait pas leur dire qu’on parlait de lui dans les livres d’histoire et dans les livres de stratégie. Qu’il était l’un des cerveaux sous Alexandre le Grand. Alors il se contentait d’écouter et de faire ses propres stratégies dans sa tête. De changer la donne quand ça ne lui plaisait pas, pour le meilleur. Parce qu’il avait toujours cherché à éviter le pire. Mais le pire, ni l’ange, ni l’ancien général, ni le nouveau capitaine n’avait réussi à l’éviter quand il débarqua complètement blessé le soldat envoyé en patrouille. Il avait la gueule brulée et les cris qui brisaient le silence relatif de la caserne. Il avait la colère qui grondait dans chaque parcelle de ce corps humain emprunt à des émotions pour cet humain qu’il côtoyait avant qu’il ne prenne son corps. Il avait pas réussi à les stopper les larmes qui avaient coulé le long de son visage fin quand il avait vu l’horreur. Parce qu’il avait senti le cœur de l’autre qui se fissurait de voir un proche dans cet état. Et le sien emplissait de colère de ne pas avoir réussi à sauver son soldat. Il avait été pris le pion, par un fou. Mais il était pas mort l’homme, il était juste hors course. Victime d’une guerre qui ne servait pas forcément à grand-chose. C’était même pas une bataille dans laquelle il avait été pris. Et c’était peut-être le problème. Il voyait pas la stratégie des adversaires. Il avait toujours réussi à savoir où attaquer, mais actuellement, ils étaient ceux en position de faiblesse.

Et y a l’interphone qui sonne. Alors il se lève le capitaine. Main qui glisse sur l’uniforme pour le réajuster avant de se saisir de l’engin. Nouvelle technologie à laquelle il avait mis un peu de temps à s’adapter. Les torches et les bougies lui manquaient. Ecrire à la plume et à l’encre peut-être encore plus. Et y a la voix qui résonne dans l’appareil. Enfin. Et la sienne qui résonne en réponse. « Je viens vous ouvrir. » Médecin qui arrivait enfin. Sauveur qui allait faire son entrée à l’instant où il ouvrait la porte sur une fille un peu plus jeune qu’Etienne ne devait l’être. Et cette main qui se tend instinctivement. « Enchanté. Je vous conduis tout de suite au patient. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
crash like lightning
Voir le profil de l'utilisateur
homecoming : 31/10/2018
Messages : 16
pretty face : Teresa Oman
julius caesar : ©Ailahoz
the mighty bush : Audition Angélique Elle n'en a pas encore conscience. Pour le moment se sont des voix qui résonnent dans sa tête, des conversations qu'elle entend quand elle est seule, quand personnes ne parlent. Elle pense devenir folle la pauvre. Si seulement elle savait à quel point son don la rend vulnérable, dangereuse pour les anges et convoitée par les démons
these streets : Elle n'est au courant de rien mais commence à avoir de sérieux doutes sur ce qui se passe.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Humains

Sujet: Re: terrain miné | trisha Mar 13 Nov - 22:22 ()

TERRAIN MINÉ

Etienne x Trisha



Tu n’as pas dormi depuis des jours. Mais tu n’es pas la seule. Dans cette ville, personne n’a pu dormir depuis que le monde s’est écroulé. C’est arrivé sans prévenir, sans qu’on ne puisse comprendre. Il y eu un boom, un avion et puis  toutes ces choses inexplicables. Tu ne comprends rien, toi la simple petite humaine, perdue dans ce monde, dans cette ville bien trop grande pour toi. Mais quelque chose a changé, bien que tu ne saches ce qu’il se passe, quelque chose a changer. Au départ ce n’était que des patients. Tellement de patients, tellement de travail, tellement de jours à l’hôpital sans rentrer chez toi et parfois même, sans dormir. Et puis depuis quelques jours, ce sont des voix qui te murmurent à l’oreille. Des choses que tu ne comprends pas, des batailles, des plans. Mais tu les ignore, ce ne sont que des murmures, des peurs, des hallucinations. La scientifique  en toi te dis que ce ne sont que les retombées de tous les produits que tu as dû annihiler. Du surmenage et de la peur qui t’entoure, t’enlace, s’immisce en toi. Et au moment où tout commence à partir en vrille, au moment où tu te sens à terre, tu te lèves et tu te diriges vers ta nouvelle mission.

L’école militaire est bien plus impressionnante en vraie que sur google map. Respirant l’air pollué de Paris, tu essayes de calmer tes nerfs. Est-ce que la journée va bien se passer? Rencontrer de nouvelles personnes te mets toujours dans tous tes états. Tu n’es pas douée avec les humains, avec la communication et ce n’est pas forcément ta faute. C’est juste qui tu es. Mais parfois cela peut-être problématique, comme à ce moment où tu t’apprêtes à rencontrer un tas de militaires. Mais tu essayes de voir le bon côté de la chose, cette nouvelle classe te permettra de mettre tes idées au clair, d’être occupée et d’oublier tes problèmes. D’oublier ta mère, d’oublier ce chaos dans ta ville, d’oublier ces idées de conspirations et surtout d’oublier ces voix qui te murmurent des histoires célestes.

Après t’être perdue une bonne centaine de fois, tu finis par trouver le bâtiment dans lequel tu es censée de rendre. Une longue inspiration et t’appuies sur le bouton. Au fond de toi tu espères que personne ne va répondre. Pensée lâche, mais qui te ressembles. « Je viens vous ouvrir ».  Au non, une réponse. Deuxième longue inspiration, tu essayes de calmer ton cerveau.Si seulement, tu te dis. Mais si seulement quoi Trisha? À la vitesse d’un morceau de roc, ton cerveau bat, pense, essaye de trouver un moment de s’enfuir. Mais si seulement quoi Trisha? Il n’y a rien que tu te puisses faire. Et la porte s’ouvre, et un homme apparait devant toi. Il est grand et quand tes yeux rencontrent les siens, ton coeur rate un battement. Tu ne le sens pas tout de suite, mais ton corps l’exprime à la seconde. Joues rougies par l’afflux de sang, ta voix se perd. « Enchanté. Je vous conduis tout de suite au patient. » Sa voix résonne dans ton cerveau et il semble avoir ralentie. Comment est-ce possible? Lui qui ne s’arrête jamais. Mais tu ne peux pas profiter de ce temps de répit, parce que ton coeur, seules entité de tout corps qui est toujours calme et régulié commence à accélérer. « Je.. Je… Je vous suis. Merci ».
Et oh stop. Depuis quand est-ce que tu bégayes Trisha? Enfin tu n’es pas des plus à l'aise dans les conversations mais pas à ce point là. Ton cerveau te fait défaut. Ton cerveau ne t’as jamais fait défaut.
« Je m’appelle Trisha… Euh.. Je suis l’étudiante en médecine ».
Mais ça il le savait déjà. Tu l’as juste oublié. Stupide cerveau.



_________________

   
I'm only human
ake a look in the mirror. And what do you see. Do you see it clearer. Or are you deceived. In what you believe. Cause I'm only human after all.
Revenir en haut Aller en bas
 
terrain miné | trisha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» terrain enneigé
» [WIP] Terrain de jeu elfique/naturel
» terrain de jeu de gorbag
» Artémius Minéos
like lightning
if you ride
ϟ you're gonna crash like thunder ϟ

a game of shadows :: Paris :: Sud-Ouest :: septième arrondissement :: Quartier de l'Ecole Militaire :: Ecole Militaire