fermeture du forum
Après plus de deux ans de bons et loyaux services, GOS ferme ses portes.
On vous remercie pour cette aventure et pour en savoir plus, c'est .

 
 love like ghosts (matt)
sunsets on the evil eye, always on the hunt for a little more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fantine C. De Stahl
https://www.gameofshadows.org/t232-fantine-flying-like-a-c
Fantine C. De Stahl
the last young renegades
homecoming : 01/03/2015
Messages : 6341
pretty face : Emma Stone
julius caesar : (c) beylin alias matty des bwas la queen du game
these streets : Elle vient d'apprendre la vérité et elle essaie de s'y faire, même si elle n'aurait jamais pu se préparer au fait que les êtres surnaturels possèdent le corps des disparus, et qu'elle ne reverra jamais sa famille.
Admin

love like ghosts (matt) Empty
Sujet: love like ghosts (matt) Dim 17 Fév - 15:06 ()
I'm short of breath
 
* . ˚      .
*        ✧  ·     *
      * .     ·   
       *    .   

Une cigarette entre ses lèvres, les yeux qui brillent d’espoir, Fantine se dit que l’espace d’un soir, elle pourra oublier le monde qui part en cendres autour d’eux. Le destin a mélangé ses carts, et avec Paris qui devient champ de bataille au petit jour, elle fait des promesses qu’elle ne pourra pas tenir. Pantins d’une farce cruelle, elle se promet d’oublier jusqu’au moment où elle se rappellera que, peu importe les choix qu’ils feront, Matt et elle, ils finiront toujours par perdre. Il ne reste qu’un tissu de lumière pour protéger le cœur enseveli dans sa poitrine et y’a la main de Matt dans la sienne. Elle ne peut s’empêcher de penser aux lendemains qu’ils ont peur d’avoir déjà perdu. Parfois elle se surprend à le regarder comme si tout était déjà joué et que les astres refuseraient de leur laisser faire leur propre choix. Cruelle réalité à laquelle elle ne parvenait pas à s’habituer.

Mais ce soir, c’est différent. Ce soir ils se sont promis de disparaître dans Paris, de faire comme si tout ne partait pas en fumée. Ce soir ils oublient les blessures et les cœurs brisés, pour dîner en ville. Un appel à l’aide pour se rappeler que sans tout ça, ils n’auraient jamais pu se connaître. Lueur faible d’espoir dans les ténèbres qui les entourent désespérément. Habillés comme si rien ne pouvait les attaquer, comme si leur destin n’était déjà pas scellés, ils affrontent les pavés de la capitale avant de pénétrer à l’intérieur du bâtiment. Les portes de l’ascenseur se referment sur eux, et elle se promet d’essayer d’oublier, le temps d’un repas. Mais après quelques étages, elle les rattrape bien assez vite, et l’ascenseur s’arrête brusquement. Un soupir bruyant et elle se tourne vers lui. « C’est de ta faute. Depuis tout à l’heure t’envoies des ondes négatives. »



@Matt D. Lefèvre

_________________

autre compte : aurore lefèvre
Revenir en haut Aller en bas
Matt D. Lefèvre
https://www.gameofshadows.org/t261-matt-be-brave-now
Matt D. Lefèvre
the last young renegades
homecoming : 21/03/2015
Messages : 6877
pretty face : Francisco Lachowski
julius caesar : I ♥ coco
the mighty bush : technopathie : Depuis le grand retour, Matt peut contrôler les objets électroniques par la simple force de sa pensée. Il ne comprend pas exactement comment, ni pourquoi, mais il trouve ça bien utile, surtout lorsqu'il s'agit d'effacer des données compromettantes.
these streets : Dire que Matt ne sait rien est un euphémisme. En vérité, il se fiche un peu de ce qui est arrivé à Paris et, même s'il entend souvent parler de Lucifer & co dans son restaurant, il n'y prête pas la moindre attention.
admin du dimanche

love like ghosts (matt) Empty
Sujet: Re: love like ghosts (matt) Dim 10 Mar - 11:00 ()
I'm short of breath
 
* . ˚      .
*        ✧  ·     *
      * .     ·   
       *    .   


Il avait sa main dans la sienne, et ils étaient presque invincibles. Voyage à coeur ouvert, au bout de la guerre, les déserteurs fuyaient le front. Ils étaient pas venus là pour se battre. Ils vivaient dans leurs propres trêves, à crier leur armistice en chuchotant. Fallait pas que le ciel les entende, fallait pas que le destin les rattrape. Y a probablement un moment où il lui pique sa clope en la défiant du regard. Ils s'aimaient comme des ados, à la nuit tombée, quand il faisait plus sombre encore, comme si le monde leur appartenait. Et lui, c'était pas son genre, de fêter la saint valentin, mais c'était celui de Fantine, alors, c'était lui qui avait proposé le restaurant. Un peu classique, un peu cliché, mais ça avait suffi à lui arracher un sourire alors, quelque part, il avait gagné. Il lui avait pas dit où ils allaient, mais elle l'avait deviné en fouillant dans son téléphone. Arrivés devant l'Eden Palace, ils tentent de se fondre dans le décor et font comme si ils vivaient pas au dessus de leur moyen. Ils savent tous les deux qu'ils vont devoir courir pour pas payer l'addition, mais ça a pas empêché Fantine d'enfiler la plus belle de ses robes. Engouffrés dans l'ascenseur, il laisse son regard 'échouer sur elle. Naufrage de ses yeux sur son corps, première noyade de ses poumons, et soudain l'ascenseur se bloque. Et la sentence tombe. « C’est de ta faute. Depuis tout à l’heure t’envoies des ondes négatives. » Il lève les yeux au ciel, un peu par habitude. Si ça avait été un autre soir, il aurait probablement marmonné que les mauvaises ondes, ça n'existe pas et elle aurait probablement rétorqué que c'était justement avec cette attitude qu'on en fabriqué. Mais ce soir, il avait pas envie de débattre sur l'existence de telles ondes. Adossé contre la paroi de l'ascenseur, un sourire se dessine au coin de ses lèvres. Il hausse les épaules. « Dans mes souvenirs, ça te dérangeait pas d'te retrouver avec moi dans un endroit confiné...» Such a tease.





_________________

i spiral down again
Who remains when you drop? Who do you call when it stops? I spiral down again Somebody protect me or I'm gone


autre compte : eliott duval

Revenir en haut Aller en bas
Fantine C. De Stahl
https://www.gameofshadows.org/t232-fantine-flying-like-a-c
Fantine C. De Stahl
the last young renegades
homecoming : 01/03/2015
Messages : 6341
pretty face : Emma Stone
julius caesar : (c) beylin alias matty des bwas la queen du game
these streets : Elle vient d'apprendre la vérité et elle essaie de s'y faire, même si elle n'aurait jamais pu se préparer au fait que les êtres surnaturels possèdent le corps des disparus, et qu'elle ne reverra jamais sa famille.
Admin

love like ghosts (matt) Empty
Sujet: Re: love like ghosts (matt) Mar 12 Mar - 21:38 ()
I'm short of breath
 
* . ˚      .
*      ✧ ·    *
    * .     ·  
       *    .   


Les lumières brillent de mille feux dans la capitale, mais pour elle, y’a jamais rien eu d’aussi brillant que le sourire de Matty, quand elle parvenait à lui en arracher un. Tourmentée par les visages de ceux qui avaient disparus avant de revenir pour hanter Paris comme des fantômes en quête d’une raison d’exister, Fantine avait essayé de se raccrocher à lui comme pour se rappeler qu’eux, ils étaient bien en vie. Dans la nuit ils rêvent de s’échouer sur les pavés de la ville, pour se promettre une histoire à n’en plus finir. Est-ce qu’il rêvait, Matt ? Est-ce qu’il rêvait comme elle, que l’monde s’arrête de tourner pendant quelques secondes ? Qu’les mirages deviennent réalité et que le silence étouffe leurs peurs ? Parce qu’il n’y avait pas un seul instant où elle ne rêvait pas, elle, d’être autre part, avec lui, là où chacun de leur pas ne les rapprochait pas d’une fin sombre et sans espoir. Mais dans la lueur de son sourire, d’ses yeux rieurs, elle se dit que c’était peut-être dans ces moments là, ceux où son cœur cognait contre sa poitrine, qu’elle aurait finalement trouvé quelque chose qui pourrait raviver l’espoir. Le temps où les barricades avaient crevé le ciel était terminé, il ne restait que le chaos et elle avait beau l’avoir espéré, aujourd’hui, elle rêvait d’retrouver ce statut quo, ce silence qui les étouffait pourtant à l’époque. L’bonheur a jamais été facile à obtenir, de toutes manières.

Elle hausse les sourcils et croisent les bras face à sa réflexion, mais elle n’a pas le temps d’cacher son demi-sourire. Pas l’temps de forcer un autre masque sur son visage, pas le temps de devenir quelqu’un d’autre. Elle n’a jamais su lui mentir, pas vraiment, pas sur ce genre de choses-là, à Matt. C’était probablement mieux comme ça. D’avoir chaque émotion plaquée sur son visage pour qu’il n’ait plus qu’à les lire aussi aisément qu’un livre ouvert. « Et ils disent que l’grand amour est mort. » Elle vient s’adosser contre la paroi avec lui. « T’es vraiment le pire, tu l’sais ça ? » Un baiser sur sa joue, suspendu dans l’vide avec des rêves pleins les yeux. Y’avait aucun langage qui pourrait dire tout ce qu’elle ressentait, Fantine. « A l’époque si tu te souviens bien, j’avais pu manger, avant, au moins. »



@Matt D. Lefèvre

_________________

autre compte : aurore lefèvre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the last young renegades

love like ghosts (matt) Empty
Sujet: Re: love like ghosts (matt) ()
Revenir en haut Aller en bas
 
love like ghosts (matt)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 123456789... Déclaration !
like lightning
if you ride
you're gonna crash like thunder

a game of shadows :: 
midnight in paris
 :: Nord-ouest :: Huitième arrondissement :: Les champs élysées :: L'Eden Palace :: L'ascenseur