fermeture du forum
Après plus de deux ans de bons et loyaux services, GOS ferme ses portes.
On vous remercie pour cette aventure et pour en savoir plus, c'est .

 
 C'est juste une autre foutue partie ⋆ Étienne & Léon
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Léon Ferrand
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gameofshadows.org/t6672-leon-dusting-off-my-jumpsuit
the last young renegades
homecoming : 22/09/2017
Messages : 680
pretty face : Tom Hiddleston
julius caesar : CASSI. (a) ; anesidora (s)
Admin

C'est juste une autre foutue partie ⋆ Étienne & Léon Empty
Sujet: C'est juste une autre foutue partie ⋆ Étienne & Léon Sam 23 Mar - 1:58 ()


« C'est juste une autre foutue partie  »



ϟ  Je crains que le temps ne le vieillisse à petit feu. Marcher seul après toutes ces années. Encore une nuit à se demander ce qu'il se passe dans cette capitale endeuillée. Ce deuil qu'on n'arrive pas à faire parce qu'ils sont revenus. Capitale qui n'arrive plus à dormir. Capitale cassée, je tente de la réparer. En vain. On tente d'apaiser ces lourdes âmes sales. Soulagement impossible. On ne les reconnait plus. Cher frère, tu ne manqueras pas. Double peine entre ce coeur froissé et ce coeur sincère. Ils sont bel et bien revenus, sans qu'aucune question ne soit malgré tout résolue. Ils sont revenus différents. Est-ce qu'on peut toujours les sauver ? Je reste au fond de mon lit, les yeux ouverts. Je n'arrive pas à les fermer. Je fixe le plafond qui cache ce ciel noirci depuis des années maintenant. On ne pense plus à demain, il n'existe plus.

 Demain est un autre jour, qui pourtant ressemblent aux autres depuis qu'on a adopté cette nouvelle routine incessante et mordante. Elle mord notre quotidien chamboulé. L'aube se fait discrète. Nuit existentielle. On se demande comment cela aurait été autrement. Café siroté, on ne réfléchit plus trop pendant que la télévision couvre ces pensées. Quelle banalité. Cette partie n'est pas encore terminée, et on recommence tous les matins. La routine elle a changé depuis un certain temps. On en devient de plus en plus méfiant. Le retour des disparus a changé la donne. Dire que j'étais content de revoir mon petit frère peut être un doux euphémisme. Déguisement des sentiments inavoués. Alors ce jour là après une journée pleine de banalité, je décidais de la défier. On nous cachait des choses c'était certain. Toute la ville murmurait que quelque chose n'allait pas, qu'on ne se reconnaissaient plus. Migraines imposées, les nuages m'observent. Ils disent que les nouveaux venus ont une certaine odeur. Journée qui se termine, l'obscurité s'est imposée dans l'atmosphère de la capitale. Les chemins étaient de plus en plus brumeux. Regards furtifs, dangers imminents, la ville a peur. Je m'en étais fait la promesse depuis ce jour funeste. Protéger les citoyens, me faire une place au milieu de ces enquêtes, de ces évènements qui nous touchaient de plus près. Le prix à payer. Toutes ces vies qui s'envolent, qui sont bouleversées. Plus rien ne pouvait être comme avant. Je le voyais chaque jour avec Etienne et Olivia. Sentiments partagés autant que la Seine divague. Elle aussi pleurait parfois j'imaginais. Vis à vis de mon petit frère, c'était compliqué. Il y avait ce pincement au coeur. Ce dernier n'était pas vraiment chagriné lors de son départ. Son retour avait été encore plus compliqué. Pensées tourmentées. J'espérais récolter plus de réponses. Je ne savais plus si je faisais ça pour ma fiancée ou pour mon frère. Famille devenue dysfonctionnelle. Je marchais d'un pas fermé, presque dans mes pensées, ma mallette à la main. On se perdait dans nos pensées, mais cette réalité nous rattrapait. Encore et encore. On ne savait plus quoi penser, ni comment vraiment vivre finalement. Tout était rythmé par ces rumeurs. Pourtant quand ils étaient revenus, on pensait que tout allait revenir à la normal. Revoir Etienne, un sentiment étrange vint m'envahir. Malgré tout, un ressentiment se fit sentir vivement. Ce ressentiment apparu encore ce soir là quand j'arrivais près de son domicile et que je le vis marcher devant. Je tentais de me cacher, de le suivre afin de remarquer les choses anormales quand toute la ville l'était désormais.

DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) HOODWINK & peculiar soldat  

_________________
and if you want to be a hero, well, just follow me.
Revenir en haut Aller en bas
 
C'est juste une autre foutue partie ⋆ Étienne & Léon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Transférer une partie sur clé USB
» utiliser son compte sur un autre appareil
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Essai: juste une petite salutation!
like lightning
if you ride
you're gonna crash like thunder

a game of shadows :: 
Elsewhere
 :: Flash-back V7