fermeture du forum
Après plus de deux ans de bons et loyaux services, GOS ferme ses portes.
On vous remercie pour cette aventure et pour en savoir plus, c'est .

 
 [Défi dieux] Night of Miracles
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eric Monfort
https://www.gameofshadows.org/t5877-eric-monfort-both-human-and-a
Eric Monfort
the last young renegades
homecoming : 20/06/2018
Messages : 904
pretty face : Jason Momoa
julius caesar : beylin
legends never die : Héros adulé de la mythologie grecque devenu le dieu de la force, de l'héroïsme et du courage. Fondateur des Jeux olympiques, il est aussi la divinité du sport et de l'effort. Champion et protecteur de l'Olympe comme de l'humanité.
the mighty bush : Fureur divine ► héritage d'un passé héroïque plus sauvage que chevaleresque, est capable d'entrer dans une rage dévastatrice heureusement contrôlée. Cette frénésie porte sa force et ses réflexes à des niveaux démesurés, mais le laisse exsangue une fois son énergie consumée. Persuasion ► Grâce à son charisme, sa carrure hors norme et son éloquence, est capable d'influencer par la parole et de persuader une autre personne de faire quelque chose ou de croire quelque chose. Matérialisation ► Capacité à rendre réel un être ou un objet imaginé, pendant 24h maximum. L'énergie demandée est plus importante pour un être que pour un objet. Ces derniers sont soumis aux aléas de l'existence (blessure, cassure…)
weapon : Massue d'Héraclès ► arme primitive que le héros a lui-même taillée dans un olivier sauvage. Instrument emblématique de ses nombreux exploits guerriers, cette massue a le pouvoir d'assommer n'importe quel surnaturel frappé au niveau du crâne.
Allegeance : Héraclès est fidèle à ses valeurs de justice, de bienveillance et de liberté. Déifié après une vie tumultueuse de mortel, il s'est toujours senti plus proche des fragiles humains que des dieux arrogants. C'est pourquoi il peut aider un démon agissant dans l'intérêt de tous ou combattre un frère olympien qui sème la destruction.
these streets : Longtemps isolé après le Grand Retour, il en sait autant que tous les dieux grecs depuis fin 2046.
Dieux

[Défi dieux] Night of Miracles Empty
Sujet: [Défi dieux] Night of Miracles Mer 23 Jan - 17:50 ()
[Défi dieux] Night of Miracles
☙ Eric/Héraclès & Eliane/Hébé ❋ Mai 2047 ❧

Héraclès sortait d’une série de plusieurs centaines de tractions, lesté de lourds disques de métal qui rendaient l’effort plus ardu. Un échauffement inutile pour le spectacle qu’il s’apprêtait à donner, mais le dieu de la force et du sport s’imposait la même rigueur qu’il réclamait à sa clientèle humaine.
Cette discipline ne lui paraissait nullement contraignante : Héraclès adorait fournir des efforts. Privée de sueur, de défis et d’obstacles à surmonter, la vie n’aurait à ses yeux plus aucun sens. Son père Zeus l’avait créé ainsi ; son épouse Hébé l’aimait pour l’homme courageux et vigoureux qu’il avait toujours été.
De même, le mari comblé aimait la Jeunesse pour la femme douce et espiègle, pleine de vie qui le complétait à merveille.

Après un passage sous la douche, Héraclès retrouva Hébé devant le grand miroir de leur chambre, joliment apprêtée pour leur soirée au Quantum of Solace.
Sa poitrine massive vint se presser contre le dos de sa bienaimée, en grande partie dénudé par la belle robe qu’elle portait. Il l’entoura de ses bras épais et se pencha pour l’embrasser au creux du cou, humant le parfum floral avec délectation.

— Tu es sublime, mon amour. Les Humains vont se prosterner à tes pieds avant même que tu les éblouisses de tes miracles.

Le regard brillant d’Héraclès ne montrait rien d’autre que de l’admiration. Les beaux physiques ne l’avaient jamais laissé indifférent – un autre héritage de son père lubrique – et il trouvait le corps d’Eliane très à son goût. Un peu trop, selon Hébé, mais il n’avait aucune intention de corrompre la vérité. Le mari fidèle trouvait même amusant qu’elle éprouve une pointe de jalousie… envers elle-même.

Le colosse se redressa, caressant les bras graciles de ses mains chaudes et sensuelles.

— Je sais que tu n’aimes pas te donner en spectacle devant une foule, qu’elle soit composée d’un public humain ou divin. Notre survie exigera d’autres efforts du même ordre, jusqu’à ce que la foi regagne durablement le cœur des croyants. Tu as accepté de venir pour moi, mais je suis sûr que tu as également l’Olympe et nos fils à l’esprit. Ils seraient fiers de leur mère – ils seront fiers de toi quand nous les retrouverons.

Le sourire d’Eric se refléta dans le miroir qu’ils contemplaient tous deux.

— Je m’habille et on part se dégourdir les jambes sous ce beau crépuscule de mai. Ne faisons pas attendre les mortels, certains ont autant besoin de nous que nous avons besoin d’eux.

Héraclès n’appartenait pas à la catégorie de dieux hautains pour qui les adorateurs représentaient simplement une source d’énergie alimentant leurs pouvoirs.
Des clients enthousiastes du Centre Sport & Santé avaient invité le couple divin à transcender le temps d’une soirée l’ambiance mélancolique du modeste piano-bar. Héraclès ne comptait ni les décevoir, ni les priver du respect qu’ils méritaient.
Lui aussi avait été humain et mortel, lui aussi avait connu maints tourments. Redonner force et courage aux Parisiens désœuvrés lui apporterait certes de nouveaux fidèles, mais c’était avant tout son rôle de héros devenu dieu.
Un rôle qu’il assumerait pleinement.
-  a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Héraclès
A TRUE HERO ISN’T MEASURED BY THE SIZE OF HIS STRENGTH BUT BY THE STRENGTH OF HIS HEART ~ WHERE WE FALL ARE THE STEPPING STONES FOR OUR JOURNEY ~ THERE ARE ALL KINDS OF COURAGE IN THE WORLD, AND MOST OF IT TAKES PLACE FAR FROM BATTLEFIELDS.
Revenir en haut Aller en bas
Eliane Lavalle
https://www.gameofshadows.org/t4711-we-are-young-eliane-lavalle
Eliane Lavalle
the last young renegades
homecoming : 13/11/2017
Messages : 656
pretty face : Emilia Clarke
julius caesar : @Samhain
legends never die : Déesse de la jeunesse, de la vitalité et de la vigueur. Protectrice des jeunes mariées. Détentrice du délectable Nectar et conservatrice de la précieuse Ambroisie. Echanson des dieux sur Terre, ancien échanson des dieux sur l’Olympe, Hébé est également l’oreille à l’écoute, l’amie et la confidente de ces êtres d’un autre temps.
the mighty bush : Vitalité divine ↯ Pouvoir de stabiliser, renforcer et/ou maximiser les capacités physiques ainsi que les pouvoirs du dieu ciblé pendant quelques heures. La contrepartie coûte chère à l’utilisateur puisqu’il se retrouvera lui-même sans pouvoirs jusqu’au lendemain (une nuit de repos pour récupérer).
Guérison ↯ Capacité de guérir les blessures physiques, psychiques et émotionnelles d'une autre personne. Les blessures psychiques et émotionnelles étant plus complexes à soigner, il coûtera d’avantage d’énergie à son utilisateur. Selon la gravité des blessures, l'utilisation du pouvoir peut affaiblir son utilisateur.
Absorption de colère ↯ Capacité d'absorber la colère et la violence d'une personne afin de l'apaiser. Ce pouvoir peut aussi être utilisé pour absorber la colère de toute une foule. Dans ce cas, le possesseur du pouvoir sera considérablement affaibli après l'avoir utilisé.
Allegeance : Eternelle pacifiste, amoureuse de la paix et de l’harmonie entre les êtres, Hébé est fidèle aux convictions de liberté, de bien, de la vie. Elle a soutenu les anges, les templiers et les humains, en restant en retrait. Aujourd’hui, l’anonymat n’existe plus et c’est en étant elle-même qu’elle continuera à les aider s’ils le souhaitent et s’ils partagent les mêmes convictions. Néanmoins, Hébé reste une déesse. Elle ne peut renier ni sa nature ni ce qu’elle est. L’Echanson cherchera toujours a rallier et unir les siens pour leur survie, celle de l’Olympe et de la stabilité de la magie sans pour autant avoir besoin d’écraser, de détruire et de faire du mal aux innocents.
these streets : Elle sait tout ce que les Dieux savent.
Dieux

[Défi dieux] Night of Miracles Empty
Sujet: Re: [Défi dieux] Night of Miracles Dim 27 Jan - 17:19 ()
[Défi dieux] Night of Miracles
☙ Eric/Héraclès & Eliane/Hébé ❋ Mai 2047 ❧
Lorsqu’Héraclès l’enveloppa de ses bras, Hébé esquissa un tendre sourire ; son regard fixé sur le miroir où se reflétait leur image d’amoureux. Il exagérait. Elle n’avait rien fait d’extraordinaire. Elle s’était uniquement apprêtée pour l’occasion et Hébé n’avait rien à voir là-dedans. Certes, il fut un temps où la Jeunesse s’abreuvait et apprenait des conseils de la déesse de l’amour et de la beauté elle-même. Depuis, la jeunesse était devenue femme et savait comment s’y prendre pour plaire, pour révéler son potentiel et faire ressortir sa beauté naturelle en continuant de suivre les conseils d’antan tout en amadouant ce corps qui n’était pas le sien. Hébé le fit sien pourtant. Eliane paraissait plus resplendissante que jamais elle ne l’avait été lorsqu’elle était humaine. Ce n’était pas la robe qui épousait son corps à la perfection. Ce n’était pas les talons aiguilles qui allongeaient ses jambes, ce n’était ni la coiffure ni ce léger maquillage qui faisaient ressortir son visage et sa peau d'albâtre. C’était la jeunesse et la finesse de ses traits, la douceur de son regard, ce sourire espiègle et ce rire, ce caractère pétillant de vie. Ce charisme divin n’appartenant qu’à la déesse de la vitalité.

Elle n’était pas pour autant joyeuse, Hébé. En ce moment, la situation à Paris n’était pas des plus sereines. Depuis la révélation, ils pouvaient être eux-mêmes, mais ce n’était pas forcément synonyme de bonne chose. En à peine quatre mois, son père avait été destitué, leurs présences n’étaient plus un secret pour personnes et ils avaient d’autres buts désormais. Ils en savaient plus et si Hébé voulait rejoindre l’Olympe, elle savait maintenant comment faire, mais ne pouvait s’y résoudre. Après une longue discussion entre dieux puis en tête à tête avec son mari, Hébé avait dû se rendre à l’évidence : si elle voulait que l’Olympe continue d’exister tel qu’ils le connaissaient, que ces enfants et tous les dieux survivent, il n’y avait pas d’autres choix que rester et que les humains les apprivoisent. Hébé n’était pas encline à asservir les humains, mais il fallait effectivement reprendre la voie de la Foi. Qu’ils croient de nouveau en eux, que l’Espoir renaisse, mais pas de n’importe quelle façon. Et c’est cette façon de faire qui divergeait selon les dieux. Héraclès connaissait son trouble et son malaise à ce sujet. Il avait eu du mal à la convaincre d’ailleurs, et Hébé n’était pas encore entièrement conquise par l’idée.

« Je sais. Mais je ne le fais pas pour la gloire, même celle de nos fils. Je te laisse ce mérite. J’aspire uniquement à la survie de notre Olympe et de notre existence. »

On a plus besoin d’eux, qu’eux de nous, pensa-t-elle en regardant son époux s’éloigner. Hébé s’attarda quelques secondes de plus devant le miroir avant de le rejoindre dans leur chambre. Les bras croisés, son épaule adossée contre l’encadrement de la porte, elle reprit la parole.

« Nos clients vont très bien, ils n’ont pas besoin de nous plus que cela. Je n’apprécie pas spécialement de devenir une bête de foire, tu ne devrais pas t’en enthousiasmer non plus. M’enfin, tu connais bien mieux que moi ces… mondanités. Je te laisserais faire Herc. »

Elle ne souhaitait pas jouer de ses pouvoirs pour amuser la galerie. Ce n’était pas ainsi qu’elle souhaitait convaincre ou faire naître la foi chez les humains. Elle voulait le faire de la même façon qu’elle l’avait fait avec Tyché et l’humaine Adèle lorsqu’elles avaient cherché la source de l’empoisonnement de la nourriture à Paris et qu’elles avaient réussi à trouver de la nourriture saine pour ensuite la distribuée à autant de monde qu’elle le pouvait. Elle voulait user de ses dons de guérison lorsqu’il fallait soigner et sauver des vies ou tout simplement administrer des conseils et des remèdes. Qu’ils choisissent et se rendent compte par eux-mêmes de sa bienveillance et qu’elle n’est ni un danger ni une crainte pour eux.

« Je serais là en cas de besoin uniquement… » Hébé s’approcha de son mari pour remettre correctement une partie de son habit*, tira légèrement dessus pour qu’il puisse se baisser et ainsi lui permettre de déposer un baiser sur la joue. «… et parce qu’il est hors de question que je te laisse tout seul entouré d’innombrables femmes toutes plus belles, séduisantes et sexys les unes que les autres qui voudront t’avoir pour elles toutes seules », ajouta-t-elle en plaisantant qu’à moitié.

*HRP :
Spoiler:
 
-  a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Irrésistible Jeunesse
I miss your touch
When she laughed, she was beautiful.When she cried, she was beautiful, but when she was determined, she was sexy as hell.

Revenir en haut Aller en bas
Eric Monfort
https://www.gameofshadows.org/t5877-eric-monfort-both-human-and-a
Eric Monfort
the last young renegades
homecoming : 20/06/2018
Messages : 904
pretty face : Jason Momoa
julius caesar : beylin
legends never die : Héros adulé de la mythologie grecque devenu le dieu de la force, de l'héroïsme et du courage. Fondateur des Jeux olympiques, il est aussi la divinité du sport et de l'effort. Champion et protecteur de l'Olympe comme de l'humanité.
the mighty bush : Fureur divine ► héritage d'un passé héroïque plus sauvage que chevaleresque, est capable d'entrer dans une rage dévastatrice heureusement contrôlée. Cette frénésie porte sa force et ses réflexes à des niveaux démesurés, mais le laisse exsangue une fois son énergie consumée. Persuasion ► Grâce à son charisme, sa carrure hors norme et son éloquence, est capable d'influencer par la parole et de persuader une autre personne de faire quelque chose ou de croire quelque chose. Matérialisation ► Capacité à rendre réel un être ou un objet imaginé, pendant 24h maximum. L'énergie demandée est plus importante pour un être que pour un objet. Ces derniers sont soumis aux aléas de l'existence (blessure, cassure…)
weapon : Massue d'Héraclès ► arme primitive que le héros a lui-même taillée dans un olivier sauvage. Instrument emblématique de ses nombreux exploits guerriers, cette massue a le pouvoir d'assommer n'importe quel surnaturel frappé au niveau du crâne.
Allegeance : Héraclès est fidèle à ses valeurs de justice, de bienveillance et de liberté. Déifié après une vie tumultueuse de mortel, il s'est toujours senti plus proche des fragiles humains que des dieux arrogants. C'est pourquoi il peut aider un démon agissant dans l'intérêt de tous ou combattre un frère olympien qui sème la destruction.
these streets : Longtemps isolé après le Grand Retour, il en sait autant que tous les dieux grecs depuis fin 2046.
Dieux

[Défi dieux] Night of Miracles Empty
Sujet: Re: [Défi dieux] Night of Miracles Mar 29 Jan - 6:55 ()
[Défi dieux] Night of Miracles
☙ Eric/Héraclès & Eliane/Hébé ❋ Mai 2047 ❧

En matière de gloire, l’histoire s’était montrée généreuse envers Héraclès. Peu de temples furent érigés en son honneur, en revanche l’art avait représenté le célèbre héros grec jusqu’à l’époque moderne. Sculptures, peintures, poèmes, récits, œuvres cinématographiques, séries télévisées, dessins animés, jeux vidéo : Héraclès était devenu une icône culturelle à travers la planète entière.
Aujourd’hui on le considérait au mieux comme un mythe, au pire comme un personnage de fiction né de l’imagination des studios Disney ou DC Comics. Quant à Hébé, seule une poignée d’intellectuels connaissait encore son nom.

— Pour les dieux comme nous, répliqua-t-il à son épouse, la gloire est le seul moyen d’exister. Nous ne bâtissons pas de temples. Nous n’imposons pas de rituels. C’est en brillant, en marquant les esprits par notre présence et par nos actes que nous laisserons une empreinte durable.

Si Héraclès consacrait une bonne partie de son temps à répondre aux prières des Humains, la « concurrence » des Anges et l’activité des autres surnaturels brouillaient ses efforts. Il leur fallait agir à plus large échelle, sous peine de rester dans l’ombre alors qu’approchait la menace de l’Apocalypse. Le Centre Sport & Santé qu’il codirigeait avec Hébé s’inscrivait dans cette démarche.

— Si nos clients se portaient aussi bien que tu le prétends, on ne presserait guère à ton herboristerie pour bénéficier de tes soins, de ton écoute et de ta sagesse ! Toi qui es capable de compassion envers un monstre sanguinaire comme Arès, tu pourrais te montrer plus sensible à leur détresse. La vie d’un mortel est brève comme le songe d’un Olympien, mais elle dépasse en intensité et en souffrances nos pires cauchemars. Tu as certainement commencé à t’en rendre compte.

La faible considération d’Hébé pour les mortels irritait son mari. Il en comprenait néanmoins les raisons : l’échanson ne les avait jamais côtoyés avant le Grand Retour, vivant depuis les premières heures de l’Olympe dans un joli cocon, choyée et aimée de tous. En outre, le frère d’Eliane lui avait donné une misérable expérience de l’humanité…
Héraclès grogna de frustration. Il aurait tant souhaité que leur indicible complicité s’étende à son lien étroit avec les mortels ! Lui était né, avait grandi parmi eux. Il avait connu de grandes joies et souffert mille maux à leurs côtés. Les Humains étaient sa famille autant que les Olympiens.

Tu feras bien plus que m’assister, soleil de ma vie. Ma gloire n’éclipsera pas ta lumière, elle l’auréolera d’une couronne de feu.

Telle était la résolution farouche d’Héraclès lorsque son épouse éternelle lui embrassa la joue, souriant à la demi-plaisanterie sur les belles Humaines – qu’il se privait rarement de fixer avec indiscrétion.


Bras dessus, bras dessous, le couple divin traversa un dédale de rues désolées. Des touffes d’herbe craquelaient le bitume laissé à l’abandon, impuissant à contenir l’œuvre de la nature. Dans ces vestiges d’un passé révolu ils évoquèrent d’heureux souvenirs de leur monde d’origine, l’Olympe aux décors mirifiques. Héraclès savait qu’il entretenait ainsi la nostalgie d’Hébé, mais leur échange avait pour mérite d’apaiser la déesse avant cette soirée où elle se rendait à contrecœur.
Le géant, quant à lui, bouillonnait d’impatience et ne tarissait pas d’efforts pour masquer son enthousiasme. Il agissait ainsi par égard envers son épouse, qu’il n’imaginait pas duper une seconde après deux millénaires de vie commune.

La nuit avait englouti les dernières lueurs du jour lorsqu’ils atteignirent le Quantum of Solace.
Le modeste établissement évoquait un relais solitaire, perdu au milieu des ténèbres. Des néons éclairaient avec lassitude le fronton, illuminant sans conviction les lettres •an••m •f •o•ac• aux formes stylisées.
Le front d’Héraclès se plissait davantage après chaque pas : une musique mélancolique résonnait dans la nuit silencieuse, chassant les derniers résidus d’allégresse dans le cœur des vivants. Sa main libre recouvrit avec douceur l’épaule d’Hébé afin d’attirer son regard. Le dieu humaniste affichait une mine grave, compatissante.

— Les gérants ont perdu certains de leurs proches le jour du Grand Départ ; plusieurs habitués vivent le même drame. Ces gens ignorent tout des circonstances qui nous ont amenés ici. Pour eux, nous portons le visage de leurs disparus. Nous devons assumer cette responsabilité, partager leur fardeau, leur redonner espoir et courage.

La poitrine massive du colosse se gonfla, puis s’écrasa dans un long soupir.
Sa voix grave tonna avec une détermination absolue, subjuguante.

— Si jouer la bête de foire donne du baume au cœur à ces mortels et qu’en plus, cela assure notre subsistance, alors je m’acquitterai de cette mission avec grand plaisir.

Un sourire fringant égayait à présent son visage à l’assurance débordante. Ses yeux débordaient d’énergie.
Héraclès avait le même genre de réaction lorsqu’il engloutissait une bouteille de vin au déjeuner « pour soutenir les producteurs de talent, héritiers de l’art viticole ».

HRP:
 
-  a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Héraclès
A TRUE HERO ISN’T MEASURED BY THE SIZE OF HIS STRENGTH BUT BY THE STRENGTH OF HIS HEART ~ WHERE WE FALL ARE THE STEPPING STONES FOR OUR JOURNEY ~ THERE ARE ALL KINDS OF COURAGE IN THE WORLD, AND MOST OF IT TAKES PLACE FAR FROM BATTLEFIELDS.
Revenir en haut Aller en bas
Eliane Lavalle
https://www.gameofshadows.org/t4711-we-are-young-eliane-lavalle
Eliane Lavalle
the last young renegades
homecoming : 13/11/2017
Messages : 656
pretty face : Emilia Clarke
julius caesar : @Samhain
legends never die : Déesse de la jeunesse, de la vitalité et de la vigueur. Protectrice des jeunes mariées. Détentrice du délectable Nectar et conservatrice de la précieuse Ambroisie. Echanson des dieux sur Terre, ancien échanson des dieux sur l’Olympe, Hébé est également l’oreille à l’écoute, l’amie et la confidente de ces êtres d’un autre temps.
the mighty bush : Vitalité divine ↯ Pouvoir de stabiliser, renforcer et/ou maximiser les capacités physiques ainsi que les pouvoirs du dieu ciblé pendant quelques heures. La contrepartie coûte chère à l’utilisateur puisqu’il se retrouvera lui-même sans pouvoirs jusqu’au lendemain (une nuit de repos pour récupérer).
Guérison ↯ Capacité de guérir les blessures physiques, psychiques et émotionnelles d'une autre personne. Les blessures psychiques et émotionnelles étant plus complexes à soigner, il coûtera d’avantage d’énergie à son utilisateur. Selon la gravité des blessures, l'utilisation du pouvoir peut affaiblir son utilisateur.
Absorption de colère ↯ Capacité d'absorber la colère et la violence d'une personne afin de l'apaiser. Ce pouvoir peut aussi être utilisé pour absorber la colère de toute une foule. Dans ce cas, le possesseur du pouvoir sera considérablement affaibli après l'avoir utilisé.
Allegeance : Eternelle pacifiste, amoureuse de la paix et de l’harmonie entre les êtres, Hébé est fidèle aux convictions de liberté, de bien, de la vie. Elle a soutenu les anges, les templiers et les humains, en restant en retrait. Aujourd’hui, l’anonymat n’existe plus et c’est en étant elle-même qu’elle continuera à les aider s’ils le souhaitent et s’ils partagent les mêmes convictions. Néanmoins, Hébé reste une déesse. Elle ne peut renier ni sa nature ni ce qu’elle est. L’Echanson cherchera toujours a rallier et unir les siens pour leur survie, celle de l’Olympe et de la stabilité de la magie sans pour autant avoir besoin d’écraser, de détruire et de faire du mal aux innocents.
these streets : Elle sait tout ce que les Dieux savent.
Dieux

[Défi dieux] Night of Miracles Empty
Sujet: Re: [Défi dieux] Night of Miracles Dim 10 Fév - 18:53 ()
[Défi dieux] Night of Miracles
☙ Eric/Héraclès & Eliane/Hébé ❋ Mai 2047 ❧
« Ne partons pas sur ce terrain ce soir, veux-tu bien ? » lui avait-elle demandé, conciliante et consciente de l’éternelle mésentente entre eux concernant Arès. Hébé savait pertinemment qu’Héraclès avait raison, mais le lien l’unissant à son frère était bien loin de celui qui l’unissait aux humains. Hébé n’avait ni partagé ni vécu la vie humaine d’Héraclès et malgré qu’elle emprunte désormais ce corps humain, l’aventure avait été loin d’être plaisante. La déesse conservait une sombre, méfiante et trouble image des humains. Néanmoins, Hébé ne leur restait pas insensible bien longtemps. Elle soigne leur maux du mieux qu’elle peut pour qui accepte son aide. Cependant, ils ne restent que des mortels pour elle et n’auront jamais la même valeur à ses yeux et dans son coeur que les siens, peu importe les actes condamnables de certains dieux. Mais c’est cette particularité, cette différence qu’a Héraclès par rapport aux dieux qui lui a plu et lui plait toujours autant. Entre autres défauts et qualités.


En cette belle nuit printanière, l’anxiété de la déesse diminuait à mesure qu’ils se remémoraient leurs souvenirs. Hébé avait comprit la supercherie dès les premières paroles de son époux. Elle lui en était reconnaissante et l’en remerciait, car cela fonctionnait. Malgré son impatience, il veillait à ne pas accentuer son malaise. Il avait conscience de son effort et Hébé appréciait sa bienveillance à son égard. Bien entendu, elle aurait nettement préféré qu’ils continuent à se promener entre les ruines et la végétation luxuriante, mais toute bonne chose a une fin. Dès qu'ils arrivèrent face au bar, ses yeux furent assaillis.

Hébé n’aimait pas la lumière artificielle se dégageant des néons à l’inverse de la mélodie qui s’échappait du piano bar. Émouvante, douce, mélancolique. Ces fragiles notes nostalgiques résonnaient en elle, comme si elle les reconnaissait. Quantum of Solace... Un brin de réconfort, un lieu où les vies brisées peuvent se consoler au milieu de ces ruines et loin de l’extérieur apocalyptique. Un exutoire aux sentiments. Pour ne pas sombrer. Pour survivre. Pour conserver une once d’humanité. Le nom de ce bar avait été bien choisi et correspondait parfaitement à l’ambiance intérieure : un cocon bienveillant. Les paroles d’Héraclès firent échos à ses propres pensées. Tous les proches des disparus étaient dans ce cas et chacun se consolait à sa façon. Inquiète, Hébé ne l’était pas pour l'instant. Sauf qu'elle savait qu’à la seconde où le voile de l’anonymat tombera, soucieuse elle deviendra. La révélation avait beau avoir changé les choses, la Jeunesse redoutait continuellement les réactions, malgré qu’elle soit moins sur le qui-vive depuis ses retrouvailles avec Héraclès, ces années terriennes passées sous le joug de Thomas avaient laissé des traces. Même si ce soir c’était sans doute différent puisqu’on les avait invités, mais les mauvaises graines dissimulaient très bien leurs véritables intentions, si présentes elles étaient. C’est pour cette raison sous-jacente qu’instinctivement, Hébé se dissimula légèrement derrière son mari au lieu de se tenir à ses côtés. Ce qui ne l’empêcha pas d’entendre Héraclès faire référence à sa remarque de tout à l’heure et de ressentir cette énergie et cette confiance débordante qui le caractérisait si bien. Elle, elle en était incapable. Il semblerait que pour certaines choses elle soit plus fière que lui, à moins que ce ne soit du à sa pudeur.

D’un geste gracile, Hébé retint Héraclès par le poignet, l’empêchant d’avancé dans le hall et de révéler leur présence. Elle se hissa sur la pointe des pieds, emprisonna délicatement son visage entre ses mains et l’embrassa. Elle lui transmit un fragment d’énergie vitale. Il n’en avait pas besoin. Tout son être en débordait. La Jeunesse admirait sa Force, ce mental, cette humanité, cette détermination sans borne. Son coeur se réchauffait de le voir ainsi. C’était sa manière d’encourager son champion.

« Et tu y parviendras comme toujours. Tu n’es pas l’idole des héros pour rien. »

La mythologie grecque, leur culte, avaient beau être tombés en désuétude, le premier héros que tous cités en premier était le sien. Il faisait partie des inoubliés. Hébé ne doutait pas une seconde qu’il arrive à convaincre et à insuffler du courage aux humains. Il l’avait déjà fait en ces temps immémoriaux sans être un dieu, il le refera aujourd’hui. Du moins, s’ils ne s’attardaient pas davantage. Le doux sourire aux lèvres, Hébé ne le retint pas plus longtemps.

« Je te suis. Je ne rentrerais pas dans la gueule du loup la première ou devrais-je dire du lion. Cela fait longtemps que je ne t’ai pas vu dans l’arène. »

Comme pour illustrer ses dires, Hébé avait reprit la place sécuritaire et instinctive derrière Héraclès, à défaut de pouvoir se réfugier dans ses bras.  
-  a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Irrésistible Jeunesse
I miss your touch
When she laughed, she was beautiful.When she cried, she was beautiful, but when she was determined, she was sexy as hell.

Revenir en haut Aller en bas
Eric Monfort
https://www.gameofshadows.org/t5877-eric-monfort-both-human-and-a
Eric Monfort
the last young renegades
homecoming : 20/06/2018
Messages : 904
pretty face : Jason Momoa
julius caesar : beylin
legends never die : Héros adulé de la mythologie grecque devenu le dieu de la force, de l'héroïsme et du courage. Fondateur des Jeux olympiques, il est aussi la divinité du sport et de l'effort. Champion et protecteur de l'Olympe comme de l'humanité.
the mighty bush : Fureur divine ► héritage d'un passé héroïque plus sauvage que chevaleresque, est capable d'entrer dans une rage dévastatrice heureusement contrôlée. Cette frénésie porte sa force et ses réflexes à des niveaux démesurés, mais le laisse exsangue une fois son énergie consumée. Persuasion ► Grâce à son charisme, sa carrure hors norme et son éloquence, est capable d'influencer par la parole et de persuader une autre personne de faire quelque chose ou de croire quelque chose. Matérialisation ► Capacité à rendre réel un être ou un objet imaginé, pendant 24h maximum. L'énergie demandée est plus importante pour un être que pour un objet. Ces derniers sont soumis aux aléas de l'existence (blessure, cassure…)
weapon : Massue d'Héraclès ► arme primitive que le héros a lui-même taillée dans un olivier sauvage. Instrument emblématique de ses nombreux exploits guerriers, cette massue a le pouvoir d'assommer n'importe quel surnaturel frappé au niveau du crâne.
Allegeance : Héraclès est fidèle à ses valeurs de justice, de bienveillance et de liberté. Déifié après une vie tumultueuse de mortel, il s'est toujours senti plus proche des fragiles humains que des dieux arrogants. C'est pourquoi il peut aider un démon agissant dans l'intérêt de tous ou combattre un frère olympien qui sème la destruction.
these streets : Longtemps isolé après le Grand Retour, il en sait autant que tous les dieux grecs depuis fin 2046.
Dieux

[Défi dieux] Night of Miracles Empty
Sujet: Re: [Défi dieux] Night of Miracles Dim 17 Fév - 19:00 ()
[Défi dieux] Night of Miracles
☙ Eric/Héraclès & Eliane/Hébé ❋ Mai 2047 ❧

Hébé n’était guère à sa place légitime derrière son divin époux : il la considérait comme son égale, son soleil – certainement pas son ombre.
En revanche, Héraclès se sentait parfaitement à sa place en tête de pont. Par sa haute stature, son aspect sauvage et son assurance impérissable, il jouait le rôle du flambeau vers lequel se tournent d’abord les regards. Un champion flamboyant qui dissuadait toute velléité d’agression – quel fou irait se jeter contre un colosse aux épaisses jambes de bronze ?

Ainsi Héraclès franchit la double porte du Quantum of Solace tel le seigneur des lieux. Son corps semblable à un rempart infranchissable protégeait sa magnifique reine. Dans cette atmosphère morose aux relents mortifères, l’étincelle de vitalité que la déesse avait insufflée à son mari accentuait sa présence écrasante.
Le brouhaha s’atténua. Plusieurs visages s’orientèrent dans leur direction, certains reconnaissables : des clients de leur centre, les seules personnes enthousiastes de la grande salle enfumée, sombre comme l’antichambre d’Hadès. Une myriade de « c’est eux ! y paraît qu’c’est des dieux ! » circulèrent de bouches murmurantes en oreilles attentives, allumant une étincelle de curiosité dans maints regards ternes.
Bientôt les dernières notes de piano s’évanouirent. La voix lancinante de la chanteuse s’éteint avec lui.
Centre imposant de toutes les attentions, l’ancien héros gagna le centre de la salle avec une démarche impérieuse. Hébé marchait à sa suite, contrainte d’aligner deux pas quand le géant en faisait un.
Enfin Héraclès cala ses poings énormes au creux de ses hanches, bomba le torse et rugit comme un lion :

— Je suis Héraclès, né humain, héros grec aux mille exploits, devenu dieu et champion de l’Olympe, protecteur des hommes et des divinités, pourfendeur de Titans et d’autres vilaines créatures terrifiantes.

La voix puissante du dieu imprégna longuement le silence. À présent tous les regards convergeaient dans sa direction, certains interrogateurs, d’autres admiratifs, quelques-uns hostiles.
Héraclès se retourna, puis désigna la sublime femme qui l’accompagnait d’un geste théâtral.

— Et voici ma femme Hébé, reine des herbes et impératrice de la vie. Pour supporter ma présence depuis vingt-cinq siècles, elle mérite tous les éloges. (Son rire tonitruant résonna dans la salle silencieuse.) Pour soutenir nos existences de ses pouvoirs fabuleux, elle inspire également la plus grande admiration.

Le colosse passa un bras sous celui d’Hébé, puis la rassura de sa main libre.

— Mesdames et messieurs, nous allons accomplir devant vous ce que vous appelez des miracles. Une utilisation bienfaitrice de nos grands pouvoirs, car nous ne sommes pas venus régner sur vous tels des tyrans, mais nous montrer sous notre jour véritable et gagner votre respect. (Héraclès toisa l’assemblée. Son regard s’arrêta soudain.) Vous ! Approchez donc, mes amis !

Les têtes pivotèrent en direction d’un jeune couple qui approcha timidement des deux divinités. La femme soutenait son compagnon de la même façon qu’Héraclès avec Hébé. Elle guida patiemment sa démarche lente, atone. Le regard terne de l’homme se perdait dans un vide de désespoir.

— Comment vous appelez-vous, que vous est-il arrivé ? dit Héraclès d’une voix relativement douce, pour un homme de son gabarit.

On commença à se regarder dans la salle, à murmurer des confidences et entretenir des peurs.

— J-je m’appelle Louise, m-monsieur Héraclès, et voici m-mon mari, Florian. (Florian baissa la tête, plus las qu’intimidé.) Il est d-devenu aveugle après qu’un…

Louise regardait partout autour d’elle, dansant d’un pied sur l’autre. Elle tremblait de tous ses membres.

Héraclès lui adressa un sourire éclatant.
Cette femme n’était pas dénuée de charme, sous le masque de terreur qui déformait ses traits.

— Allons, ma chère Louise, n’ayez jamais peur d’énoncer la vérité en notre présence. Nous sommes là pour vous aider. Racontez-nous.

La voix du dieu gronda comme une injonction. Il venait d’utiliser sur cette malheureuse Humaine le pouvoir de persuasion qu’il avait hérité de son père à l’autorité légendaire.
Quand Louise reprit la parole, elle ne tremblait plus. Sa voix restait néanmoins chargée d’émotion.

— Une personne comme vous, avec des pouvoirs magiques, a créé une lumière très intense juste devant mon Florian. Pouf, comme ça. (Elle mima l’explosion d’une boule de lumière.) Ses yeux ont pour ainsi dire brûlé, il ne voit plus…

Louise ne craignait plus la réaction d’Héraclès. Toutefois ses yeux tristes s’embuèrent.
Les épaules du mari se voûtèrent, comme s’il allait s’effondrer sur le sol d’une seconde à l’autre.
Nouveaux murmures dans la foule, ponctués de jurons.

Héraclès libéra Hébé de son emprise.

— Ce premier miracle est pour toi, déesse des jeunes mariés.
-  a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Héraclès
A TRUE HERO ISN’T MEASURED BY THE SIZE OF HIS STRENGTH BUT BY THE STRENGTH OF HIS HEART ~ WHERE WE FALL ARE THE STEPPING STONES FOR OUR JOURNEY ~ THERE ARE ALL KINDS OF COURAGE IN THE WORLD, AND MOST OF IT TAKES PLACE FAR FROM BATTLEFIELDS.
Revenir en haut Aller en bas
Eliane Lavalle
https://www.gameofshadows.org/t4711-we-are-young-eliane-lavalle
Eliane Lavalle
the last young renegades
homecoming : 13/11/2017
Messages : 656
pretty face : Emilia Clarke
julius caesar : @Samhain
legends never die : Déesse de la jeunesse, de la vitalité et de la vigueur. Protectrice des jeunes mariées. Détentrice du délectable Nectar et conservatrice de la précieuse Ambroisie. Echanson des dieux sur Terre, ancien échanson des dieux sur l’Olympe, Hébé est également l’oreille à l’écoute, l’amie et la confidente de ces êtres d’un autre temps.
the mighty bush : Vitalité divine ↯ Pouvoir de stabiliser, renforcer et/ou maximiser les capacités physiques ainsi que les pouvoirs du dieu ciblé pendant quelques heures. La contrepartie coûte chère à l’utilisateur puisqu’il se retrouvera lui-même sans pouvoirs jusqu’au lendemain (une nuit de repos pour récupérer).
Guérison ↯ Capacité de guérir les blessures physiques, psychiques et émotionnelles d'une autre personne. Les blessures psychiques et émotionnelles étant plus complexes à soigner, il coûtera d’avantage d’énergie à son utilisateur. Selon la gravité des blessures, l'utilisation du pouvoir peut affaiblir son utilisateur.
Absorption de colère ↯ Capacité d'absorber la colère et la violence d'une personne afin de l'apaiser. Ce pouvoir peut aussi être utilisé pour absorber la colère de toute une foule. Dans ce cas, le possesseur du pouvoir sera considérablement affaibli après l'avoir utilisé.
Allegeance : Eternelle pacifiste, amoureuse de la paix et de l’harmonie entre les êtres, Hébé est fidèle aux convictions de liberté, de bien, de la vie. Elle a soutenu les anges, les templiers et les humains, en restant en retrait. Aujourd’hui, l’anonymat n’existe plus et c’est en étant elle-même qu’elle continuera à les aider s’ils le souhaitent et s’ils partagent les mêmes convictions. Néanmoins, Hébé reste une déesse. Elle ne peut renier ni sa nature ni ce qu’elle est. L’Echanson cherchera toujours a rallier et unir les siens pour leur survie, celle de l’Olympe et de la stabilité de la magie sans pour autant avoir besoin d’écraser, de détruire et de faire du mal aux innocents.
these streets : Elle sait tout ce que les Dieux savent.
Dieux

[Défi dieux] Night of Miracles Empty
Sujet: Re: [Défi dieux] Night of Miracles Jeu 7 Mar - 21:01 ()
[Défi dieux] Night of Miracles
☙ Eric/Héraclès & Eliane/Hébé ❋ Mai 2047 ❧
Malgré la présence réconfortante et sécurisante d’Héraclès, Hébé se crispa. Tous les regards étaient tournés vers eux. Hébé détestait être le centre de l’attention à l’inverse de son mari qui était dans son élément. Eloquent et à l’aise, il insufflait confiance et réussit sans mal à lui décocher un sourire lorsqu’il les présenta. Pourfendeur de Titans. Elle appréciait le titre et davantage la manière qu’Héraclès avait de le proclamer, mais elle aimait clairement moins lorsque se fut son tour. Elle ne laissa pourtant rien paraître de sa gêne, restant immobile et ne quittant pas des yeux Héraclès. Reine des herbes ? Tu ne crois pas que tu en fais un peu trop ? disait son regard tandis qu’il plaisantait puis la rassurait en se rapprochant d’elle. La tension de ses muscles s’amenuisa et la belle se laissa bercer par la maîtrise de son mari.

A sa surprise, se fut lui-même qui choisit les premières personnes qui allaient bénéficier de leurs pouvoirs. Hébé fronça les sourcils. Pourquoi ces personnes ? Pourquoi choisissait-il ? Pourquoi ils restaient devant tout le monde ? Elle lui avait pourtant demandé de rester dans l’ombre, c’était sa condition pour venir et puis elle voyait bien qu’il y avait anguille sous roche. Hébé en fut persuadée à la seconde où ses yeux se posèrent sur le couple qui s’avançait vers eux. Il n’y avait pas de doute possible lorsqu’on observait la femme et en tant que déesse protectrice des jeunes mariées, Hébé reconnu aussitôt ses protégés. Inconnus, étrangers et pourtant avant même que la jeune femme prenne la parole, Hébé avait déjà identifié leur statut. Ce ne pouvait pas être une coïncidence. Héraclès l’avait fait exprès. Comment ? Elle l’ignorait encore, mais Hébé ne se gêna pas pour envoyer un regard lourd de sous-entendus vers son mari.

C’était ainsi qu’il la remerciait de l’avoir accompagné ? En la mettant au pied du mur et au premier plan alors qu’elle lui avait dit qu’elle le laisserait faire. Il n’en avait aucune envie et il la forçait. Héraclès ne lui laissait pas le choix, car il savait très bien comment elle allait réagir : elle n’allait pas pouvoir laisser ces pauvres gens dans cet état et ne pas les aider. Il l’avait piégé. Gentiment. Pour le bien de tous, y compris le leur. Ça allait être ses arguments, mais elle, elle n’appréciait pas de se faire avoir de la sorte et d’être ce centre d’attention. Vraiment pas. Et il le savait, car ce n’était pas la première fois qu’il lui faisait un coup pareil et elle, à chaque fois, elle tombait dans le panneau. Bien trop naïve, gentille et innocente qu’elle était !

La Jeunesse retint un soupir pour ne rien laisser paraître face aux humains, d’autant plus que Louise, la jeune mariée, prit son courage à deux mains pour expliquer leur situation. Ou plus exactement, son mari lui donna un coup de pouce. Il n’était franchement pas gêné, mais pour le coup, ça les arrangeait bien. Ça l’arrangeait bien, car en entendant les paroles de Louise, en plus d’observer son expression et celle de Florian, il savait pertinemment que sa femme pourra encore moins s’empêcher d’agir. Elle allait les aider, parce qu’elle était leur déesse d’une certaine façon. Parce qu’elle était touchée par la détresse de Louise qu’elle pouvait très bien comprendre et compatir et parce qu’Hébé était coupable. Héraclès également. Tous les dieux étaient indirectement coupables du malheur et du mauvais sort qui s’abattait sur ce couple et sur tout un tas d’humains depuis qu’ils avaient atterris à Paris contre leur gré.

Ces gens ignorent tout des circonstances qui nous ont amenés ici. Pour eux, nous portons le visage de leurs disparus. Nous devons assumer cette responsabilité, partager leur fardeau, leur redonner espoir et courage.

Les paroles d’Héraclès résonnèrent dans son esprit. Il avait raison et elle allait se plier à la tâche sans trop se forcer. Elle le ferrait de bon cœur, mais s’il pouvait éviter d’agir de la sorte les prochaines fois, ce serait idéal ! Pour cela, la Jeunesse lui en voulu tout de même un peu. Quand même... Héraclès n’avait pas choisi la plus simple des guérisons. S’en rendait-il un tant soit peu compte ? Rendre la vue à un aveugle n’était pas une mince affaire. Après… Il est vrai que ça lui faisait plaisir de se rendre compte de la haute estime que son mari lui portait, mais il ne s’agissait pas là d’un soin de premier niveau. Selon le degré d’aveuglement et de la brûlure de la rétine, il allait falloir reformer tous les tissus, les muscles, les nerfs, les connections et tout le reste. Ça demandait du temps, de la complexité, de l’énergie et de la concentration. Beaucoup de concentration. C’était surtout ce dernier point qui allait lui coûter cher en énergie. Elle était un peu soucieuse à ce sujet. Avait-elle assez de pouvoir pour cela ? Ici, rien n’était comme chez eux, mais cela ne sembla pas le moins du monde inquiéter le champion de l’Olympe.

Comme si tu ne savais pas d’avance qu’il serait pour moi.

« Je te déteste », murmura-t-elle avant de se détacher de son mari pour s’approcher du couple humain. C’était faux bien sûr. Comme toujours. C’était sa manière de lui dire qu’elle avait très bien compris son petit manège et qu’il allait le payer. Il ne le payera pas très fort, puisqu’ils savaient très bien tous les deux qu’au final ça les mènera irrémédiablement vers leur éternel jeu, vers leur complicité unique pour terminer dans leur lit conjugal. Mais avant cela, il y avait du pain sur planche.

« Puis-je ? » demanda la Jeunesse de sa douce et suave voix à Louise. La déesse ne se permettrait pas d’agir avant d’avoir obtenu l’accord de la jeune femme.

« Qui dit qu’elle ne ferra pas pire ? » « Elle ne devrait pas accepter, c’est dangereux. » « Tout ça n'est que supercherie! C'est un coup monté, c'est sûr, tout est déjà prévu » « On ne peut pas leur faire confiance. » « Pourtant elle a soigné mon fils. » « Comment as-tu pu laisser ton fils entre les mains d’un être pareil ?! » « Cette femme n’a plus rien à perdre » Tu as raison, elle doit être désespérée pour faire appel à ces monstres.

La jeune femme hésitait. Les murmures des spectateurs étaient de plus en plus audibles, critiques et blessants. Un brouhaha perturbateur et plein d’ineptie qu’Hébé préféra ignorer, se concentrant uniquement sur le couple en face d’elle. Elle restait à sa place, immobile, attendant la réponse de Louise. Elle acceptait son silence, son doute et ses hésitations. Hébé savait à quel point la crainte et la peur de l’inconnu pouvaient paralyser et s'emparer de soi. Surtout lorsqu'un être cher était en jeu. Alors dans sa grande et naturelle mansuétude, Hébé lui accorda le temps dont elle avait besoin. Hébé était même prête à reprendre sa place et à s’éclipser lorsque Louise lui donna sa permission d’un geste de la tête, soutenant toujours son mari. Elle ne le lâchera pas et Hébé ne le lui demandait pas. Au contraire, qu’elle reste. Qu’elle ressente également son soin bienfaiteur, sa chaleur et sa vitalité.

A la seconde où ses mains se posèrent sur les yeux de Florian, tous les humains retinrent leur souffle alors qu’Hébé les avait déjà oubliés. Usant de son don de guérison, la déesse s’attarda et s’occupa exclusivement à réparer ce que l’un de ses pairs avait détruit. Lentement, doucement et méticuleusement, Hébé soigna chaque fibre. Le temps s’écoula sans qu’elle n’en prenne conscience. Autour d’eux, les visages ahuris et incrédules avaient du mal à croire ce qu’il voyait : une lueur bienfaitrice et une chaleur les auréolaient. Jusqu’à que tout s’éteigne d’un coup. Hébé retira ses mains, inspira tranquillement pour calmer discrètement la brume étourdissante s’emparant de sa tête et recula de quelques pas. Elle n’avait aucune envie de vaciller et d’avoir le tournis face aux mortels. D’un geste de la main, elle fit comprendre à Louise de se déplacer face à Florian.

« Ouvre-les Florian. Ouvrez vos yeux et vivez. »

Quelques clignements de cils avant que les magnifiques yeux noisettes rencontrent l’azur et qu’ils coulent tous les deux à flot. Vue recouvrée. Vœu exaucé. Eclat de joie. Le cœur attendrit par l’émotion, Hébé ne remarqua pas tout de suite le contre coup, le revers de la médaille de son acte. Aucune personne dans la salle n’avait manqué une miette de ce qui venait de se passer. L’éclat de joie et l’incrédulité ne s’étaient pas arrêtés qu’au jeune couple et sans le vouloir la Jeunesse déclencha une foule en délire. En une fraction de secondes, Hébé fut assaillie par les monts et merveilles exigés par cette foule désespérée à qui on venait de verser une amphore entière d’espoir pour étancher leur soif. 
-  a game of shadows, shall we play ?  -

_________________
Irrésistible Jeunesse
I miss your touch
When she laughed, she was beautiful.When she cried, she was beautiful, but when she was determined, she was sexy as hell.

Revenir en haut Aller en bas
Eric Monfort
https://www.gameofshadows.org/t5877-eric-monfort-both-human-and-a
Eric Monfort
the last young renegades
homecoming : 20/06/2018
Messages : 904
pretty face : Jason Momoa
julius caesar : beylin
legends never die : Héros adulé de la mythologie grecque devenu le dieu de la force, de l'héroïsme et du courage. Fondateur des Jeux olympiques, il est aussi la divinité du sport et de l'effort. Champion et protecteur de l'Olympe comme de l'humanité.
the mighty bush : Fureur divine ► héritage d'un passé héroïque plus sauvage que chevaleresque, est capable d'entrer dans une rage dévastatrice heureusement contrôlée. Cette frénésie porte sa force et ses réflexes à des niveaux démesurés, mais le laisse exsangue une fois son énergie consumée. Persuasion ► Grâce à son charisme, sa carrure hors norme et son éloquence, est capable d'influencer par la parole et de persuader une autre personne de faire quelque chose ou de croire quelque chose. Matérialisation ► Capacité à rendre réel un être ou un objet imaginé, pendant 24h maximum. L'énergie demandée est plus importante pour un être que pour un objet. Ces derniers sont soumis aux aléas de l'existence (blessure, cassure…)
weapon : Massue d'Héraclès ► arme primitive que le héros a lui-même taillée dans un olivier sauvage. Instrument emblématique de ses nombreux exploits guerriers, cette massue a le pouvoir d'assommer n'importe quel surnaturel frappé au niveau du crâne.
Allegeance : Héraclès est fidèle à ses valeurs de justice, de bienveillance et de liberté. Déifié après une vie tumultueuse de mortel, il s'est toujours senti plus proche des fragiles humains que des dieux arrogants. C'est pourquoi il peut aider un démon agissant dans l'intérêt de tous ou combattre un frère olympien qui sème la destruction.
these streets : Longtemps isolé après le Grand Retour, il en sait autant que tous les dieux grecs depuis fin 2046.
Dieux

[Défi dieux] Night of Miracles Empty
Sujet: Re: [Défi dieux] Night of Miracles Dim 17 Mar - 18:43 ()
[Défi dieux] Night of Miracles
☙ Eric/Héraclès & Eliane/Hébé ❋ Mai 2047 ❧

Toute entreprise comporte des risques. Plus ceux-ci sont élevés, plus l’épreuve est stimulante et la victoire finale savoureuse.
Héraclès raisonnait ainsi, s’amusait ainsi, se réjouissait ainsi.
Malgré sa foi en Hébé, il savait que la guérison risquait d’échouer à cause de l’instabilité de leurs pouvoirs. L’ancien héros puiserait alors dans ses ressources, trouverait un moyen de renverser la situation à leur avantage. Comme il l’avait toujours fait. À ses yeux le courage et l’opiniâtreté étaient des alliés plus sûrs, plus fiables que n’importe quel pouvoir surnaturel.
Mais leurs capacités divines faciliteraient quand même grandement la tâche.

— Ne le clame pas trop fort, ma bienaimée, ou je pourrais t’entendre, murmura Héraclès en représailles à son épouse qui prétendait le détester.

S’il avait pris ombrage du reproche, le dieu n’en montra rien.
Il s’effaça derrière Hébé quand elle adopta sa posture altière, si tant est qu’un homme de son gabarit pût s’effacer derrière un petit bout de femme comme Eliane Lavalle.
Le dieu foudroyait du regard les mortels qui osaient remettre en cause leur intégrité, mettant fin aux critiques les unes après les autres. A contrario, il invitait envers les craintifs et les sceptiques à observer la suite à travers des gestes d’encouragement.

Les mains d’albâtre d’Eliane effleurèrent les paupières de Florian comme des pétales de lotus, tendres et vivifiantes. Héraclès observa avec un enthousiasme intemporel le miracle s’opérer sous ses yeux. Une scène familière qu’il avait contemplée à maintes reprises, une énergie dont il avait lui-même bénéficiaire. Pourtant, comme la naissance matinale du soleil et la floraison d’un figuier, il y avait dans ce geste une magie, un mystère perpétuel qui tenait du sacré.
Une magie dont Héraclès connaissait le prix, si bien qu’il soutint discrètement Hébé d’un bras puissant lorsqu’elle eût terminé. Tout sourire, il saluait la foule en liesse en couvrant sa femme de louanges.
Dès qu’une ouverture se présenta, il pencha la tête et murmura à l’oreille d’Hébé, tandis qu’il lui caressait le dos :

— Bravo, déesse des jeunes mariés, tu as été formidable et ces gens en garderont un souvenir éblouissant. Toutefois… je suis un peu jaloux, à présent ils te regardent plus que moi.

Comme pour souligner son désarroi, le dieu cajola son épouse d’une tape sur les fesses. Rien de tel pour la faire réagir et lui remettre du rouge aux joues. Évidemment, il avait froncé ses épais sourcils de manière exagérée, terrifiante pour qui ne le connaissait pas, comique pour celle qui partageait sa vie depuis des temps oubliés.
La mimique cessa dès qu’il se fendit d’un sourire amusé, adressant un clin d’œil complice à Hébé qui semblait dire : « et maintenant, ouvre grand les yeux ma beauté ».

Un battement de paupières plus tard, le colosse avait repris sa position dominante et rugissait à nouveau comme un lion.

— Vous tous avez été témoins d’un miracle, d’un acte de bienveillance pour lequel nous ne demandons rien, sinon d’accepter ce que vos yeux ont vu !
Que votre allégresse se dirige vers nos amis Florian et Louise qui pourront reprendre, grâce à la déesse Hébé, une vie normale de couple heureux ! Que votre méfiance et votre colère se tournent vers les êtres, détenteurs ou non de pouvoirs surnaturels, qui infligent d’odieuses blessures aux êtres innocents.
Afin de célébrer ce beau miracle moi, Héraclès, vais vous faire grâce d’un présent encore plus spectaculaire !


Héraclès riait, bien que son discours ne fût pas totalement exempt de jalousie. La fierté d’avoir la déesse injustement méconnue pour compagne l’emportait sur le reste, mais il comprenait ces mortels – surtout les hommes – qui la dévoraient du regard. L’éclat, la beauté de la femme pendue à son bras le surpassait.
Et si quelque chose avait le don de stimuler Héraclès, c’était bien de se sentir surpassé.
Après cette guérison miraculeuse, le dieu allait devoir employer les grands moyens pour captiver le public.

À défaut d’amphores de nectar ou de vin pour chauffer la foule, vers quoi vais-je pouvoir me tourner ?

Héraclès ne désirait pas que son public se noie dans l’alcool et vomisse aux quatre coins du Quantum of Solace. Les mœurs avaient changé et les alcools modernes comme la vodka éprouvaient davantage les organismes.
Une photo encadrée au-dessus du grand piano accrocha alors son regard. Elle représentait un homme à la peau noire, une paire de lunettes de soleil sur le nez, deux mains enthousiastes planant au-dessus des touches d’un piano.

Si cet homme a droit à sa photo encadrée, il doit être célèbre et très apprécié ! Et en plus, il a l’air de savoir comment instaurer une bonne ambiance.

Héraclès tendit le bras vers le portrait, puis referma le poing en concentrant ses pouvoirs de matérialisation que son épouse avait revigorés.
Soudain, l’homme de la photo apparut sur le siège du piano délaissé. Ses dents blanches irradiaient de bonne humeur.

— Ray… c’est Ray Charles ! entendit-on murmurer puis hurler dans le Quantum of Solace.

— C’est bien notre ami Ray ! scanda Héraclès qui entendait ce nom pour la première fois. Ô grand musicien des temps modernes, enchante nos oreilles d’airs entraînants jusqu’à la fin de la soirée, joue de la musique qui égaye les cœurs et fait jaillir la joie des bouches renfrognées !



La foule, d’abord médusée, se mit à se déhancher aux premières notes du pianiste-chanteur.

— Cet homme-ci, tu n’auras pas besoin de lui rendre la vue, souffla Héraclès à la déesse guérisseuse. Par Zeus ! Je n’y entends rien à ces compositions modernes, si différentes de la lyre d’Apollon, mais cet artiste sait mettre de l’allégresse dans sa musique.

Les deux corps divins se rapprochèrent subitement. Héraclès étreignait son épouse avec vigueur, passionné comme l’amoureux fougueux d’il y a vingt-cinq siècles.

— Souhaites-tu profiter de cette accalmie musicale pour t’assoir un moment, ou trouveras-tu la vitalité de danser un peu avec ton détestable mari ?

Une lueur de défi brillait dans le regard d’Héraclès, au centre du brasier démesuré de son amour envers Hébé.
-  a game of shadows, shall we play ?  -

_________________

Héraclès
A TRUE HERO ISN’T MEASURED BY THE SIZE OF HIS STRENGTH BUT BY THE STRENGTH OF HIS HEART ~ WHERE WE FALL ARE THE STEPPING STONES FOR OUR JOURNEY ~ THERE ARE ALL KINDS OF COURAGE IN THE WORLD, AND MOST OF IT TAKES PLACE FAR FROM BATTLEFIELDS.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades

[Défi dieux] Night of Miracles Empty
Sujet: Re: [Défi dieux] Night of Miracles ()
Revenir en haut Aller en bas
 
[Défi dieux] Night of Miracles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» Friday Night Smackdown - 27 Avril 2012 (Résultats)
» Les dieux Chinois △ Constellations d'Orient
» LGDC The Night
like lightning
if you ride
you're gonna crash like thunder

a game of shadows :: 
midnight in paris
 :: Sud-Est :: quatorzième arrondissement :: Quartier Denfert-Rochereau :: Quantum of solace