boom bitch
Le forum est de retour pour vous jouer de mauvais tours.
Pour tout savoir des nouveautés, c'est ici !
mai 2047
La révélation du surnaturel plonge la Vox Populi au coeur du pouvoir. Alors que la Milice veut anéantir tous les
êtres surnaturels, les pions sont redistribués par la découverte des pierres de l'apocalypse... Pour en savoir plus c'est là.
quand on est un vrai
Kidnappez des gens en votant par là.
Vous pouvez aussi poster sur nos sujets de publicité ici et !

 
 impossible évidence ∴ jeanne&lexie
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lexie Bloed
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t6830-sombre-lueur-d-espoir-l-e-x-i
the last young renegades
homecoming : 15/02/2019
Messages : 33
pretty face : dua lipa
julius caesar : sarasvati&astra/peculiar soldat
the mighty bush : pyrokinésie ↯ elle contrôle le feu par la pensée.
Vox Populi

Sujet: impossible évidence ∴ jeanne&lexie Sam 16 Mar - 17:11 ()

IMPOSSIBLE ÉVIDENCE
discussion importante à propos de sa véritable nature avec @Jeanne A. Debussy
Déjà des mois que nous nous sommes divisés les révolutionnaires. Déjà des mois que je suis membre de la Vox Populi pour des années de rêverie, des années à répéter que les créatures existaient. Il y a peu de temps que la vérité fut dévoiler au grand jour et j'en suis plus que ravie. J'ai toujours ce désir qui fait parti de moi, celui de pouvoir en rencontrer une et discuter avec elle sans pour autant que cela puisse la lasser. Mais ce qui m'intrigue en c'moment, c'est ce qu'on m'a dit à propos de Jeanne. Il a refusé d'm'annoncer ce qu'il avait en tête, s'il était certain ou non mais m'a quand même avoué que je ferai mieux d'éviter de la voir. J'ignore encore la raison. J'ignore encore si c'en est une au final ou non. Je ne sais plus quoi penser. Je ne sais pas quoi imaginer à son sujet. Alors j'ai prévu d'lui en poser des questions. J'ai prévu d'lui faire dire ce qu'elle est ; d'annoncer la vérité face à moi. Je verrais ça plus tard. J'prévois d'rester là un bon moment, ne voulant pas me joindre à elle aussi rapidement.

Beaucoup trop de souvenirs qui resurgissent, raisons pour lesquelles j'ai voulu me ramener ici. Sur l'un des nombreux toits de Paris et qui pourtant, est plus intéressant que les autres. Nous sommes nombreux à avoir cet amour envers celui-là et non un autre, dans la mesure où, peut-être, ça nous manque nos anciennes retrouvailles à cet endroit.

J'suis seule pour l'instant. J'ignore si une personne se joindra à moi, aura eu la même idée au même moment. Mais peu importe. Peu importe parce que j'ai besoin de me situer ici et non ailleurs. J'ai besoin d'me sentir exister durant quelques secondes, quelques minutes et heures.

J'observe comme à mon habitude ce qu'il se passe des mètres plus bas. Eux ne me voient sûrement pas tandis que je passe mon temps à les observer à une multitude de distance. Je reste figée sur ce que je vois vers la gauche, imaginant que parmi ce grand nombre de personnes, des créatures y sont obligatoirement.

Je ne leur veux absolument rien contrairement aux miens qui ont ce but précis, cette priorité de les faire disparaître, leur rendre les douleurs occasionnées. Je me dois de garder ma discrétion là-dessus, à c'sujet si ça s'apprenait ce à quoi j'pensais, j'risquerai sûrement d'être rejetée, bannie de la Vox Populi. Et ce serait dommage étant donné que j'suis plutôt bien située dans l'domaine des recherches, de la persuasion. Je leur suis pas mal utilise, il faut se l'avouer, j'imagine.

Quand j'décide de m'asseoir sur l'un des côtés du toit, j'm'attends pas à ce qui s'produit : à attendre des pas qui semblent s'rapprocher petit à petit. Je ne me tourne pas, imaginant que c'est sûrement l'un d'entre nous et non quelqu'un d'autre.
code by bat'phanie

_________________
dreamer


Dernière édition par Lexie Bloed le Jeu 21 Mar - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jeanne A. Debussy
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t446-jeanne-death-is-at-your
the last young renegades
homecoming : 01/11/2016
Messages : 2133
pretty face : luca hollestelle
julius caesar : (c) beylin
legends never die : archange de la mort elle gère le destin de ces âmes perdues, de ces humains présents sur terre, elle capture leur âme et organise leurs morts
the mighty bush : précognition elle voit des futurs, des dizaines de futurs pour chaque personne mais toujours la même chose, sa mort. des futurs pas encore figés, des futurs que les démons ou dieux pourraient mettre à mal ou même un ange se plantant, des futurs plus ou moins heureux, plus ou moins longs avant qu'elle n'arrive. mais au final, il y en aura toujours un élément qui se réalisera, celui où elle prendra la vie de la personne.
contrôle du sang contrôle du flux sanguin, elle apporte la mort douce en le ralentissant. débit trop insuffisant pour que le coeur ne puisse continuer à battre. elle est douce la mort alors qu'elle prend la vie et capture l'âme. mais elle peut aussi faire souffrir. sang coulant le long des visages alors qu'elle fait souffrir d'autres créatures. les humains, ce n'était pas elle qui les faisait souffrir avant leur mort, elle se contente de venir les achever à la toute fin.
weapon : une dague du paradis qu'elle porte toujours sur elle. unique arme pour combattre les démons. cela fait bien longtemps qu'elle a perdu sa faux au cours d'une bataille
Allegeance : on ne pourrait faire guère plus loyal qu'Azrael. elle a dévoué sa vie à Dieu et elle le fait toujours sous le commandement de Gabriel. elle fera tout pour le bien de son camp, ce camp qu'elle n'a jamais hésité à tromper quitte à perdre ceux qui lui étaient le plus cher au fil des ans. alors elle suit les ordres même si elle garde sa propre opinion sur les événements, mais pour l'instant, les méthodes de son leader lui conviennent.
these streets : elle sait tout désormais. elle n'a pas voulu y croire pendant bien trop longtemps aux dieux, mais elle a été forcée d'ouvrir les yeux sur leur naïveté à tous. pourtant, elle ignore encore tout du pacte entre les différents protagonistes, elle ne faisait pas partie de cette bataille.
En ligne
Admin

Sujet: Re: impossible évidence ∴ jeanne&lexie Mer 20 Mar - 19:40 ()
impossible évidence

Citation citaiton...

Y avait la vie qui avait basculé. Une partie de des proches de Jeanne qui refusait désormais de lui parler. Il y avait cette famille qui t’avait foutu à la porte. Le père qui refusait de te parler et que tu savais empli de colère. Tu savais qu’il appartenait à la milice. Mais t’avais rien fait, t’avais pas agi, pas encore. T’espérais qu’il comprendrait son erreur et que c’était pas comme ça qu’il aurait des solutions. Y avait ta mère qui en souffrait et ta petite sœur qui t’avais pleuré pendant des jours entiers. Mais y avait rien que tu puisses lui dire pour lui remonter le moral. Parce qu’il y aurait jamais rien qui suffirait dans cette situation. Et puis y avait ses proches hors famille. Ceux qui s’en moquaient ou presque, les curieux et ceux qui t’avais plus jamais adressé à la parole. Franchement, c’était bien la peine que tu te sois embêtée à les supporter pendant des années alors que tu n’avais rien en commun avec eux. Parce qu’il fallait se les coltiner les gamins de seize ans quand t’en avais des millénaires. Peut-être que t’aurais mieux fait de couper définitivement tous les liens. Ça aurait été plus simple. Bien plus simple. Mais ils étaient tellement heureux de te retrouver que t’avais pas su comment agir. Et t’avais certainement pas agi comme il l’aurait fallu. Mais c’était comme ça. C’était peut-être plus simple de perdre une amie parce qu’elle aurait changé que de la savoir morte. Ouais, peut-être…

Tu quittes la caserne, il fallait que tu sortes de cet univers de plus en plus sombre. Vous ne cessiez d’être appelés suite à des problèmes. Et tu ne supportais plus tout ça. Il fallait que tu prennes l’air. Il fallait que tu sortes de cet environnement confiné. Celui où les surnaturels étaient pour parti critiqués alors que tu étais présentes alors qu’ils t’avaient laissé continuer. C’était comme tout. On faisait confiance à ceux qu’on connaissait et on craignait les autres. Il fallait croire que t’avais fait tes preuves avec le temps. Qu’ils ne te voyaient pas comme une ennemie. Tu prends un bol d’air frais, tu traverses un parc. La verdure et les fleurs présentes t’arrachent un léger sourire alors que le calme présent te rappelle la cité d’argent. Un jour. Un jour t’arriverait à y retourner. Tu savais pas quand mais tu espérais que ce serait bientôt. Tu ne supportais pas cette vie sur Terre. Tu ne supportais pas la proximité des humains qui étaient un peu trop présents. Tu ne supportais pas de ressentir leurs sentiments et d’en être aux premières loges. Il te fallait de l’éloignement. C’était nécessaire pour le bien de ta mission, ça l’avait toujours été.

Alors que tu quittes le parc tu vois une silhouette que tu reconnais immédiatement. Lexie. Et pendant quelques secondes tu restes sur place. Elle ne semble pas s’être aperçue de ta présence. Tu l’observes alors qu’elle se dirige vers un bâtiment. Ça faisait longtemps que tu ne l’avais pas vu. Y avait eu des messages auxquels elle n’avait pas répondu. Y avait eu les soirées où elle n’était pas forcément présente. Et l’absence d’explications à tout ça. T’avais des doutes. Parce que c’était pas normal. C’était pas son genre. Tu l’avais suffisamment cotoyée pour comprendre qu’elle avait un problème. Et le problème ne pouvait être que toi. Alors tu lui emboites le pas. Tu grimpes les étages à sa suite. Et puis tu t’arrêtes sur le toit. Tu restes silencieuse quelques minutes, à l’observer alors qu’elle semble être perdue dans ses pensées. Et ensuite tu te mets enfin en mouvement. Tu finis par arriver à son niveau. « Salut. » Y a un très léger sourire. Et puis tu t’assoies à côté d’elle au bord du vide. « Je t’ai vue passer en bas. » Comme s’il te fallait une explication à ta présence. Typiquement toi. Y a ton regard qui se perd dans le vide. Parce que tu sais pas vraiment quoi dire de plus. Parce que tu te doutes qu’elle a des questions. Mais tu sais pas lesquelles. Et tu sais pas si tu pourras lui donner les réponses tant attendues.

Revenir en haut Aller en bas
Lexie Bloed
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t6830-sombre-lueur-d-espoir-l-e-x-i
the last young renegades
homecoming : 15/02/2019
Messages : 33
pretty face : dua lipa
julius caesar : sarasvati&astra/peculiar soldat
the mighty bush : pyrokinésie ↯ elle contrôle le feu par la pensée.
Vox Populi

Sujet: Re: impossible évidence ∴ jeanne&lexie Jeu 21 Mar - 14:28 ()

IMPOSSIBLE ÉVIDENCE
discussion importante à propos de sa véritable nature avec @Jeanne A. Debussy
J’avais toujours rêvé rencontrer des créatures, me lier avec certains d’entre eux. J’avais toujours rêvé que les personnages des livres que je lisais, des films ou séries que je visionnais deviennent un jour réalité. J’en ai tellement rêvé que désormais, j’ignore comment réagir. J’ignore comment prendre la nouvelle que j’ai appris, étant membre des révolutionnaires, ceux qui ont dévoilé la vérité, l’existence au reste de la population. On m’a uniquement prévenu de me méfier de Jeanne sans pour autant me préciser en quoi elle pourrait m’affecter ni ce dont elle serait capable. Et cette mise en garde a causé en moi de nombreuses questions au point de me mettre moi-même de côté, ne plus répondre à ses appels et nombreux textos étant donné sa « pseudo » inquiétude.

Je ne sais plus quoi penser à son propos. Je ne sais pas comment elle a eu la capacité de me cacher quoi que ce soit ni même si mon intuition est bonne cette fois. Mais dans tous les cas, ça me déplaît fortement. Ça m’intrigue. Voilà pourquoi j’ai opté pour la tranquillité, songeant à ce que je pourrais bien lui dire afin que le sujet soit lancé, afin qu’elle m’avoue ce qu’elle est si c’est bien ce que j’imagine.

Mais alors que j’entends ces quelques pas, j’ignore comment réagir. Dois-je me tourner brusquement ? Dois-je me comporter normalement ? Dois-je la jouer inchangée ? Peu soucieuse de qui ça peut bien être ? Je ne sais absolument pas. Et le fond de mes pensées me pousse à ne pas bouger, à garder la même posture telle une personne sourde, n’ayant pas la possibilité d’entendre les nombreux pas se rapprochant peu à peu de moi.

« Salut. » Tout semble basculer dans le creux de mon crâne, désormais. Je la reconnais facilement cette voix. C’est bel et bien celle de Jeanne, la gamine que j’adorais autrefois. Jeanne, la fille qui m’aurait menti et la trahison, je ne la tolère pas. Je ne bouge toujours pas, faisant mine de ne pas m’en préoccuper. « Je t’ai vue passer en bas. » qu’elle me dit avec un léger sourire si mon ressenti est efficace. Je la sens s’asseoir à mes côtés, ne disant plus aucuns mots ensuite et observant le vide à son tour.

Je ne peux plus supporter sa présence sans lui demander quel problème il y a. Je ne peux plus supporter son mensonge quel qu’il soit. Je ne peux vraiment plus. Je décide de me tourner vers elle, posant mon regard dans le sien, ce, durant un long moment. Puis je me mets à lui adresser la parole, également. « Jeanne. Qu’est-ce qui t’amène ? Mis à part le fait de m’avoir aperçu sur ton trajet de base. Comment se fait-il que tu aies voulu te joindre à moi plutôt que de continuer ta route ? » De nombreuses questions que je préfère poser en priorité afin que ce soit elle qui lance ce qui me bloque l’esprit à l’instant présent.
code by bat'phanie

_________________
dreamer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades

Sujet: Re: impossible évidence ∴ jeanne&lexie ()
Revenir en haut Aller en bas
 
impossible évidence ∴ jeanne&lexie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le 30 mai 1431... Jeanne d'Arc est brulée vive à Rouen...
» impossible d' actualiser l' assedic par la toile
» DJ Jeanne
» Impossible de sauvegarder
» Impossible de démarrer la partie.
like lightning
if you ride
you're gonna crash like thunder

a game of shadows :: 
midnight in paris
 :: Nord-ouest :: dix-huitième arrondissement :: ruelles et passages :: Les toits