boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
mai 2047
La révélation du surnaturel plonge la Vox Populi au coeur du pouvoir. Alors que la Milice veut anéantir tous les
êtres surnaturels, les pions sont redistribués par la découverte des pierres de l'apocalypse... Pour en savoir plus c'est là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 (Adèle) ⚜ flashback; don't waste your chances
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yousuke J. Olonnais
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t6477-yousuke-these-aren-t-the-men-
the last young renegades
homecoming : 14/10/2018
Messages : 328
pretty face : Ken Watanabe
julius caesar : avatar; writerinafoxhole | signature; ASTRA | gifs; tumblr
the mighty bush : Contrôle de la douleur. Yousuke peut ressentir et manipuler l'agonie, la douleur et la souffrance mentale, émotionnelle et physique de manière croissante ou décroissante. S'il peut la ressentir chez les autres en les touchant, il ne peut la manipuler que sur sa propre personne. Pouvoir à double tranchant, qui se retourne souvent contre lui.
weapon : Kusanagi. Épée légendaire du Japon, elle fut passée de génération en génération dans la famille maternelle de Yousuke. La lame peut déclencher des rafales puissantes pouvant repousser ses adversaires. Forgée pour lutter contre les Anges et Démons, elle peut les blesser grièvement.
Allegeance : Loyal envers l'Ordre, le Templier en est le Gardien et prend son rôle très à coeur. Il n'oublie pas pour autant les Parisiens qu'il protège, défends et parfois enforce sous sa casquette de commissaire. Sans oublier ses enfants, même s'ils ne sont pas de son sang, il seront toujours sa priorité.
these streets : Tout ou presque. Il lui manque la vérité, secret perdu suite à la mort du frère d'Arthur. Il ignore ce qu'il cherche, mais à travers les archives et les écris, le Gardien tente de retrouvé la pièce manquante du puzzle.
Admin

Sujet: (Adèle) ⚜ flashback; don't waste your chances Lun 3 Déc - 15:51 ()


don't waste your chances
Adèle & Yousuke

« Politeness is the poison of collaboration. »
« Je lui parlerais. » Yousuke rassurait le commissaire avant de tourner les talons afin de quitter le bureau en refermant la porte derrière lui. Un soupire soulevait sa poitrine alors qu'il regardait la poignée entre ses doigts avant de se retourner pour se rendre compte que deux, trois curieux de la brigade attendait de voir ce dont il allait dire ou faire. Il haussait un sourcil, n’étaient-ils pas bien curieux. « Vous n'avez pas des choses à faire ? » Demandait-il à ses coéquipiers avant de remonter le couloir vers la sortie. Il se doutait bien qu'ils voulaient tous savoir ce que le commissaire avait décidé suite au petit accrochage entre Adèle et un employé de la mairie. Ce n'était pas le premier, mais le commissaire avait bien fait comprendre à Yousuke que ça avait intérêt a être la dernière fois que la mairie appelait au sujet de le harcèlement de leurs employés par la policière qui menait des enquêtes de son côté au sujet des évènements qui avaient secoués la ville.

Adèle faisait du zèle, Adèle abusait de son badge, Adèle ci, Adèle ça. Adèle était hors contrôle et le commandant de police Olonnais n’avait pas vu l’ampleur des dégâts avant cette discussion dans le bureau dans son supérieur. Pourtant, il avait tenté de prendre sur lui, de rattraper quelques écarts avant qu'elles n'arrivent aux oreilles du commissaire, mais il n’avait vu que la partie immergée de l’iceberg. Parce que ces derniers mois, Yousuke avait était occupé, entre les équipes a gérer, les meurtres et les disparitions lié au Grand Retour, il n’avait pas était toujours la, ni au courant des choses qui se passaient au sain de toutes ses équipes et il avait beau tout faire pour couvrir ses hommes et femmes, il semblait avoir manqué beaucoup de choses. Et il s'en voulait, parce qu'il avait laissé les choses le dépasser et il n'avait pas vu les signes alarmant du terrain glissant sur lequel s'était engagé celle qu'il avait formé.

C'étaient là les limites de la délicate balance de son rôle de commandant de police et celui de gardien du secret.

L’appel de l’assistant du maire était la goutte de trop pour le commissaire et si Yousuke ne faisait pas quelque chose, il lui avait bien fait comprendre qu’il se chargerait de lui retirer son badge et la faire radier. La patience du commissaire avait ses limites, alors que Yousuke, bien qu’embêté et agacer, n’avait pas était complètement usée, mais il allait devoir parler avec Adèle. C'était compliqué, parce que s'il la défendait face au commissaire, il ne la défendait pas assez devant les autres et certainement pas la dernière fois qu’il l’avait surpris a fouillé dans les archives sans avoir respecté le protocole habituel. En vérité, le commandant avait sorti sa casquette, jouant avec leur différence hiérarchique pour faire pression à coup d’avertissement ou en l’envoyant faire de la paperasse. Il pensait avoir été relativement laxiste, mais pas assez aux yeux de son supérieur, parce qu'en vérité il n’avait pas suivi tout les aléas de la jeune femme. Il avait conscience qu’elle cherchait des réponses, des réponses qu’elle n’aura pas parce qu'actuellement, les concernés n’en avaient pas non plus. S’il ne pouvait plus rien laisser passer, il devait néanmoins connaître sa version des faits, il avait besoin qu’elle lui parle, qu’elle lui explique ce qui lui était passé par la tête.

Une fois hors du poste de police, le commandant retrouvait Adèle qui l’attendait. Il n’avait pas été très délicat dans sa requête de l’attendre près de leur voiture et il n’allait pas arranger son cas, il s’arrêtait un instant à ses côtés sans un mot, sans un regard, sortant un paquet de cigarettes de la poche de sa veste et un briquet.

« Viens avec moi. » Le ton était plus un ordre qu’une requête alors qu’il allumait sa cigarette et reprenait sa marche. Elle pouvait décider de ne pas le suivre, qu’ils se donnent en spectacle devant tout le commissariat ou elle le suivra et ils pourront se parler, parce qu’ils avaient tous les deux des choses à se dire.
(c) DΛNDELION

_________________
watching over — However dark and scary the world is right now, there will be light.

Revenir en haut Aller en bas
 
(Adèle) ⚜ flashback; don't waste your chances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» RP flashback en 1623
» Entraînement magique [FLASHBACK avec Morrigan et Myrdhinn]
» Don't waste your time to looking back you're not going that way
» Adèle - Trois personnes peuvent garder un secret si deux d'entre elles sont mortes.
like lightning
if you ride
you're gonna crash like thunder

a game of shadows :: 
Elsewhere
 :: Flash-back V7