fermeture du forum
Après plus de deux ans de bons et loyaux services, GOS ferme ses portes.
On vous remercie pour cette aventure et pour en savoir plus, c'est .

 
 broken wings | historia
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Antonin M. Lefèvre
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4559-purete-brisee-antonin
the last young renegades
homecoming : 02/11/2017
Messages : 414
pretty face : tom webb
julius caesar : beylin the best
legends never die : démon de l'eau
the mighty bush : aquakinésie, il joue avec l'eau comme d'autres joueraient avec des ballons. elle glisse, elle vole, elle tourbillonne, elle plaque. chaque infime goutte d'eau peut être en sa possession.
biokénésie aqueuse, il guérissait l'ange, il jouait de l'eau dans le corps de chaque être pour les soigner. et puis on l'a transformé, et puis on l'a détruit et il est devenu cette créature qui doit se servir de ce pouvoir pour s'en prendre aux humains. mais il n'y arrive pas, parce qu'il n'en a pas la force. alors son pouvoir il l'a oublié, il ne sait plus qu'un jour il pouvait aussi soigner.
Allegeance : lui-même, lui qui tente de survivre dans ce monde. il les déteste tous, les démons pour la torture subit, les anges pour l'avoir banni. pourtant, il fut un temps où rien n'aurait pu mettre en question sa loyauté envers le camp angélique. mais les souvenirs sont parties, les ailes ont été arrachés et ne subsiste de cette époque que quelques brides de mémoire lui revenant par moment.
these streets : il ne sait rien. rien sur le pacte entre anges, templiers et zeus à l'époque, rien sur les raisons du grand retour. il cherche à comprendre pour lui, il cherche à survivre avant de se poser des questions sur tout ça.
Admin

broken wings | historia Empty
Sujet: broken wings | historia Sam 1 Déc - 2:13 ()
broken wings

citation citation...

Y a la peur qui s’insinue dans son organisme alors qu’il doit partir en mission le démon. Parce qu’il y avait les ordres auxquels il ne pouvait se soustraire. Ordres qui étaient tombés un peu plus tôt en journée. Et cette peur panique qui ne le quittait plus depuis. Parce qu’il savait qu’il allait échouer aujourd’hui. Parce que c’était un piège parfait mené d’une main de maitre par un commandant cherchant à savoir s’il avait son allégeance. Mais il le savait qu’il n’en était pas capable de faire ce qu’il lui demandait. Même s’il haïssait les humains, il savait qu’il ne pouvait les blesser. Il savait que c’était l’une des seules choses qu’on ne pouvait lui demander. Parce qu’il y avait le dégoût qui le prenait à la gorge. Et cette envie de disparaitre. Il ferme les yeux quelques petites secondes l’eau. Le temps de se remettre les idées en place. Le temps de chercher une solution. Mais y a pas de solutions à son problème. Y en aura jamais. Parce qu’il pourra pas prétendre qu’il a réussi à tuer l’autre. Parce que c’était de ces choses qui étaient impossibles. Mais cette vie, il n’allait jamais réussir à la prendre. Ni aujourd’hui, ni demain, ni jamais. Parce que ça le révulsait. Parce qu’il sentait leur douleur lorsqu’il s’attaquait aux autres. Et ça avait amplifié depuis qu’il les avait tous recroisé. Pensées en grand désordre alors qu’il continuait de creuser, alors qu’il cherchait à comprendre tandis que les démons ne devaient y voir que du feu. Il sait pas si c’est vraiment le cas. Il l’espère. Peut-être un peu trop. Peut-être qu’il est trop naïf l’ange brisé. Peut-être qu’il est encore en train de tomber dans le piège qu’on lui tend. Mais il se dit que s’il peut y arriver alors tout s’éclairera. Les zones d’ombre étaient trop nombreuses et son identité trop inconnu. Pan entier de son existence effacé, arraché. Pan qu’il retrouverait par n’importe quel moyen. Parce qu’ils étaient pas cohérents les discours des uns et des autres. Démons qui prétendaient qu’il avait été banni. Anges qui cherchaient à le retrouver et s’en voulaient de ne pas s’être battus pour lui. Et lui, tiraillé entre les deux. Lui qui ne savait plus à qui donner sa confiance. Lui qui cherchait juste à faire le partage entre vérité et mensonge. Entre réalité et illusion.

Il est bien encadré celui qui maitrise l’eau quand il quitte le quartier général des forces de dis. Il aurait dû le savoir qu’il ne serait pas seul. Il aurait dû le savoir qu’il ne pourrait pas tricher. Qu’il n’aurait pas d’autre choix que de se plier au désir du commandant ou du lieutenant qui s’amusait avec lui. De celui qui cherchait à lui faire faire les tâches impossibles. Cœur qui bat bien trop rapidement. Panique dans ses veines alors que ses pas glissent lentement dans les rues pavées. « Voilà, on y est. » Et le magasin qui se tient devant eux. Boutique somme toute banale mais dont ils voulaient récupérer le contrôle. Et il accélère encore ce fichu cœur. Ca cogne fort, bien trop fort. Il a les muscles crispés, tendus. On pourrait lire la panique dans son regard si seulement ils prenaient le temps de le faire. Pas trop petits alors qu’il avance en direction du lieu. Et le temps qui se suspend à chacun des centimètres parcourus en direction de son abattoir. Parce que c’était lui qui plongerait aujourd’hui. Lui qui n’allait pas réussir à passer le test final. Et il tremble déjà, à l’idée de repasser entre ses mains expertes. A l’idée de voir son corps être de nouveau brisé, mutilé par le bourreau des enfers. Y a les larmes qui pointent déjà dans le regard. Peur d’un futur où la légère liberté allait rebasculer vers les cauchemars. Où il ne resterait plus que le froid du sol pour apaiser ses peines et ses douleurs.


_________________
BROKEN S O U L   _Let me go, I'll be strong I will find a way to mend my broken soul and I won't need you anymore I will tear down the walls find a light to guide me home I've got a long way to go, I won't give up I'm a warrior deep inside my soul
Revenir en haut Aller en bas
Historia Oathbridge
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5635-desillusion-des-illusions-his
the last young renegades
homecoming : 16/05/2018
Messages : 151
pretty face : Kristine Froseth
julius caesar : bonnie (av)
legends never die : Protectrice de la nuit, Ange Supérieur de la Nature, tu manipules la Lune entre tes doigts.
the mighty bush : Energie Stellaire - L’utilisateur peut contrôler les effets positifs et/ou négatifs de la Lune. L’énergie lunaire peut être une arme pour endommager, détruire, et consommer tout ce qui passe à travers, représentant le côté destructeur du pouvoir. En soit, il s'agit uniquement de contrôler les puissances négatives de la Lune en générant des brûlures lunaires. Dans le cas où l’énergie lunaire est utilisée pour sa nature bienfaitrice, il peut augmenter les effets de guérison naturelle sur un individu.

Insomnie Lunaire - Ce pouvoir permet à son utilisateur d'agir sur la qualité du sommeil. L'énergie lunaire est canalisé afin d'agir sur l’insomnie en empêchant la personne visée de pouvoir se reposer. Sujette à une fatigue constante, si cette dernière parvient à s'endormir durant un laps de temps, son sommeil n'en sera que plus agité.
weapon : Pas particulièrement, tu n'estime pas ta vie en danger pour le moment.
Allegeance : Odell, tu es loin de suivre aveuglément la cause angélique, tu sais être un acolyte fidèle mais jamais au point de bafouer ton libre arbitre. Globalement ton cœur reste aux anges, à ta sphère, mais tu te poses énormément de questions en raison des divergences d’opinion, sur la disparition d'Haiaiel ou encore sur l’absence de Dieu.
these streets : Le ciel s’est crevé, et les anges en sont tombés. Une disparition inexplicable par les concernés, et pourtant bien que tu saches, tu ne cesse de te questionner. Comment cela peut-il être aussi nébuleux de comprendre cette année de césure, cette année de deuil national pour les familles des disparus ? Les ombres démoniaques dansent sous les hécatombes de Paris, tu poursuis ton chemin avec des interrogations plein l’esprit.
Anges

broken wings | historia Empty
Sujet: Re: broken wings | historia Ven 14 Déc - 13:45 ()
broken wings
Metafel & Odell

« We burn and we try to forget. But the memories left are still haunting. The walls that we built from bottles and pills. We swallow until we're not talking. You, a violent desire. What a dangerous night to fall in love. Don't know why we still hide what we've become. We're runnin' out of time @Antonin M. Lefèvre»
L’hiver. Saison froide qui marque la transition entre l’automne et le printemps. C’est une période dans l’année où la nuit règne en maîtresse, surpasse le jour. Laps de temps plus long pour les hommes qui se réjouissent de dormir plus longtemps, bien au chaud dans leur lit. C’est une période où le temps semble figé comme l’eau glacée par le froid hivernal. Lorsque les flocons recouvrent les rues pavées de Paris. Lorsque le ciel se nappe d’une blancheur à en crever la vue. Lorsque les températures chutent jusqu’à ralentir la respiration des parisiens qui rentrent chez eux après une journée de travail. Jusqu’à refroidir les cœurs qui ressemblent à des carcasses vides dans les métros. La vie paraît éteinte aux alentours. Plus rien ne bouge. Plus rien ne respire. Le monde devient comme une image. Les mouvements sont ralentis, les rotations rouillées, les trajectoires déviées. C'est une prison montée de l'intérieur. Pour piéger les démons rescapés, condamner les humains survivants, achever les anges miraculés. Ceux qui ont tenu jusqu'ici. Ceux qui ont cru s'en sortir. Tu es là Odell, Souveraine sous ton astre lunaire, au milieu de l’avenue qui se vide à mesure où le ciel se teinte d’un noir d’encre. Tu erres dans les rues sans grande conviction, sans but. Tu aimerais avoir un foyer dans lequel rentrer, un foyer où il pourrait t’attendre.  Jusqu'à ce que l'illusion ne se brise. Tu te tiens debout, ferme sur tes deux pieds.  Mais ce n’est qu’un appartement froid et vide que tu retrouves chaque soir. La tête haute, le regard droit, les lèvres clouées, tu encaisses cette vérité qui inonde ton palpitant pour mieux le lacérer. Ton corps entier est plongé dans une immobilité anormale. Presque suspecte. Presque pétrifiante. Tes paupières ne clignent pas, tes cils ne battent pas, tes yeux ne bougent pas. Ils sont fixés vers l'horizon, incapables de se détacher un instant de cette vision qui s’offre aux confins de tes prunelles chocolatées. Les minutes rampent pour se frayer un chemin tandis que les secondes tentent de te percer à vif. On te percute, on te bouscule, on peste contre toi car tu gênes le passage. Mais aucune émotion n'émane de ton expression. Aucune variante ne vient faire tanguer la balance. Le décompte temporel ne te parait ni juste, ni réel. Pas une seconde n'a pesé son égal, les journées déformées par vos désastreuses retrouvailles. Ton regard aussi nébuleux que vagabond se détourne de sa contemplation lorsque tu sembles entendre un bruit de pas. Le timbre de sa voix s’élève. Tu le vois, entouré de démons, s’avançant dans une boutique parisienne.

Le passé, mes souvenirs laissés derrière toi ne cessent de te hanter. Tu en as conscience alors que tu ne parviens pas à stopper les pas qui s’amorcent en direction de ton Metafel. Ton cœur tambourine contre ta cage thoracique, ta passion te hurle de le rejoindre alors que ta raison tente de réfréner le feu ardent de ton amour pour lui. Au risque de t’y brûler à nouveau, de sentir son eau te perforer le cœur cette fois-ci. La nuit, tu n’es pas impuissante. La nuit, tu es capable de tout. Ta Lune est pleine ce soir, ton potentiel magique est optimal. Si bien que c’est sans hésitation que tu canalises les rayons lunaires dans tes mains avant de les projeter dans le dos d’un des accompagnants du jeune homme. « Haiaiel, il est temps que tu rentres parmi les tiens. Nous t’attendons ! »  Il hurle en s’effondrant au sol alors que tu continues d’avancer à grands pas, sur le point d’asséner une seconde attaque à un démon qui commence à foncer sur toi.



(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Antonin M. Lefèvre
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t4559-purete-brisee-antonin
the last young renegades
homecoming : 02/11/2017
Messages : 414
pretty face : tom webb
julius caesar : beylin the best
legends never die : démon de l'eau
the mighty bush : aquakinésie, il joue avec l'eau comme d'autres joueraient avec des ballons. elle glisse, elle vole, elle tourbillonne, elle plaque. chaque infime goutte d'eau peut être en sa possession.
biokénésie aqueuse, il guérissait l'ange, il jouait de l'eau dans le corps de chaque être pour les soigner. et puis on l'a transformé, et puis on l'a détruit et il est devenu cette créature qui doit se servir de ce pouvoir pour s'en prendre aux humains. mais il n'y arrive pas, parce qu'il n'en a pas la force. alors son pouvoir il l'a oublié, il ne sait plus qu'un jour il pouvait aussi soigner.
Allegeance : lui-même, lui qui tente de survivre dans ce monde. il les déteste tous, les démons pour la torture subit, les anges pour l'avoir banni. pourtant, il fut un temps où rien n'aurait pu mettre en question sa loyauté envers le camp angélique. mais les souvenirs sont parties, les ailes ont été arrachés et ne subsiste de cette époque que quelques brides de mémoire lui revenant par moment.
these streets : il ne sait rien. rien sur le pacte entre anges, templiers et zeus à l'époque, rien sur les raisons du grand retour. il cherche à comprendre pour lui, il cherche à survivre avant de se poser des questions sur tout ça.
Admin

broken wings | historia Empty
Sujet: Re: broken wings | historia Mer 23 Jan - 23:39 ()
broken wings

citation citation...

Y a les ordres qui étaient tombés et il n’avait fait pu faire pour y déroger. Ordres qui venaient d’en haut. Et la suite qui dépendrait de sa capacité à rendre heureux le commandant. Mais son cœur resserré, sa peur palpable. Tout en lui indiquait qu’il savait déjà qu’il n’en était pas capable. Mais il était bien entouré. Aujourd’hui, il ne pourrait y couper. Il accomplirait ce qu’on lui demandait ou il plongerait. Et il ne pouvait plonger. Il ne pouvait pas revivre ça une nouvelle fois. Pas encore. Cela faisait trop longtemps qu’il jouissait d’un peu de liberté et de l’arrêt des tortures. Il ne pourrait supporter de les revivre. Et pourtant, chaque pas lui semble être un kilomètre. La boutique lui semble montagne. Il ne peut pas le faire. Il ne peut pas s’en prendre à cet humain. Pas comme ça. Il ne peut pas. « Haiaiel, il est temps que tu rentres parmi les tiens. Nous t’attendons ! » Y a la voix qui hurle dans son esprit. Y a le démon qui s’effondre à ses cotés. Et lui il panique. Y a la peur qui prend le contrôle de son esprit. Les réflexes vieux de millénaires qui semblent prendre le dessus alors que la terreur est présente. Et s’il était le suivant. Et s’ils entendaient qu’on l’appelait. Elle brille dans son regard la peur. Y a ses muscles qui sont tendus. Parce qu’il avance pas après pas vers l’échafaud. La fin du mensonge. La vérité qui allait exploser. Il ne pouvait pas le faire. Il n’y arrivait pas encore. Y avait la culpabilité qui était trop importante alors qu’il devait s’attaquer à quelqu’un. C’était facile de fouetter avec l’eau, de faire mal. Mais là c’était différent. Il pouvait pas les détruire, il pouvait pas faire couler le sang. Il voulait pas le voir. Il pouvait pas apporter la mort. Et pourtant, il savait que c’était lui ou sa propre vie.

Y a le rayon qui éclaire la rue. Y a ceux qui l’accompagnent qui se retournent. « Haiaiel, il est temps que tu rentres parmi les tiens. Nous t’attendons ! » Et puis y a la voix qui résonne dans son esprit. Le nom oublié qui résonne. La voix qu’il n’a pas de mal à reconnaitre. C’est celle qu’il a blessé alors qu’elle semblait heureuse de le retrouver. L’ange. Celle à qui il s’était opposé quelques mois plus tôt à plusieurs reprises. Qu’est-ce qu’elle voulait encore ? « Pars ! » Voix qui répond par la pensée. Instinct alors qu’il ne se souvenait plus qu’il pouvait faire cela. Vie d’avant qui remonte alors que le danger l’entoure. Il veut pas d’elle. Elle comprenait pas ce qu’il se passait. Ils allaient croire qu’elle était impliquée. Que c’était lui qui avait été cherché son aide alors qu’elle en avait déjà blessé un. Il ne pouvait pas risquer que ce soit le cas. Parce que c’était son existence qui était en jeu, son futur, un pseudo-bonheur. « Dégage. » Et il se retourne. Il a le regard qui se braque dans celui de l’ange. Pourtant, il sent le bras de l’autre démon qui l’entraine. Il n’y couperait pas. Pas cette fois. Parce qu’ils s’en moquaient de ses battements de cœur bien trop rapide. Du fait qu’il n’en était pas capable, que ça le révulsait fortement d’accomplir cette mission.


_________________
BROKEN S O U L   _Let me go, I'll be strong I will find a way to mend my broken soul and I won't need you anymore I will tear down the walls find a light to guide me home I've got a long way to go, I won't give up I'm a warrior deep inside my soul
Revenir en haut Aller en bas
Historia Oathbridge
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t5635-desillusion-des-illusions-his
the last young renegades
homecoming : 16/05/2018
Messages : 151
pretty face : Kristine Froseth
julius caesar : bonnie (av)
legends never die : Protectrice de la nuit, Ange Supérieur de la Nature, tu manipules la Lune entre tes doigts.
the mighty bush : Energie Stellaire - L’utilisateur peut contrôler les effets positifs et/ou négatifs de la Lune. L’énergie lunaire peut être une arme pour endommager, détruire, et consommer tout ce qui passe à travers, représentant le côté destructeur du pouvoir. En soit, il s'agit uniquement de contrôler les puissances négatives de la Lune en générant des brûlures lunaires. Dans le cas où l’énergie lunaire est utilisée pour sa nature bienfaitrice, il peut augmenter les effets de guérison naturelle sur un individu.

Insomnie Lunaire - Ce pouvoir permet à son utilisateur d'agir sur la qualité du sommeil. L'énergie lunaire est canalisé afin d'agir sur l’insomnie en empêchant la personne visée de pouvoir se reposer. Sujette à une fatigue constante, si cette dernière parvient à s'endormir durant un laps de temps, son sommeil n'en sera que plus agité.
weapon : Pas particulièrement, tu n'estime pas ta vie en danger pour le moment.
Allegeance : Odell, tu es loin de suivre aveuglément la cause angélique, tu sais être un acolyte fidèle mais jamais au point de bafouer ton libre arbitre. Globalement ton cœur reste aux anges, à ta sphère, mais tu te poses énormément de questions en raison des divergences d’opinion, sur la disparition d'Haiaiel ou encore sur l’absence de Dieu.
these streets : Le ciel s’est crevé, et les anges en sont tombés. Une disparition inexplicable par les concernés, et pourtant bien que tu saches, tu ne cesse de te questionner. Comment cela peut-il être aussi nébuleux de comprendre cette année de césure, cette année de deuil national pour les familles des disparus ? Les ombres démoniaques dansent sous les hécatombes de Paris, tu poursuis ton chemin avec des interrogations plein l’esprit.
Anges

broken wings | historia Empty
Sujet: Re: broken wings | historia Dim 17 Fév - 16:25 ()
broken wings
Metafel & Odell

« We burn and we try to forget. But the memories left are still haunting. The walls that we built from bottles and pills. We swallow until we're not talking. You, a violent desire. What a dangerous night to fall in love. Don't know why we still hide what we've become. We're runnin' out of time @Antonin M. Lefèvre»
Tu cherches encore une raison de préserver ton cœur de l’arrêt cardiaque. Tu tentes de te persuader qu’il n’est pas trop tard, qu’il n’est jamais trop tard. Tu ne parviens pas à te résoudre à cette décision qui ne te convient pas, tu ne peux définitivement baisser les bras. Abandonner, c’est un lendemain sans soleil. C’est un lendemain sans ton Eau. Un avenir aride, sec et dénué d’empathie envers ce monde qu’il a créé. Une Terre nourricière qui a puisé sa force dans l’eau, là où toute forme de vie biologique y a forgé son cocon, puis y a vu son éclosion s’opérer. Alors qu’il la rejette, encore et encore, et encore et encore. Qu’il la piétine, qu’il la martèle, la perce et la brise. Dix fois, cent fois, mille fois. Elle reviendra à lui, le corps meurtri des innombrables blessures qu’il lui inflige, guérison tacite sous la coupole de son astre royal. Lune majestueuse et rayonnante au plus haut du firmament. Ô Amante du Soir, ne te ris pas d’Odell, éternelle maîtresse de ton trône astral. Elle qui viendra juger les vivants et les morts sous la fébrilité de sa lueur instable, insatiable dévoreuse de poussières. Elle aimerait lui poser tant de questions, dans l’honnêteté de leur regard pacifique. Que ressent-il en exécutant tel un pantin les exigences de perfides démons ? Qui prit-il la nuit avant d’aller se coucher ? Comment se sent-il quand il se regarde dans le miroir ? Est-il heureux ? Peut-il réellement dormir, rêver d’une vie meilleure loin de l’apaisement de la Cité d’Argent qu’ils ont connus, il y’a des temps anciens ? Ô Haiaiel, réveilles toi ! Pour l’amour de Dieu, réveilles toi ! Tu n’es pas prête à le laisser filer entre tes doigts. Pas cette fois, plus jamais !

Ta brûlure lunaire attaque un premier démon par surprise, élan pernicieux d’une offensive. Ils se retournent tous, il te regarde. Il te fusille du regard, mais tu ne te démontes pas. Tu trouveras un meilleur endroit pour t’endormir à nouveau à ses côtés. Parce que cela rentre dans l’ordre des choses, aucune autre alternative ne peut être envisagée. Tu t’y refuses Odell, tu t’y refuses. Cela fait partie d’un ordre cosmique, un peu comme l’alignement des planètes, la rotation galaxie, le scintillement des étoiles. Comme le soleil qui se lève à l’Est et se couche à l’Ouest. Comme la Nuit qui se meurt à son éveil et s’éveille à sa déclinaison. Il t’ordonne de partir, il te rejette à nouveau. Et ton palpitant accueille une énième flèche, souffrance myocardique, lui qui peine à maintenir ses pulsations. Je refuse ! Il ne veut pas de toi, il se complait dans sa vie pathétique, et tu ne peux accepter l’idée. Tu t’élèves et il pourra se maintenir sur une montagne, tu t’élèves pour voler à travers les eaux tumultueuses. Non, tu viens avec toi ! Il est temps que tu rentres … je t’en supplie ! Elle le supplie, elle l’implore à la raison. Mais lui laisse-t-elle réellement le choix ? A vrai dire non, un refus est inenvisageable. Il y’a cette main qui se renferme sur son bras et l’attire à s’éloigner de toi. Ton visage se fait féroce, sa main s’appose sur cette intrusion pour la brûler avant de le pousser en arrière. La tienne par la place de celle du démon, et tu tires avec force l’ange déchu à toi, que tu caches derrière ton petit corps frêle avant de hurler. « N’approchez pas ! » Ta main postée devant toi se fait menaçante, toi qui veux les retenir immobile. Tu recules doucement avec le jeune homme, agitant ta main scintillante en signe dissuasif de toute action démoniaque.


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades

broken wings | historia Empty
Sujet: Re: broken wings | historia ()
Revenir en haut Aller en bas
 
broken wings | historia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Narcissa ♠ Blackbird singing in the dead of night take these broken wings and learn to fly
» ✬ broken wings.
» ueda mikan ☾ broken wings
» Les faits et gestes des Wings.
» Flyers/Red Wings
like lightning
if you ride
you're gonna crash like thunder

a game of shadows :: 
Elsewhere
 :: Flash-back V7